L'antre littéraire de Marine

23 octobre 2017

C'est lundi, que lisez-vous? # 169

c'est lundi

Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? de One Person’s Journey Through a World of Books. Le récapitulatif des liens se fait maintenant sur le blog de Galleane.

 

1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?

 

1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?

j'ailu1

j'ailu2

2. Que suis-je en train de lire en ce moment?

jelis

3. Que vais-je lire ensuite?

jevaislire

Posté par Marine_M_lire à 08:07 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :


22 octobre 2017

In my mailbox # 138

in my mailbox

Mis en place par Kristi sur son blog The Story Siren et puis repris en France par Liliebook, c'est depuis chez Lire ou mourir que le rendez-vous se fait. Le but consiste à faire partager les livres reçus dans sa boîte aux lettres chaque semaine (ou moins souvent si on veut), les livres achetés, troqués ou empruntés en bibliothèque.

 

Emprunts (Médiathèques)

IMG_20171020_131240

IMG_20171020_131301

 

Achat (Noz)

IMG_20171019_105051

 

Posté par Marine_M_lire à 08:24 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

21 octobre 2017

Chiisakobé, tome 1 de Minetarô Mochizuki

couv40655755

Fiche Technique

Titre VO: Chiisakobee

Auteur: Minetarô Mochizuki

Traducteur: Miyako Slocombe

Editeur: Le Lézard Noir

Genre: manga, seinen

Parution: 2015

Pages: 208

Prix: 15€

 

Résumé

Shigeji, jeune charpentier, perd ses parents et l’entreprise familiale, « Daitomé », dans un incendie. Se rappelant les paroles de son père, « quelle que soit l’époque dans laquelle on vit, ce qui est important, c’est l’humanité et la volonté », il fait le serment de reconstruire Daitomé. Mais son retour à la maison natale s’accompagne de l’arrivée de Ritsu, amie d’enfance devenue orpheline et qu’il embauche comme assistante, et de cinq garnements au caractère bien trempé échappés d’un orphelinat. La cohabitation va faire des étincelles.

 

Note

2/5

Bof1

ça passe

 

Chronique

  ça faisait un bout de temps que je voulais découvrir cette saga ovni qu'est Chiisakobé, ce titre m'intriguait et j'ai été partiellement déçue.

Shijegi, 26 ans, qui a une apparence qui marque (à la barbe et aux cheveux très longs), architecte et ouvrier mais à l'âme plutôt intellectuelle et littéraire (son père voulait surtout qu'il suive ses traces), vient d'apprendre que ses parents sont décédés dans un incendie, le laissant à la tête de la grande entreprise de construction Daitomé. Il prend alors sous son aile les jeunes apprentis chez lui et engage une ménagère du quartier qu'il connaît, Ritsu, et cette dernière ne va pas venir seule puisqu'elle garde cinq jeunes orphelins. Bien sûr, Shigeji ne va pas être d'accord et va vouloir que les services sociaux viennent récupérer les enfants, mais vu la réaction de Ritsu et l'aide proposée par Yûko, la fille de son banquier, il va faire un effort et accepte la cohabitation avec eux.

Shigeji agit étrangement depuis cet événement tragique: il est de plus en plus têtu, il veut faire les choses à sa manière, refuse toute l'aide qu'on lui propose et donc personne ne le comprend. Quant à Ritsu, elle est jolie mais renfermée, et je la trouve froide bien que concernée par les enfants à qui elle ne laisse rien passer, elle a sûrement des sentiments pour Shigeji vu qu'elle paraît jalouse de Yûko, celle qui vient donner des cours à domicile aux enfants. Les enfants sont de vrais garnements (difficile d'imaginer des parents vouloir en adopter un!): la plus jeune pleure tout le temps; les deux gamins martyrisent les animaux et volent; la plus grande se mêle de choses qui ne la regarde pas; quant à la dernière, elle n'a que le mot ringard à la bouche, prend des positions bizarres et aime se balader en petite culotte! Bref, ils sont vraiment bizarres! D'autres personnages secondaires sont tout aussi spéciaux, je pense au banquier qui est complétement pervers et limite voudrait plus avec sa propre fille! Chiisakobé a donc un côté un peu malsain, qui met mal à l'aise et on a cette impression d'entrer dans l'intimité des gens.

