la-5-vague-tome-1-4022842

informations

Titre original : The Fifth Wave

Auteur : Rick Yancey

Traductrice : Francine Deroyan

Editeur : Robert Laffont

Collection : Collection R

Genre littéraire : science-fiction/aventure

Date de sortie : 2013

Nombre de pages : 592

Prix : 18,50 €

 

résumé

1re VAGUE : EXTINCTION DES FEUX

 

2e VAGUE : DÉFERLANTE

 

3e VAGUE : PANDÉMIE

 

4e VAGUE : SILENCE

 

À l'aube de la 5e vague, sur une autoroute désertée, Cassie tente de Leur échapper... Eux, ces êtres qui ressemblent trait pour trait aux humains et qui écument la campagne, exécutant quiconque a le malheur de croiser Leur chemin. Eux, qui ont balayé les dernières poches de résistance et dispersé les quelques rescapés.

 

Pour Cassie, rester en vie signifie rester seule. Elle se raccroche à cette règle jusqu'à ce qu'elle rencontre Evan Walker. Mystérieux et envoûtant, ce garçon pourrait bien être son ultime espoir de sauver son petit frère. Du moins si Evan est bien celui qu'il prétend...

 

ILS CONNAISSENT NOTRE MANIÈRE DE PENSER.

ILS SAVENT COMMENT NOUS EXTERMINER.

ILS NOUS ONT ENLEVÉ TOUTE RAISON DE VIVRE.

ILS VIENNENT NOUS ARRACHER

CE POUR QUOI NOUS SOMMES PRÊTS À MOURIR.

 

note

4/5

j'ai beaucoup aimé 1

TOP

 

chronique

La saga de La 5e Vague trône depuis des années dans ma gigantesque PAL. Il était donc temps que je sorte au moins le tome 1 pour le lire. C'est chose faite et je ne regrette pas car j'ai beaucoup aimé ma lecture. Pas de surprise puisque j'avais aimé l'adaptation en film il y a quelques années.

Il est rare que je lise des romans avec des extraterrestres donc c'était plutôt chouette. J'aime le fait que ces êtres venus d'ailleurs aient observé l'Humanité sur des milliers d'années afin de mieux la comprendre et de pouvoir la vaincre. Le système des vagues est sympa : la première vague qui correspond à la panne générale, la deuxième aux catastrophes naturelles, la troisième à la maladie et la quatrième à la solitude des survivants. Je ne dirais pas ce qu'est la cinquième vague vu que c'est tout l'enjeu de ce premier tome.

L'atout de ce roman est sans nul doute le style d'écriture de l'auteur. Il y a somme toute pas beaucoup de dialogues, c'est surtout de la narration, des descriptions. ça peut sembler lourd mais disons que c'est très riche, l'auteur est très précis. Le style est très moderne, avec un langage assez courant. Ce que j'ai apprécié, c'est d'avoir plusieurs points de vue, en alternance. Celui de Cassie, d'Evan, de Ben et de Sam. Les points de vue dominants sont ceux de Cassie et de Ben évidemment. Chaque point de vue est bien limité à grand renfort de pages noires en guise de séparation. C'est un bon gros pavé de plus de 500 pages (presque 600) mais il se lit assez rapidement. Une fois bien embarqué dans l'histoire, il est difficile de s'arrêter.

J'ai plutôt bien aimé Evan, je veux en savoir plus sur lui, sur son peuple. Par contre, je n'ai pas apprécié un certain aspect chez lui, j'avais l'impression qu'il était soumis à Cassie, qu'elle est tout son univers, son point de repère et il perd en saveur. Sam est bien sûr adorable et assez mature pour son très jeune âge. Pour ce qui est de Cassie, j'ai un peu de mal avec son caractère, je ne me l'explique pas. Elle est trop "brute" en parole. J'ai donc bien entendu préféré Ben alias Zombie et de loin ! Il est beaucoup plus intéressant, déjà à suivre, car il est au cœur des choses et son caractère me plaît vraiment plus.

En bref, j'ai beaucoup aimé ce premier tome, qui a su combler mes attentes. D'ailleurs, le film est assez fidèle, dommage qu'il n'ait pas fonctionné pour qu'il y ait une suite. J'ai les tomes 2 et 3 dans ma PAL et je vais tout faire pour les en sortir assez rapidement. En tout cas, j'ai hâte de découvrir la suite et d'avoir le fin mot de l'histoire.

 

du même monde

Film

La 5e Vague (2016)

 

extraits

Quand vous affrontez la mort, quelque chose change en vous. La partie rationnelle de votre cerveau s’efface pour laisser le contrôle à la partie animale, celle qui gère vos battements de cœur, de paupières, et votre respiration. Cet instinct de survie – qui étire le temps comme un morceau de caramel mou géant, transformant une seconde en heure, et donnant à une minute la longueur d’un après-midi ensoleillé.

 

Quand arrive le moment où vous devez cesser de fuir votre passé, pour vous retourner et affronter la chose que vous pensiez ne pas pouvoir affronter - ce moment où votre vie chancelle entre abandonner et vous lever - quand ce moment arrive, et il arrive toujours, si vous ne pouvez vous redresser ni abandonner, voilà ce que vous faites: vous rampez.