Walking Dead, tome 9, Ceux qui restent

Fiche Technique

Auteurs: Robert Kirkman (scénario) & Charlie Adlard (dessin)

Traducteur: Edmond Tourriol/Makma

Editeur: Delcourt

Lettrage: Moscow*Eye

Conception graphique: Trait pour Trait

Genre: horreur, comics

Parution: 2009

Pages: 144

Prix: 14,50 €

 

Résumé

 Seuls Rick et son fils ont échappé au massacre orchestré par le Gouverneur, leader psychopathe de la communauté de Woodburry. Il leur faut désormais réapprendre à vivre avec la peur au ventre, chaque nouvelle rencontre pouvant être la dernière... Robert Kirkman renvoie son héros à sa condition de survivant, seul face à un monde hostile et affamé... plus rien ne sera jamais comme avant !

 

Note

4/5

J'ai beaucoup aimé

J'ai beaucoup aimé

 

Chronique

spoilers

Le tome 8 avait été un débordement d'action pure et une véritable hécatombe en terme de morts. Le nombre de survivants au sein du groupe de Rick est passé littéralement à la moitié, sans compter que la prison, leur "maison" est définitivement perdue, étant redevenue un territoire zombie.

L'heure est à la survie et au deuil pour les rescapés de la prison, tous séparés après l'ultime attaque lancée par le Gouverneur. Carl et Rick sont les plus touchés, ce sont donc eux que l'on suit principalement tout au long du tome.
Rick est fort malade, sa vie est menacée et c'est à Carl de savoir comment gérer tout cela: éloigner les Rôdeurs au péril de sa vie, prendre soin de son père, trouver à manger, dépasser son chagrin... On se rend compte du comment un jeune garçon d'à peine 8 ou 10 ans? (je ne sais plus) doit survivre dans un monde post apocalyptique, extrêmement mortel; où un jeune garçon de cet âge devient un homme précocement.
Rick et Carl entrent en contact indirect avec un autre groupe de survivants, une chance peut-être pour le père et le fils de s'en sortir mais... tout cela se révèle faux. Rick est victime d'hallucinations, il croit parler au téléphone avec une femme et ce qui est bien, c'est qu'on ne découvre que ce n'est pas réel que quand la personne dit être Lori! Il faut donc repartir et leur chemin va croiser à nouveau celui de Michonne! Et avec ses talents de sabreuse, elle est très précieuse pour survivre. Ils vont également retrouver Glenn, Maggie et compagnie qui se sont réfugiés à nouveau dans la ferme d'Hershel, un endroit encore isolé où l'on peut se sentir partiellement en sécurité. Et pour finir, le groupe de survivants va en rencontrer un autre groupe composé de trois individus dont deux hommes et une femme, armés. Abraham, une force de la nature, Rosita et Eugène, ces derniers prétendent devoir rejoindre Washington au plus vite car la ville aurait tenue bon et le dénommé Eugène serait au courant de ce qui est arrivé au monde! Un infime espoir que tout s'arrange un jour peut-être! Mais encore faut-il y croire et faire confiance. Le trio les met en garde contre les hordes de zombies, et cela les pousse à prendre la route avec eux. Direction Washington!


Comme je m'y attendais, après un tome 8 haletant et bourré d'action, ce tome 9 ne pouvait être qu'un peu plus "calme". En effet, il ne se passe pas énormément de choses. Tout est centré sur la psychologie des personnages.
Il faut s'attendre à moins de blablas, les vignettes sans bulles se succédant pour bien insister, pour bien faire traîner les choses, bref, cela a un véritable but. Par contre, j'ai trouvé qu'il y a certaines cases qui se ressemblent beaucoup et je trouve que pour certaines scènes, c'est un peu inutile, voire une perte de temps.

La fin annonce un nouvel arc qui commencera dans le tome 10. On a donc de nouveaux personnages et un nouveau but à atteindre. Et j'ai donc vraiment très hâte de connaître la suite!

 

Du même monde

Série: 5 saisons (série en cours)

 

Romans

1. L'Ascension du Gouverneur

2. La Route de Woodburry

3. La Chute du Gouverneur 

 

Comics: 23 tomes (saga en cours)