J'ai beaucoup aimé le graphisme si particulier, qui ne ressemble à nul autre pareil, qui m'a même rappelé un graphisme ancien, un peu daté comme pour ceux des grands mangakas. C'est précis, va à l'essentiel, c'est aussi lumineux (le contraste entre le noir et le blanc est intéressant), ça a son charme. Après, le design des personnages est particulier alors il faut s'y faire. Ce que je retiens surtout c'est cette fixation sur certaines parties du corps, sur des éléments qui semblent anodins et cela est fait selon certaines angles. C'est le genre de graphisme qui va bien pour le côté tranche de vie d'un manga et le tranche de vie, j'adore ça!

Un titre particulier, clairement pas pour tout lecteur, j'ai moi-même un avis assez mitigé au final: le graphisme m'a beaucoup plu, les angles pris pour les dessins sont fascinants, ça s'est lu très rapidement mais c'est tellement spécial au niveau de l'histoire et de son déroulement, si bien que j'ai eu un peu de mal à accrocher mais je pense quand même continuer la saga par curiosité, surtout que c'est une petite saga en 4 tomes.

 

Du même monde

Chiisakobé

4 tomes (saga terminée)

 

Extraits

Shigeji: Qu'y-at-il, Masaru?
Masaru: Comment dire... l'espace d'un instant, j'ai cru que vous alliez disparaître, comme il y a quelques années.
Shigeji: Quoi? Tu te fous de moi? Répète, si tu l'oses.
Masaru: Comment dire... excusez-moi.
Shigeji: Masaru, tu as déjà entendu parler de Chiisakobé?
Masaru: Hein? Chiisakobé?

 

IMG_20171018_124423

9782353480791_pgob_9ee0cd_chiisakobe-1

Posté par Marine_M_lire à 15:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

19 octobre 2017

Give me five books # 2

117695057

Le Give me five books est un nouveau rendez-vous créé par Laurapassage qui consiste à présenter les 5 livres (lus, pas lus, en cours) sur un thème choisi. Ce rendez-vous n'a pas de jour prédéfini, on peut le poster comme on veut, suivre les thèmes dans l'ordre qu'on veut.

 

Thème du 16 au 22 octobre

5-livres-proches-du-coup-de-coeur

 

 

BeFunky Collage

Posté par Marine_M_lire à 08:26 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

17 octobre 2017

Top Ten Tuesday # 73

top ten tuesday

Le Top Ten  Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire prédéfini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français pour une 2e édition le blog de Frogzine.

 

Les 10 romans dont vous ne pouvez vous départir

ttt1

ttt2

Plus que ces premiers tomes, ce sont les sagas auxquelles ils appartiennent que je tiens à garder absolument!

 

Posté par Marine_M_lire à 08:12 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :


16 octobre 2017

C'est lundi, que lisez-vous? # 168

c'est lundi

Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? de One Person’s Journey Through a World of Books. Le récapitulatif des liens se fait maintenant sur le blog de Galleane.

 

1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?

 

1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?

j'ailu1

j'ailu2

 

2. Que suis-je en train de lire en ce moment?

jelis

 

3. Que vais-je lire ensuite?

jevaislire

 

Posté par Marine_M_lire à 08:36 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

15 octobre 2017

In my mailbox # 137

in my mailbox

Mis en place par Kristi sur son blog The Story Siren et puis repris en France par Liliebook, c'est depuis chez Lire ou mourir que le rendez-vous se fait. Le but consiste à faire partager les livres reçus dans sa boîte aux lettres chaque semaine (ou moins souvent si on veut), les livres achetés, troqués ou empruntés en bibliothèque.

