Dulmaa

Fiche Technique

Auteur: Hubert François

Editeur: Thierry Marchaisse

Genre: contemporain

Parution: 2016

Pages: 240

Prix: 19 €

 

Résumé

Dans l'avion qui la ramène en Mongolie, Elisa fait un rêve insensé, aux allures prémonitoires. Rapt, lutte, poursuite à cheval dans la steppe ; elle se voit même commettre un meurtre dans un monastère.

Ce voyage accomplit la promesse faite à son père mourant : retrouver Dulmaa, sa mère, qui les a abandonnés lorsqu'elle était enfant, sans un mot d'explication, pour retourner dans son pays natal. Sa quête mènera la jeune femme aux confins d'un monde où chacun doit composer sans cesse avec les mères, les anciens, les rites et les esprits. Elle n'y survivra qu'avec l'aide d'Ovoo, son grand-père aux mille ruses, d'un étrange molosse et d'une monture infatigable.

Une épopée sauvage, entre tradition et modernité, humour et spiritualité, qui va faire de « l'inconnue de Khankh » une légende vivante.

 

Première phrase

"Le fer de la hachette frappa le sommet de son crâne avec le maximum de force et de précision."

 

Note

3/5

C'était sympa3

C'était sympa

 

Chronique

   Je remercie Babelio et les Éditions Thierry Marchaisse pour cette charmante lecture.
Le titre fait référence à la mère d’Élisa, Dulmaa, qui est l'objet de sa quête, celle qu'elle doit à tout prix retrouver pour connaître la vérité sur leur abandon, à son père français et elle lorsqu'elle était toute petite.

Dès le début de l'histoire, dans l'avion, Élisa fait un très mauvais rêve. Alors cauchemar ou rêve prémonitoire? En tout cas, c'est un rêve à interpréter d'une autre manière.
Une quête au gré des commentaires, des astuces de son défunt père de par ses journaux de bord. Elle sera aidée tout au long de son périple par Ovoo ("grand-père" en français), à qui elle tient tout particulièrement (mais il est un peu comme un fantôme bienveillant, alors est-il réel ou est-ce un esprit?), Tulai le vieux chien ("lapin" en français) et Xurdan le cheval ("rapide" en français). Au cours de sa quête pour retrouver sa mère, elle va se faire enlever par une tribu nomade, reconnue comme une Mongole, pour être mariée de force à un homme idiot, laid, brutal et cruel. Et s'ensuit une fuite pour échapper à cela, une course-poursuite douloureuse et longue, qui lui fera faire certaines choses graves avant de reprendre sa quête initiale. Et ce qu'elle aura fait, et avec qui, l'aura rendu presque célèbre, les rumeurs étant allées bon train et cela, en un sens, va lui servir plus d'une fois.
Une quête qui n'aura pas eu l'effet escompté et les vérités ne seront pas celles à laquelle elle s'attendait mais elle va les comprendre aisément: Ovoo, Lapin... ce que sa mère lui aura laissée.

L'écriture de l'auteur est agréable, fluide et c'est écrit à la première personne du singulier afin qu'on puisse plus se rapprocher du personnage principal. Beaucoup de descriptions mais je n'en attendais pas moins avec cette histoire et c'était des plus bénéfique. ça se sent que l'auteur a vraiment un lien avec ce pays, qu'il y a un vécu, des connaissances des lieux, de la vie là-bas etc...

La Mongolie, pays qui a commencé à m'intéresser il y a quelques temps grâce à la série télévisée Marco Polo mais aussi et surtout grâce au manga (seinen) Bride Stories de Kaoru Mori, un manga que j'apprécie énormément. C'est donc un pays que je ne connaissais que très peu et du coup, c'était vraiment une plongée dans une autre culture radicalement différente de la nôtre, un voyage dépaysant mais immensément riche: chevauchées dans les steppes, la nature qui est encore reine, l'accueil chaleureux, l'hospitalité légendaire des Mongols, les gers/yourtes, la bénédiction des esprits, le lait de jument fermenté, la vie nomade de certains peuples qui vivent du bétail, des coutumes outrageuses comme les mariages forcés, les rapts... C'est ce qui fait de la Mongolie... la Mongolie, ça lui est propre. Des us et coutumes différentes, autres mœurs, des sujets tabous, je dirais même presque une autre époque puisqu'il y a certaines villes qui sont modernes, qui se rapprochent de notre civilisation et d'autres peuples qui vivent encore en autarcie, en nomades; les croyances sont fortes car les Mongols croient aux esprits, la religion Bouddhiste aussi est très ancrée dans ce pays.

Il y a vraiment un choc des cultures et c'est un sujet qui sera toujours d'actualité, voilà ça arrive tous les jours que des couples mixtes se forment entre Occidentaux et gens de l'Est, et contrairement, à ce que l'on pourrait penser, c'est parfois très difficile pour deux personnes n'ayant pas les mêmes coutumes, la même langue etc...

Un voyage initiatique, un retour à ses origines, cet éternel questionnement de pourquoi une mère a abandonné son enfant, ces questionnements à propos de la mixité, un soupçon de fantastique, des mystères, un peu d'action... c'était vraiment une bonne lecture, riche d'enseignements, riche en découvertes, j'ai été surprise d'avoir autant apprécié.

 

masse-critique-babelio