days-gone-listing-thumb-01-ps4-us-10jan19

Days Gone est un jeu vidéo de tir à la troisième personne d'action-aventure du genre survival horror, dans un monde ouvert et plus précisément dans un contexte apocalyptique dans le Nord-Ouest des Etats-Unis, développé par Bend Studio et édité par Sony Interactive Entertainment, sorti le 26 avril 2019 sur Playstation 4 (une exclu PS4).

 

comprar-days-gone-ps4-digital

 

Pour la petite histoire

 Cela fait maintenant trois mois que j'ai terminé Days Gone, ayant bien mis deux ou trois mois pour le finir complétement, quasiment à 100%. J'avais trop envie de jouer à ce jeu qui a tant fait parler de lui, dès sa sortie en avril. Mais les jeux vidéos ont un certain coût et je ne peux pas m'offrir tout ce que je veux _ ce ne serait d'ailleurs pas raisonnable :D. Et puis, je n'étais pas sûre d'aimer car je joue à très peu de jeux d'horreur (les seuls auxquels j'ai joué sont Until Dawn et The Last of Us _ si on peut parler de jeux d'horreur...), les trucs qui font peur, j'ai du mal sauf quand je regarde des let's play de jeux vidéos sur le Net mais ce n'est pas pareil car ce n'est pas moi qui joue! Bref, au mois de juin, j'ai vu pas mal de promos passer à Micromania et en grande surface, le jeu étant à 45 ou 50€! J'ai résisté un bon moment mais je me suis dit que j'allais le regretter aussi ai-je fini par craquer! Et j'ai bien fait!


Comment j'ai découvert Days Gone? Tout d'abord, par le tapage médiathique qu'il y a eu autour avant et après sa sortie, par les avis très positifs des sites spécialisés et comme je suis pas mal de youtubeurs gameurs, à grand renfort de let's play, ils m'ont donné envie de me lancer à mon tour! Et maintenant, il est temps d'écrire mon avis, de faire le point et d'être la plus précise possible tant que tout est encore bien frais dans ma tête!


DaysGone-HighwayLoot-3037-O-ds1-1340x1340

Résumé de l'histoire

Une pandémie mondiale fait rage. Les êtres humains et les humains sont infectés. Nous ne connaissons pas grand chose sur ce virus mais le jeu y répondra petit à petit. La nature a repris ses droits, les Infectés règnent tandis que les quelques rares survivants peinent à survivre dans un milieu extrêmement hostile nommé "No man's land". Nous suivons donc les aventures de Deacon St John, un ancien biker qui parcourent l'Oregon (Etats-Unis) sur sa moto améliorée, traversant camps, villes, forêts, montagnes, plaines quasi désertiques où Infectés solitaires et hordes d'Infectés rôdent, où l'attendront des survivants animés de mauvaises intentions. C'est une quête de survie et surtout... de réponses!

 

days-gone-horde

L'univers

 Days Gone, c'est un mix entre The Walking Dead, Mad Max, The Last of Us, World War Z et la série Sons of Anarchy! Rien que ça! Le mélange est détonnant et cohérent! On retrouve pas mal de petites choses qui font penser à telle série ou tel jeu vidéo: des Infectés à différents stades et récupération de matériels pour fabriquer (The Last of Us); des bikers, des motos (Sons of Anarchy); la moto elle-même à améliorer/customiser (Mad Max); humains ennemis, Infectés, camps pour survivre, l'aspect psychologique très travaillé (The Walking Dead) et des hordes d'Infectés (World War Z).


Dans ce genre de jeu, la menace ne vient pas seulement des Infectés. Tous les survivants ne sont pas animés de bonnes intentions et dans ce jeu, c'est 50/50, les menaces humaines/Infectés sont à égalité. On retrouve plusieurs castes d'humains: les Drifteurs qui sont des espèces de motards qui se déplacent dans le no man's land, qui font vivre leurs camps, animés de bonnes ou de mauvaises intentions; les Maraudeurs sont des humains qui errent dans le no man's land ou vivent dans des camps spartiates, qui pillent et attaquent tout ceux qui se trouvent en travers de leur chemin; les Rippers qui sont les membres d'un culte vénérant les Infectés, fous et dangereux; les Réfugiés sont ceux qui vivent à l'abri dans des camps et oeuvrent à leur bon fonctionnement; les agents du Nero font partis d'un groupe privé très sophistiqué qui font des recherches secrètes sur les Infectés, entre autres. J'ai eu un peu de mal à bien discerner les différents groupes mais au bout d'un certain, je m'y suis faite.

Days-Gone-Review

Il ne vaut mieux pas être infecté!