 

Emprunts (Médiathèques)

IMG_20171013_130010

IMG_20171013_125932

 

Posté par Marine_M_lire à 08:59 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

14 octobre 2017

Le vrai visage des fées de Katherine Quénot

couv55990860

Fiche Technique

Auteur: Katherine Quénot

Editeur: Hugo&Cie

Collection: Hugo Desinge

Genre: beau livre, fantastique

Parution: 2013

Pages: 166

Prix: 14,95 €

 

Résumé

Les fées existent, mais sont-elles aussi gentilles qu'on l'imagine ?

"Le vrai visage des fées" dresse la carte la plus exacte du monde de Féerie telle que nos anciens le percevaient depuis 500 ans dans une stricte approche historique. Une toute autre vision que l'image des gentilles "fées papillon" rapportée par la littérature enfantine actuelle. L'album est richement illustré de gravures et de peintures du siècle dernier.

 

Note

3/5

C'était sympa1

Cétait sympa

 

Chronique

  Le vrai visage des fées est un superbe objet-livre en hardback avec de magnifiques illustrations en noir et blanc, et même en couleurs. Même le papier est travaillé, ressemble à du vieux papier légèrement cartonné comme pour en faire l'effet d'un vieux grimoire, avec des vraies gravures et photographies de l'ancien temps.

Ce n'est pas une fiction, c'est plus une petite encyclopédie sur les fées très complète et enrichissante. Ce n'est pas scolaire du tout bien qu'il ne faille pas lire ce livre d'une traite car il fourmille tellement d'informations différentes qui peuvent être assez difficiles à assimiler d'un coup; l'approche est plus historique et culturelle et on ne peut qu'apprendre tellement de choses nouvelles sur ces créatures qui fascinent l'homme depuis la nuit des temps.

Le livre se consacre à l'image de la fée bonne ou mauvaise, la perception qu'en ont les humains, leur rapport à la nature en général, les légendes, les superstitions, leurs origines, leurs rapports avec les différentes religions, leurs qualités (généreuses, rusées, passionnées, insaisissables, vengeresses, espiègles, douces, pacifiques... mais cela varie d'une fée à l'autre), leur aspect, leur quotidien, leurs différents habitats (nuages, lacs, grottes...), leurs pouvoirs (métamorphose animale, utilisation des plantes...), leurs passe-temps favoris. J'ai par exemple appris qu'on associe énormément la fée à la nature mais en réalité, elle l'est tout autant à la mort et au cosmos. On parle aussi de personnages illustres comme Merlin, Viviane, Morgane, Mélusine, Titania, Obéron et beaucoup d'autres en plus de ceux méconnus! Il y a plein de petites anecdotes en plus, qui rapporte surtout à des lieux précis associés aux fées qui se trouvent en France ou en Europe. On retrouve également les grandes informations les plus connues sur ces êtres fabuleux: par exemple, sur le fait de croire aux fées (quand un humain dit ne pas croire aux fées, une fée quelque part dans le monde s'éteint), sur les Changelins (l'enlèvement d'un enfant, remplacé par un faux qui est en réalité un Elémental qui a pris forme humaine), entre autres! On découvre ou redécouvre les différentes espèces de fées ou créatures qui leur sont associées: les Dames Blanches, les Spriggans, les nymphes, les ondines, les Druides, les Moires, les Sylphes...

C'est un travail vraiment remarquable de recherche et d'imagination. Ce livre de toute beauté est une vraie mine d'informations, un objet de collection à avoir absolument dans sa bibliothèque!

 

117325945

 

Extraits

Il existe des fées qui vivent dans un nuage et autour de lui : on les appelle fées des nuages. Ces fées peuvent modifier la forme des nuages construite par l'effet du vent. Il paraît que dans le cœur des gros nuages éclairés par la lumière du soleil règne un climat merveilleux, et c'est pour cela que les fées s'y construisent des palaces et des châteaux. Si l'on regarde les nuages tout en laissant son esprit libre d'aller et venir, on peut constater qu'ils se mettent à dessiner des formes correspondant à nos pensées.

