couv44986572

informations

Titre original : The Song of Achilles

Autrice : Madeline Miller

Editeur : Pocket

Genre littéraire : historique/romance/drame

Date de sortie : 2019

Nombre de pages : 468

Prix : 8,10 €

 

résumé

Patrocle, jeune prince maladroit, part en exil à la cour du roi Pélé. Il y rencontre Achille, son exact contraire, doué pour tout ce qu'il entreprend. Malgré leurs différences, les deux jeunes hommes deviennent inséparables. Le destin les mènent à la guerre de Troie. La violence des Dieux et des hommes fera de leur histoire un drame.

 

note

5/5

Coup de coeur1

COUP DE COEUR

 

chronique

TW | violence/sang

J'ai pu lire Le Chant d'Achille en lecture commune lors d'un challenge à l'été 2021, organisé par le compte A Court of Readers sur Instagram. J'avais beaucoup aimé Circé de l'autrice, mais c'était bien loin d'être un coup de cœur. En commençant Le Chant d'Achille, j'ai su dès les premiers chapitres que j'allais préféré celui-ci à Circé. Ce fut un énorme coup de cœur ! Une lecture vraiment incroyable, qui m'a pris aux tripes, qui m'a fait pleuré, dont j'ai eu énormément de mal à me remettre ! Une lecture aussi belle que cruelle, c'est ce qui définit Le Chant d'Achille !

Patrocle, prince déchu et Achille, fils de Pélé et de la néréide Thétis ont grandi ensemble, ont tout vécu ensemble, ont reçu les enseignements du célèbre Chiron qui a entraîné plus d'un héros, ont goûté ensemble aux joies de l'amour et de la sexualité, ont même partagé la même femme et aimé Briséis de deux manières bien différentes, savaient tous deux quel destin attendait Achille, son sort lié à la Guerre de Troie et au prince Hector. Mais rien ne pouvait les séparer, pas même la mort.

La Guerre de Troie est un de mes mythes préférés ; Achille, un de mes héros favoris même si je n'apprécie pas tout de lui, j'étais donc des plus curieuse de voir la proposition de l'autrice.

Il s'agit d'une réinterprétation ou interprétation libre du mythe grecque très connu, la Guerre de Troie, via deux personnages principaux, Patrocle et Achille. C'est avec une imagination débordante que Madeline Miller nous propose une version intelligente avec une intrigue bien menée, une histoire d'amour passionnelle et fusionnelle.  Sa plume est absolument sublime, poétique, entraînante, incisive.

On retrouve de grands noms de la mythologie grecque : Ulysse, Pâris, Ménélas, Agamemnon, Hector, Ajax, Briséis, Pélé, Thétis... ce serait bien trop long de tous les énumérer ! Et il y a beaucoup de différences avec la version que j'avais du mythe, comme la mort d'Achille. Ce n'est pas son talon qui causera sa mort par exemple. Mais il faut lire le roman pour le comprendre !

En fait, je n'ai pas eu d'accroche particulière avec Patrocle alors que c'est lui le personnage principal, le narrateur, lui dont on a le point de vue à la première personne. Mon coup de cœur va pour Achille que j'ai aimé dès le début par le biais de Patrocle ! J'en suis tombée amoureuse. C'est grâce aux sensations, aux sentiments, à la vision qu'a Patrocle de lui qu'on découvre réellement Achille. Ces deux-là sont amis, frères, amants, époux symboliquement, liés à jamais pendant de nombreuses années.

Plus j'avançais inexorablement dans l'histoire, vers le dénouement final plein de tension, plus mon cœur se serrait, un poids s'était logé dans le ventre en sachant pertinemment ce qu'il allait advenir. Je savais et je redoutais ces moments. J'ai tant versé de larmes, devant tant de beauté et de cruauté ! C'est presque indescriptible ce que j'ai ressenti en refermant le roman. Une claque !

En bref, ce fut un de mes plus gros coup de cœur de l'année 2021, un roman qui m'a bouleversé littéralement. Une merveille ! Une histoire d'amour tragique, de destinée, les Hommes étant toujours victimes des Dieux. Il y a des romans comme ça qui chamboule tout sur leur passage tel un ouragan, ravageant votre cœur.

 

tumblr_ookv2bErE51qe4js1o3_500

 

extraits

"C'est peut-être à cet instant-là que nos vies changèrent pour de bon. Pas avant, à Scyros, ni encore avant, dans le Pélion, mais bien là, quand nous prîmes conscience de cette grandeur qui le suivrait partout où il irait, maintenant et toujours. Achille avait choisi de devenir une légende, et cette légende était en marche."

 

"Je compris tout à coup la portée des paroles du centaure : tout le monde dirait qu'Achille était destiné à la guerre. Que ses mains et ses pieds si rapides avaient été créés dans le seul but de forcer les imposants murs de Troie. Ils le jetteraient en pâture aux milliers de lances troyennes pour le regarder triomphalement tacher ses doigts blancs de rouge." # Patrocle

 

"Il n'y avait pas de mots pour lui décrire ce que je ressentais. Notre monde était dominé par le sang, et par l'honneur gagné en le répandant. Seuls les lâches ne combattaient pas. Un prince n'avait pas le choix. Il pouvait soit aller à la guerre et gagner, soit aller à la guerre et perdre. Voilà pourquoi même Chiron avait envoyé une lance à Achille."

 

Je songeai à toutes ces nuits où j'étais resté allongé là, éveillé, à l'aimer en silence. Un peu plus tard, Achille se presse contre moi pour murmurer une dernière chose d'un ton somnolent :
_ Si tu dois y aller, tu sais que j'irai avec toi.
Et puis le sommeil nous gagna.

 

_ Je n'ai rien à t'apprendre. Tu sais tout ce que savait Héraclès, peut-être davantage. Tu es le plus grand guerrier de ta génération, et de toutes celles d'avant.
Les joues d'Achille s'empourprèrent. Je ne saurais dire si c'était de la gêne ou du plaisir, ou les deux à la fois.
_ Ceux qui entendront parler de tes talents voudront que tu participes à leurs guerres. Il marqua une pause avant de reprendre : que leur diras-tu ?
_ Je ne sais pas, répondit Achille.
_ Ta réponse est suffisante pour l'instant. Plus tard, ce sera différent, lui fit remarquer Chiron.