Black Butler, tome 2

About

Auteur: Yana Toboso

Traducteur: Pascal Simon

Conception Graphique: Cynthia Lacroix

Adaptation graphique: Eric Montésinos

Editeur: Kana

Genre:

manga4 shonen1

Parution: 2011

Pages: 194

Prix: 6,50 €

 

 

Résumé

Ciel et Sebastian reçoivent la tante de Ciel : Madame Red, veuve du Comte Barnett, ainsi que son majordome Grell Sutcliff. C'est la fin de la saison mondaine et Londres est en émoi à cause de meurtres perpétrés par celui que l'on a déjà surnommé "Jack l'Éventreur". Plusieurs prostituées sont en effet massacrées dans d'horribles circonstances. Sebastian et Ciel soupçonnent le Vicomte de Druitt d'être le coupable et ils mettent au point un stratagème pour le piéger.

 

 

 

Ma note: 5/5

J'ai beaucoup aimé

J'ai beaucoup aimé

 

 

 

Chronique

spoilers

J'ai adoré retrouvé Sebastian, le Diable de majordome ainsi que le jeune Ciel Phantomhive, son maître pour de nouvelles aventures sombres, addictives et sophistiquées.

Tout commence par une journée normale pour le majordome Sebastian du maître Ciel Phantomhive: donner ses ordres au personnel du manoir, prendre ses instructions auprès du maître de maison et se mettre à la pâte soi-même, sans compter, qu'il doit gérer les problèmes survenus et les rattraper... Le travail qu'il accomplit est juste... incroyable et impressionnant. Cela se voit que son métier de majordome lui plaît malgré des employés qui lui en font voir de toutes les couleurs. Mais des événements graves vont interrompre ce quotidien. Sebastian et Ciel vont se pencher sur une affaire et pas des moindres: celle de "Jack l’Éventreur". Ils vont mener l'enquête pour obtenir des informations sur les meurtres abominables de prostituées, en commençant par aller aux pompes funèbres questionner l'Undertaker qui leur révélera qu'un organe est prélevé à chaque fois: l'utérus. Sebastian prend alors les choses en main et son maître ne s'en inquiète pas du tout car rien n'est impossible pour notre diable de majordome. Ses investigations vont être un franc succès, lui qui fera une liste de suspects et de leurs alibis. Il n'a d'ailleurs qu'un potentiel suspect: un médecin. Il serait également question de magie noire, de rituel magique. Sebastian, Ciel, Madame Red (sa tante) et sa troupe vont tous se rendre à une réception organisé par ce fameux médecin et pour cela, pour ne pas se faire démasquer, ils doivent se déguiser, surtout Ciel qui est déguisé en adorable fille (je n'avais même pas capté que c'était lui au début!). J'ai vraiment beaucoup aimé la réception où il s'est passé tellement de choses, que je n'ai pas eu le temps de m'ennuyer. La fiancée de Ciel, Elizabeth, manque justement de bousiller leur couverture si elle venait à les reconnaître, Sebastian n'arrête pas de le tirer d'affaires à plusieurs reprises. La beauté et la grâce de Ciel en fille attire l'oeil du suspect, le Vicomte de Druitt, Ciel doit alors se comporter en parfaite jeune fille de bonne famille pour le charmer et l'amener à tout avouer. Le souci, c'est que Ciel tombe dans le piège du docteur: il est montré emprisonné dans une cage à une foule de gens riches et masqués, victime d'enchère privée et illégale mais Sebastian arrive à temps pour sauver son maître. Le vicomte est arrêté mais les meurtres se perpétuent. Alors qui est le véritable coupable? Eh bien, c'est le coup de massue! Je ne m'y attendais vraiment pas. Le final est surprenant car, qui aurait pu croire que l'homme que l'on voyait toujours en arrière plan, puisse être le coupable? Que la femme revenue dans la vie de Ciel puisse être à l'origine de ces tueries? De plus, nous avions un diable en la personne de Sebastian mais nous voilà avec un dieu de la mort, sous couverture! Jack l’Éventreur est deux personnes à la fois! Sebastian doit alors protéger son maître coûte que coûte contre un adversaire redoutable... un majordome. Un majordome de la mort!

J'apprécie Sebastian toujours un plus par son côté mystérieux, son côté efficace, fasciné par la cuisine, doué dans tout ce qu'il entreprend surtout devant les grosses bourdes des domestiques. Justement, le personnel, bien qu'on ne le voit pas beaucoup, est toujours aussi incapable et du coup drôle. De nouveaux personnages font leur entrée comme la tante de Ciel, Madame Red; certains à l'apparence plutôt effrayante comme l'Undertaker et le fameux "Jack l’Éventreur".

J'adhère toujours autant au travail minutieux de Yana Tubusu; les dessins sont superbes et élégants. L'histoire commence tout doucement et ce n'est pas plus mal étant donné ce qui va suivre. L'histoire est également plus sombre quoique toujours ponctuée d'humour "spécial Tubusu", elle est plus morbide aussi. Malgré tout, j'aime toujours l'élégance, le raffinement dans le manga.

 

 

En bref

L'histoire a fait un grand bond en avant, elle est devenue plus sombre, plus horrifique... plus rythmée: tout allait doucement au début, ensuite le thème s'est installé petit à petit et à la fin, tout s'est accéléré.

 

 

 

Du même monde

Manga: 19 tomes (saga en cours)

Animé: 46 épisodes (série en cours)