 

barre_separation

 

Il serait malhonnête de dire que les fées n'apportent que du bonheur. Fascinées par les humains, elles font de constantes incursions dans notre monde, ce qui entraîne parfois quelques perturbations. Mais si les fées nuisent aux hommes, ce n'est jamais par méchanceté.

barre_separation

 

Les Walkyries: contrairement aux clichés, les Walkyries sont de charmantes et gracieuses fées blondes dont la force ne se manifeste qu'au moment des combats, quand elles emmènent les héros morts au royaume d'Odin. Elles apparaissent parfois sous forme de cygnes.

 

barre_separation

 

Peu importe de voir les fées ou de ne pas les voir. Car ce n'est pas avec les yeux qu'on voit les fées, mais avec le cœur. Et c'est peut-être même en fermant son regard habituel que l'on peut réellement les rencontrer et nous trouver, par la même occasion...

 

IMG_20171001_123432

IMG_20171001_123515

IMG_20171001_123452

Posté par Marine_M_lire à 16:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

13 octobre 2017

Give me five books # 1

59de7cf81136c-text

Le Give me five books est un nouveau rendez-vous créé par Laurapassage qui consiste à présenter les 5 livres (lus, pas lus, en cours) sur un thème choisi. Ce rendez-vous n'a pas de jour prédéfini, on peut le poster comme on veut, suivre les thèmes dans l'ordre qu'on veut.

 

Thème du 9 au 15 octobre

5-livres-dans-votre-genre-préféré

 

BeFunky Collage

Le Fantastique

Posté par Marine_M_lire à 08:28 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

12 octobre 2017

Le pays du soleil rouge d'Elizabeth Haran

couv70140297

Fiche Technique

Titre VO: Flight of the Jabiru

Auteur: Elizabeth Haran

Traducteur: Danièle Momont

Editeur: L'Archipel

Genre: historique, romance

Parution: 2017

Pages: 452

Prix: 23 €

 

Résumé

Angleterre, 1941. Accusée d’avoir agressé le père d’un de ses élèves, Lara Penrose, une jeune enseignante, choisit pour éviter la prison de partir enseigner en Australie. Quand elle arrive à Shady Camp, bourgade reculée au nord de l’île continent, c’est le choc. D’abord, il n’y a pas d’école. Et puis la région est infestée de crocodiles. Mais Rick va régler le problème. Dès leur première rencontre, Lara est séduite par cet homme, éconduisant le Dr Jerry qui lui faisait jusque-là une cour assidue…

 

Note

3/5

C'était sympa1

C'était sympa

 

Chronique

  Un grand merci à Babelio et aux éditions L'Archipel pour l'envoi de ce livre dont la couverture et le résumé invitaient au voyage.

Nous sommes dans un contexte de Second Guerre Mondiale (où le Japon s'en est pris à l'Australie du fait qu'elle était sous protection américaine). Lara Pentrose est une maîtresse d'école anglaise et prenant à cœur l'avenir d'un de ses élèves, elle n'a pu que dire sa façon de penser à son père qui n'avait cure de ce que voulait réellement faire son fils et un accident est malheureusement arrivé, ce qui lui a valu d'être renvoyée et injustement accusée à cause d'un terrible malentendu. Et tout est contre elle dans cette affaire (vengeance, accident, le fait qu'elle soit une femme, injustice, pots de vin, accords...) et elle n'a pas trop le choix lorsqu'on lui propose une peine de prison de 2 ans ou aller enseigner dans le Nord de l'Australie, à l'autre bout du monde. C'est donc une plongée dans l'inconnu pour elle où rien de ce qu'elle avait imaginé n'est vraiment vrai: la chaleur, le patois local, la faune dangereuse, la flore étrange, le climat en général, les Aborigènes, la déscolarisation des enfants, le manque de confort et bien d'autres choses encore! Ce ne fut évidemment pas facile pour elle, tout le monde pensait qu'elle allait repartir très vite, qu'elle ne pourrait pas tenir plus de quelques jours dans ces conditions (les précédents institutrices ont très vite laissé tomber!) mais Lara a tenu bon et au fil du temps, elle a su voir la beauté de ces lieux et de ses habitants: les différents paysages, la générosité et le bon accueil des gens de Shady Camp, le plaisir de donner classe à des enfants qui n'ont pas eu de réelle éducation, de leur donner envie de venir à l'école sans que ce ne soit une corvée, de revoir même les bases avec les plus grands d'entre eux (même les adultes) et de faire venir des petits aborigènes. Parallèlement, la menace crocodile va perturber grandement Lara (que personne ne croira quant à la taille du monstre qu'elle a croisé au seuil de sa porte!) qui fait alors appel à un chasseur de crocodiles pas comme les autres puisqu'il ne veut pas tuer ses prises mais les relâche loin des hommes, Rick Marshall, un homme d'une trentaine d'années très séduisant. Cet homme ne la laissera pas indifférente et il y a aussi une pseudo compétition entre lui et Jerry Quilan, un jeune médecin ambulant, pour les beaux yeux de Lara, mais on comprend très vite que ce dernier a perdu d'avance ce combat. L'héroïne va enfin pouvoir trouver sa place dans ce monde et trouver le bonheur qu'elle mérite et changer les choses tout autour d'elle dans le bon sens du terme.