Mais parlons longuement (j'ai énormément de choses à en dire) des Infectés, star de Days Gone! Tout d'abord, chose importante, ce ne sont PAS DES ZOMBIES. Les personnes infectées par le virus ne meurent pas, elles... changent, évoluent et il y a différents stades. On retrouve principalement des Grouilleurs, ce sont les Infectés les plus communs, solitaires le plus souvent, dangereux mais quand on a ce qu'il faut sur soi, on peut s'en sortir "aisément". Par contre, quand il s'agit de Grouilleurs Albinos, méfiance car ils sont un peu plus fort et plus dur à tuer. On trouve également des Tétards, ce sont des adolescents/enfants infectés (les concepteurs ont été loin en mettant en avant des enfants!), plus petits que les autres infectés communs donc, qui sautent sur les toits, sournois, n'attaquent que s'ils se sentent menacés ou si le héros est blessé. Il y a les Beuglardes qui ont un physique reconnaissable et la démarche particulière, qui hurlent à vous en percer les tympans dès qu'elles vous repérent et rameutent tous les Infectés alentours. Il y a aussi des Brutes, grands comme des colosses, forts, rapides et extrêmement difficiles à tuer (je préférais les éviter au maximum) et les Sprinteurs, très évolués, extrêmement rapide à tel point qu'on a du mal à suivre leurs mouvements et à les contrer. Le virus n'a pas touché que les humains mais aussi les animaux. On retrouve des loups (Ravageurs) qui sont aussi rapides que la moto, ours (Rageurs) très durs à tuer, cougars, corbeaux (Hurleurs) qui sont de vrais teignes. A chaque genre d'Infectés rencontrés, l'approche n'est pas forcément la même. D'ailleurs, la météo est un facteur à prendre en compte! Il faut gérer ses sorties et ses approches. Les mutants sont beaucoup plus actifs la nuit et par mauvais temps où ils sortent nombreux. En journée et par grands soleils, ils préférent se tapir dans des cachettes sombres (abris, habitations, grottes...) bien qu'il en reste en vadrouille. C'est pareil pour les hordes (des Grouilleurs se regroupant en masse). Elles sont plus actives la nuit (pas toutes) et se cachent souvent dans des habitations et des grottes en journée. En parlant de hordes... ce fut mon pire cauchemar! Ce sont les hordes qui font vraiment peur dans ce jeu! Je repense à toute l'angoisse ressentie, les phases de stress et d'adrénaline, les moments de claustrophobie... c'était éprouvant pour moi! :D On peut tomber par hasard sur une horde et croyez-moi, mieux vaut fuir à moins d'être prêt pour en affronter une! Elles sont au nombre de 37, visibles sur la carte en fin de jeu et il y en a 3 autres qu'il faut obligatoirement affronter dans le scénario (ce sont les plus grandes). J'évitais de les affronter au maximum, j'ai vraiment attendu d'être à l'aise avec le jeu, d'avoir les armes adéquates avant d'aller à la chasse aux hordes. Ce n'est vraiment que vers la fin du jeu que je m'y suis mise et c'était à la fois éprouvant et grisant! La première fois que j'en ai affronté une, c'était durant le scénario et je n'avais donc pas le choix si je voulais avancer, et c'était terrible! La seconde m'a tellement angoissé qu'il m'a fallu attendre plusieurs jours avant de trouver le courage de me remettre à jouer pour réussir cette mission! Mais alors celle de la Scierie, c'est la PIRE! Des milliers d'Infectés! Je suis morte une fois, il me semble et j'ai bien mis une demi-heure pour en venir à bout! C'est un challenge! Et ça a été le déclic ensuite. Je me suis préparée au mieux pour les affronter toutes et j'ai ainsi pu peaufiner mes petites astuces: les affronter lorsqu'elles sont en intérieur, poser des pièges, les attirer, balancer grenades/cocktails explosifs, molotov ou napalm..., les canarder à la mitraillette!  Mais chaque joueur doit avoir sa propre façon de jouer et ses astuces!

phiohi

La moto... ma meilleure amie!

