Sword Art Online Aincrad, tome 1

Fiche Technique

Auteurs: Reki Kawahara (scénario), Tamako Nakamura (dessin), Abec (chara design)

Traducteur: Nicolas Pujol

Conception/adaptation graphique+Lettrage: LBH

Editeur: Ototo

Genre: manga, shônen

Parution: 2015

Pages: 200

Prix: 6,99 €

Résumé

En 2022, Kirito, un adolescent sans histoire, se retrouve piégé avec 10 000 autres joueurs dans un jeu en réalité augmentée massivement multijoueurs : Sword Art Online. Pour regagner leur liberté, les joueurs devront compléter les 100 étages qui composent l’Aincrad, leur prison virtuelle. Mais le moindre faux pas pourrait être fatal, puisqu’un Game Over dans le jeu entraînera une mort réelle. Kirito, le joueur solo, se lance dans une course effrénée pour sa survie, dans un monde où l’art de l’épée dicte la loi des plus forts.

Note

4/5

J'ai beaucoup aimé1

J'ai beaucoup aimé

Chronique

spoilers

Sword Art Online. Le manga du moment (ce qui est le cas ici). Le Light Novel du moment. L'animé du moment. Qui n'est plus vraiment à présenter. J'ai découvert cet univers par l'animé, en regardant quasi non-stop toute la saison 1 tellement c'était addictif et prenant.

Dès le début, on est plongé direct dans l'histoire, avec une première scène qui débarque dont on ne sait où, un peu comme si toute une partie avait été passée sous silence. Mais quelques pages plus tard, on comprend qu'il s'agit d'une scène qui se passe plus loin dans le manga.

Deux ans plus tôt, SAO, un jeu vidéo VRMMORPG se retrouve sur le marché dans le monde entier. 10000 joueurs s'y sont connectés via un appareil spécial appelé "Nervegear". Le Nervegear permet au joueur une immersion totale dans le jeu (le joueur ayant l'impression d'y être réellement, avoir des sensations bien humaines (toucher, odorat...)).
SAO est un jeu de rôle en ligne plutôt médiéval où dans tout jeu de ce genre, on peut acheter des armes, des objets, gagner des choses, changer de niveau, s"intégrer à une guilde ou jouer en solo, etc...
Ce jeu se passe dans l'Aincrad. Mais qu'est-ce que l'Aincrad? En fait, il s'agit d'une forteresse géante, flottant dans le ciel avec d'innombrables lieux et villes, où les joueurs devront passer 100 paliers (niveaux) avec un boss à vaincre à chaque niveau.
Mais place à l'histoire en elle-même. Les joueurs vont vite se rendre compte qu'ils ne peuvent pas se déconnecter du jeu. Le patron et concepteur du jeu, Akihiko Kayaba, annonce aux 10000 joueurs qu'ils ne pourront pas quitter le jeu tant qu'ils n'auront pas passer les 100 paliers de l'Aincrad et vaincu son boss suprême. Cela va donc se transformer en mode survie, il faut par tous les moyens s'en sortir. Oui, car si le joueur meurt dans le jeu, il meurt aussi dans la réalité! De plus, si dans le monde réel, on leur enlève le Nervegear, c'est la même chose! Et dès le début, dès l'annonce du piège tendu, on recense 213 morts! L'info étant arrivé sur les écrans du monde entier, les proches des joueurs ne devraient plus rien tenter de ce genre. C'est donc la panique, l'angoisse pour les personnages, il faut réagir vite, se ressaisir, se préparer, devenir fort rapidement...

Dès le premier mois, 2000 joueurs ont perdu la vie. Ces morts surviennent par suicides, par erreur, ayant été tués par des boss ou d'autres ennemis virtuels ou même par d'autres joueurs. Au bout de 2 ans, il reste 26 paliers à gravir, 6000 joueurs. Mais revenons-en au personnage central, Kirito. Ce dernier a passé la majorité du temps à jouer en solo. Jusqu'à ce qu'il se fasse une alliée en la personne d'Asuna, second chef de la guilde la plus puissante du jeu, et l'une des rares à faire confiance à Kirito (les bêta-testeurs n'ayant jamais été bien vus, Kirito en faisant parti, c'est-à-dire qu'il fait parti d'une poignée de privilégiés qui ont pu tester le jeu en avant-première, bien avant sa sortie.). Ils vont alors s'associer exceptionnellement, seulement, cela est mal vu par la guilde principale. Kirito et Asuna sont bons coéquipiers et fatalement, les deux héros vont finir par tomber amoureux l'un de l'autre. De plus, Kirito ne va jamais cesser de devenir plus puissant, acquierrant de nouvelles techniques, de nouvelles spécialités dont la technique à deux lames (inédite) pour ainsi sauver ses amis à de nombreuses reprises. Par la suite, Kirito va devoir faire face au joueur le plus puissant d'SAO, le chef de la guilde d'Asuna, Heathcliff pour pouvoir "délivrer" Asuna de ses engagements, or ce chef le provoque en duel et si Kirito perd, il devra les rejoindre. S'ensuit alors un combat dantesque et l'issue du combat était courue d'avance!

L'univers est riche, avec une ambiance très spéciale, on est dans une ambiance à la fois moderne, science-fiction et à la fois médiévale, fantasy, sans compter qu'il y a une pointe de romance pour pimenter le tout.
L'histoire est des plus originales, de la nouveauté pure, ce n'est pas quelque chose que j'avais vu/lu jusqu'alors.

Il y a beaucoup d'ellipses de temps. Évidemment, ça aurait été trop long de tout montrer, de tout expliquer et il faut alors condenser l'histoire. Alors petit conseil, regardez l'animé car beaucoup de personnages, de situations et d'informations qui ont été occulté dans le manga sont bel et bien dans l'animé (comme par exemple, la rencontre Asuna/Kirito).

Kirito est un garçon de 16 ans, solitaire, appréciable à suivre, très fort et qui vient en aide aux autres. Le héros par excellence, vraiment très attachant. Asuna est belle, intelligente et incroyablement forte. Kirito et Asuna sont trop mignons ensemble et c'est vraiment un duo de choc.

Beaucoup de personnages que l'on va rencontrer tout du long ont leur importance: Akihiko Kayaba, le créateur du jeu; Klein, l'ami de Kirito; Agil, un marchand et collègue du héros... d'autres ayant leur importance mais qui ont été écartés ici.

Bien que le scénario soit absolument génialissime, tip top, niveau dessin, j'ai été très déçue. Je m'attendais à mieux, à quelque chose de plus "mature", plus adulte, je m'attendais à quelque chose de plus élaboré et j'ai vraiment eu du mal avec l'apparence des personnages surtout au niveau du visage (beaucoup moins bien fait que dans l'animé). Ici, ils ont un visage et des expressions très simples, trop "enfantines", ce n'est pas l'image que j'avais d'eux en fait. Les dessins sont aussi très souvent brouillons dans les moments d'action, je ne discernais pas bien les mouvements pour m'imaginer les scènes.

C'est donc un manga que je continuerais à suivre absolument, aussi bien en version papier qu'en animé. Et pour la version papier, j'espère que les dessins ne laisseront plus à désirer... pour que le tout soit cohérent, soit parfait.

Du même monde

Roman (lightnovel)

16 tomes (saga en cours)

Manga

Aincrad

2 tomes

Fairy Dance

3 tomes

Progressive

2 tomes

Animé

2 saisons (série en cours)

+Film, Jeux vidéos