L'histoire et l'univers mis en place par Elizabeth Haran ressemblent quelque peu à ceux de Tamara McKinley (qui est mon auteure favorite dans le genre) et je ne pouvais ne pas comparer les deux car elle est ma référence. La plume de l'auteure est simple, fluide et agréable, néanmoins, ça manquait de descriptions pour plus d'effets "wouah", pour plus de découvertes de l'Australie, d'enrichissement afin d'être pleinement dépaysée. Je pense qu'il y a aussi un petit souci de traduction qui m'a perturbé tout du long, à savoir qu'au lieu de parler d'"hommes", on parlait de "garçons"! Le contexte de guerre aurait pu être un peu plus exploité; j'ai aussi un manque pour la romance qui n'était pas aussi présente que je l'aurais voulu, pas très approfondie. Mais l'auteure a tout misé sur ses personnages, sur la vie en communauté et j'ai apprécié cet aspect-là. On suit tellement de personnages (enfants et adultes) aussi différents les uns que les autres et au fil du temps, c'était facile de savoir qui était qui et de prendre plaisir à les suivre. Mon petit coup de cœur va à Betty, mère de famille sur qui on peut vraiment compter, qui a un sacré caractère, j'admire vraiment cette femme courageuse! Quant à Lara, au tout début, j'ai eu du mal avec elle, elle me paraissait un peu antipathique et égoïste mais j'ai appris à apprécier cette femme au très fort caractère et qui a une volonté de fer.

Une lecture bien sympathique mais je m'attendais à mieux, à être méga dépaysée comme je le fus avec La Dernière Valse de Mathilda de Tamara McKinley. Mais ceux qui aiment ce genre mêlant romance et côté historique pourront trouver leur compte sans aucun doute.

 

masse critique Babelio

 

Extraits

- Tu es vivant, murmura l'institutrice d'une voix à peine audible.
Elle s'avança, tendit une main tremblante, désireuse d'effleurer son visage. Rick tressaillit.
- Je te croyais mort.

 

barre_separation

 

"C'est vrai que des fois, on se dit que nos vies sont planifiées à l'avance. Mais, d'autres fois, c'est nous qui commettons des erreurs, et après, il faut bien s'en accommoder." # Betty

 

barre_separation

 

— Que l’on me congédie ?…

— En effet.

— Pour avoir défendu votre fils et m’être souciée de son sort ?

Elle ne parvenait pas à croire qu’il pût aller aussi loin.

— Pour avoir eu l’audace de vous immiscer dans l’éducation que j’entends donner à Harrison.

La fureur de la jeune femme augmenta. Son tourmenteur ne la chasserait pas sans qu’elle lui assenât le fond de sa pensée ; elle n’avait plus rien à perdre.

— Vous êtes un tyran, monsieur, décréta-t-elle. Vous usez de la plus vile des façons du pouvoir que vous confère votre titre. Vous vous servez de votre passé d’officier pour terroriser votre entourage. Vous n’êtes guère qu’un tout petit bonhomme doté d’un ego surdimensionné. Par bonheur, Harrison ne vous ressemble en rien.

Posté par Marine_M_lire à 14:40 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,