Pour s'en sortir dans Days Gone, il faut apprendre rapidement les bases de la survie, les codes importants à retenir. Lorsque l'on croise une voiture de police, on peut être sûre de trouver des munitions dans le coffre; dépaneuse = carburant; ambulance/camion de pompiers = médicaments, trousses de soin. On retrouve donc un système de récupérations de matériels (bouteille, bandage, clous...), de nourritures et de plantes (viande de cerf, lavande...) afin de pouvoir fabriquer tout ce dont on aura besoin durant nos errances, à savoir des armes, des munitions, des soins... et aussi pour faire du troc, améliorer ses armes et sa moto, récupérer des crédits... D'ailleurs, il faut toujours faire attention à ses stocks car si on se retrouve sans rien, c'est fichu! Tout est question de survie alors il n'y a aucune honte à fuir et c'est même parfois nécessaire, que ce soit à pieds (parfois, on n'a pas le choix) ou à moto. Il faut très souvent privilégier la discrétion plutôt que passer directement à l'offensive. C'est ce qui est bien avec Days Gone! Chaque joueur peut jouer comme il l'entend: être bourrin ou discret, allier les deux; être stratégique ou pas, préparé ou non... Autre point important: le carburant! Il est d'une importance capitale. Il faut toujours surveiller la jaune de la moto car tomber en panne dans le no man's land, loin de tout bidon d'essence ou de station service... c'est la mort qui survient! Au début, j'ai fais pas mal d'erreurs mais au bout d'un certain nombre d'heures de jeux, c'est devenu un réflexe de veiller sur cet aspect-là.


Le héros, Deacon, évolue principalement dans le no man's land, un terme approprié pour parler de la terre redevenue sauvage et appartenant aux Infectés, un monde extrêmement dangereux et mortel. Il vaut mieux préparer Deacon et la moto au maximum avant de partir en exploration et ne pas hésiter à s'arrêter dès que possible pour explorer l'environnement. Deacon pourra s'arrêter dans des camps pour trouver du travail, vendre ses primes (les oreilles d'Infectés), vendre de la viance et des plantes, acheter des armes et les améliorer, améliorer/réparer/faire le plein de la moto... tout cela afin de gagner la confiance des camps qui permettent de débloquer des choses intéressantes. Deacon libérera des camps, trouvera des stations service, passera par de grandes ou de petites villes, par des tunnels bien sombres, jettera des coups d'oeil dans les grottes et traversera plaines et forêts... et découvrira les emplacements du Nero (agence secrète louche) qui lui permettront d'améliorer endurance/santé/concentration et pour découvrir leurs secrets.


05714adc-ca82-43f5-bac7-044d647362e8_DaysGone_2019_03-06-19_010

Les personnages

 Deacon est le héros principal de Days Gone, le seul jouable, qui porte les traits et la voix de l'acteur Samuel Witwer. Un biker qui a du caractère, qui ne se laisse pas marcher sur les pieds et qui est très humain. Un héros que j'ai beaucoup aimé, auquel je me suis attachée. A chaque fois, c'était un plaisir de le retrouver lui et sa façon de parler fort pour se faire entendre, lui et sa dégaine de biker. Plus que tout, j'ai aimé son amour inconditionnel pour Sarah qui l'a fait aller loin, très loin et ce genre d'homme près à tout pour la femme qu'il aime, eh bien... ça fait rêver!

tumblr_ps583c1yTT1wszicgo5_r1_500

Boozer, t'es le meilleur!!!

Boozer est le meilleur ami de Deacon, celui qui ne l'a jamais abandonné, biker lui aussi. Je crois bien que c'est mon personnage préféré du jeu! Il m'a beaucoup fait rire et il va causer beaucoup d'ennuis à Deacon, il faut le dire! Il va lui arriver pas mal de mésaventures dont une très grave mais grâce à Deacon, il arrivera à rebondir et à être un bon allié.


Sarah est la femme de Deacon. Ils sont aux antipodes l'un de l'autre pourtant, c'est un couple très soudé qui a été au-delà des apparences et des préjugés car ils viennent de deux mondes différents: Deacon, biker d'un clan et Sarah, scientifique de renom. J'avoue que j'ai eu un peu de mal avec son personnage au début; en fait, c'est sa voix (française car j'ai joué en VF) qui m'a agacé et peut-être que ce serait différent avec la VO. Elle est au coeur de l'histoire, elle est ce qui va maintenir Deacon en vie, qui va le lancer dans une entreprise incroyable!

tumblr_ps583c1yTT1wszicgo4_r5_500

Un amour plus fort que tout! <3

La moto. Oui, oui! Pour moi, la moto est un personnage à part entière! Elle est d'une importance capitale et heureusement qu'elle est là pour plein de raisons! Il ne faut surtout pas la négliger. Elle est customisable à 100%, améliorable: adhérence des pneus, puissance, esthétique... Elle vous permet de vous déplacer sur de très longues distances, d'aller absolument partout, de fuir même in extremis. Il faut la réparer dès que possible (toujours avoir des pièces en métal sur soi), l'améliorer et vérifier la jauge de carburant. Cette moto vous sauvera la vie plus d'une fois!

