les-carnets-de-lapothicaire-tome-1-1397347

informations

Titre original : Kusuriya no Hitorigoto

Mangakas : Natsu Hyuga & Itsuki Nanao & Nekokurage

Traductrice : Géraldine Oudin

Editeur : Ki-Oon

Genre littéraire : manga/seinen/historique

Date de sortie : 2021

Nombre de pages : 230

Prix : 7,90 €

 

résumé

A 17 ans, Mao Mao a une vie compliquée.
Formée dès son jeune âge par un apothicaire du quartier des plaisirs, elle se retrouve enlevée et vendue comme servante dans le quartier des femmes du palais impérial !
Entouré de hauts murs, il est coupé du monde extérieur.
Afin de survivre dans cette prison de luxe grouillant de complots et de basses manœuvres, la jeune fille tente de cacher ses connaissances pour se fondre dans la masse.
Mais, quand les morts suspectes de princes nouveau-nés mettent la cour en émoi, sa passion pour les poisons prend le dessus.
Elle observe, enquête... et trouve la solution !
en voulant bien faire, la voilà repérée... Jinshi, haut fonctionnaire aussi beau que calculateur, devine son talent et la promeut goûteuse personnelle d'une des favorites de l'empereur.
Au beau milieu de ce nid de serpents, le moindre faux pas peut lui être fatal !

 

note

5/5

Coup de coeur3

COUP DE COEUR

 

chronique

J'ai totalement craqué sur ce premier tome, adaptation graphique des light novel de Natsu Hyuga, dès sa sortie, pour sa belle couverture principalement qui me promettait un graphisme de folie et son titre car je l'imaginais bien dans la lignée d'Isabella Bird, Reine d’Égypte ou encore Bride Stories, titres phares de chez Ki-Oon qui sont de gros coups de cœur pour moi.

Lu dans le cadre d'une lecture commune avec ma copinette Nephtys du blog L'Antre de Nephtys en 2021, je l'ai littéralement dévoré et ce, très rapidement ! Ce titre est des plus prometteur sur la durée et est annonciateur de belles choses pour la suite.

Mao Mao, 17 ans, travaillait auprès de son père apothicaire quand elle fut enlevée et vendue à la cour en tant que servante ! Elle rejoint alors la cour intérieure, où se trouve le harem de l'empereur de Chine. Elle commence comme lavandière, côtoie concubines de haut rang, servantes, domestiques, dames de compagnie, eunuques, soldats... qui vont et qui viennent dans un maelstrom sans fin. Elle va se faire remarquer le jour où elle laissera un indice aux deux mères des prince et princesse encore en vie, sur les maux dont ils souffrent. L'une des mères aura suivi son conseil et fera d'elle sa 5ème dame de compagnie. Elle devra goûter ses plats et vérifier que l'ingestion est sans risque. Elle est alors bien accueillie au sein du pavillon par les autres dames de compagnie et elle va vite intéresser le serviteur de l'empereur, Jinshi qui fera appel à elle pour préparer un aphrodisiaque et même à régler un cas de somnambulisme.

Certains personnages se démarquent comme notre jeune héroïne, Mao Mao. Je l'aime vraiment beaucoup. Elle est maîtresse d'elle-même, intelligente, ne se laisse pas faire. Elle change du tout au tout dès qu'il est question de remèdes, de plantes, de son métier d'apothicaire en général, elle se métamorphose totalement ! Passionnée et concentrée, même courageuse car elle n'hésite pas à la faire des tests sur elle avant de pouvoir valider ses observations, ses remèdes... Observatrice et maligne. Bref, c'est une jeune fille qui me plaît beaucoup et qui a un énorme potentiel. Il y a aussi le beau Jinshi à qui personne ne résiste sauf Mao Mao et justement, elle l'intrigue d'autant plus. Par ailleurs, il est quand même un peu dur à cerner. Sous ses airs d'ange et ses sourires, doit se cacher un être calculateur et un brin manipulateur, je pense. Pour moi, il n'est pas là que pour tester la fidélité des concubines vis-à-vis de l'empereur, il doit avoir des desseins cachés et il est quand même très proche d'une des favorites de l'empereur. Il m'intrigue vraiment et j'ai hâte d'en savoir plus sur lui. Autre perso intéressant également, Gyokuyo, qui est une concubine de haut rang, favorite et mère d'une petite princesse. C'est une belle femme qui sait s'entourer de personnes de confiance, proche de Jinshi, car elle craint pour sa vie et celle de sa fille. Elle va donc donner sa chance à Mao Mao.

Les dessins sont absolument sublimes, ont tellement de charme, c'est fou ! Je fonds devant tant de beauté, de délicatesse. Il faut dire que le chara design y est pour quelque chose aussi, ainsi que l'ambiance qui se dégage du manga grâce aux costumes, aux bijoux, aux décors... C'est superbement dessiné et travaillé sans que ça ne le soit trop pour ne pas alourdir le dessin.

Comme je le disais, l'ambiance est incroyable, la culture chinoise est mise en avant et on y retrouve de grandes intrigues de cour, avec tout ce qui a rapport aux romances, à la politique. Et ça, j'adore ! C'est typiquement le genre de mangas qui me fait craquer ! Ce que j'aime aussi, ce sont les dénonciations, les messages forts. Sont accentués les inégalités sociales et de sexe. On découvre plus avant les femmes qui survivent dans un monde d'hommes, d'ailleurs, je suis totalement en désaccord avec les procédés de l'empereur : harem, etc...

En bref, j'aime tout : les intrigues, Mao Mao, Jinshi, l'ambiance et plus que tout, le graphisme absolument divin ! On peut dire que c'est un coup de cœur, un coup de cœur modéré. J'attends de voir s'il se confirme avec la suite. Je n'en doute pas trop mais sait-on jamais !

 

extraits

_ Un soldat m'a apporté ceci... tu veux bien les goûter ?
_ Elles contiennent des substances aphrodisiaques...
_ Comment tu peux le savoir sans goûter ?
_ Vous ne risquez rien. Vous pouvez les emporter et les déguster sans crainte !
_ Sachant qui me les a offertes, je n'ose pas...
_ Vous avez raison... hé hé... une visite nocturne n'est pas à exclure !
"Le fourbe ! Il a voulu me faire goûter des brioches qui stimulent le désir sexuel en pleine connaissance de cause !"

 

sc2-980x693