Evidemment, il y a plein d'autres personnages que l'on rencontre! Des principaux, des secondaires, des PNJ... Des bons comme des mauvais. Les chefs de camps Tucker qui fait travailler comme des dingues les réfugiés de son camp; Copeland qui ne cesse de dénigrer le gouvernement américain; Iron Mike qui a à coeur la paix entre les différents groupes de survivants; Lisa la jeune fille que Deacon sauvera plus d'une fois; Rikki une ancienne compagne de route; Skizzo un rival; Marcus le chef de la secte des Rippers; le Colonel qui veut rétablir l'ordre... Le panel est gigantesque!

 

rS2KVt3xKdGivvkWimoLFF

Jouabilité, graphisme, bande-son, temps de jeu...

 Ce que j'ai trouvé incroyable et qui a rendu l'expérience de jeu très dynamique et surprenante, c'est que TOUT peut arriver! Il peut se passer n'importe quoi pendant la balade en moto: des attaques d'animaux infectés ou non (ours, pumas, loups...), des embuscades de Rippers ou de Maraudeurs, des course-poursuites avec des patrouilles de Drifters, des évenements aléatoires (attaque de Grouilleurs, tomber nez à nez avec une horde, sauver des survivants)... J'ai quand même eu pas mal de jump-scare, de sursauts et de cris à l'appui! Ce n'est pas très marrant quand un Infecté jaillit du coffre au moment où vous l'ouvrez; ou qu'un loup venant d'on-ne-sait-où se jette sur vous alors que vous êtes en moto et vous fait tomber ou alors qu'au détour d'un bâtiment, vous vous retrouver face à une horde! Il y a également beaucoup de phases dans le passé, sous forme de flashback, de souvenirs, mettant en avant la relation de Deacon et sa femme Sarah, très importante dans le jeu. J'ai regretté qu'elles ne soient pas assez interactives.


Les décors sont magnifiques, si réalistes, très bien travaillés. Le contexte post-apocalyptique est respecté à 100%! J'en ai pris plein la vue! Rien n'était laissé au hasard! D'ailleurs, le système de météo et de temps est maîtrisé aussi. Nuit, jour, orages, grand soleil, neige, brume... des événements importants dans ce jeu, à surveiller de près car ils inffluent sur le comportement des Infectés! Pour ce qui est de la modélisation des personnages, que dire à part que c'est des plus réalistes! ça fait l'effet de vraies personnes en face de nous et le fait qu'ils y aient de vrais acteurs derrière y est pour quelque chose évidemment (l'acteur qui joue Deacon est Samuel Witwer, que j'avais déjà aperçu dans la série Smallville et qui a un visage qu'on n'oublie pas). Les émotions sont beaucoup plus palpables, plus réalistes toujours.

iohiohio

La scierie! Une horde de 1000 infectés! L'effroi total!

Les musiques sont tout aussi excellentes et ont un impact sur l'ambiance qui se dégage du jeu. Certaines sont bien flippantes. Ce sont pratiquement que des musiques instrumentales bien qu'il y ait parfois quelques musiques chantées (des chansons connues d'ailleurs). Pour ce qui est de la durée de jeu, tout dépend de si l'on ne veut que se concentrer sur l'histoire ou si l'on veut prendre son temps pour explorer car c'est un open world immense avec énormément de choses à faire. La façon de jouer est aussi un facteur important à prendre en compte. Apparemment, il faut compter une trentaine d'heures pour du moins, boucler le scénario.


Ce que je regrette, ce sont les nombreux bugs. Dans tous les jeux, il y en a, c'est inévitable mais je suis tombée sur pas mal de bugs qui m'ont gêné. Je sens vraiment que la PS4 est en fin de vie, que la console et les jeux ne concordent plus mais la PS5 arrive donc patience!  Mais c'est une autre histoire. Pour en revenir aux bugs, j'ai relevé trop de lags en moto, des problèmes de texture parfois, des temps de chargement horriblement longs (aucun dynamisme de ce point de vue-là), des personnages qui popent en l'air avant de se retrouver à terre, un système de sauvegarde qui m'a agacé plus d'une fois (il ne vaut mieux pas le faire manuellement; faire la sauvegarde via la moto/lit de camp est la meilleure solution et il vaut mieux le faire régulièrement car tout peut arriver dans ce jeu).

 

days-gone-feat

En bref

En bref, Days Gone est un excellent jeu de survie en open world, pas trop horrifique mais bien stressant quand même! Il m'a fait frissonné, fait peur dans certains contextes et m'a même parfois donné envie de laisser tomber car mes angoisses étaient tellement fortes mais je suis arrivée au bout, passionnée, fascinée et aussi fière de moi en un sens. J'ai très hâte de voir ce que donnera l'épisode 2 car oui, il y aura bien une suite, il ne peut en être autrement et tout porte à croire qu'il sortira sur PS5 mais quand... telle est la question!  

 

J'ai beaucoup aimé2

J'ai beaucoup aimé

 

tumblr_pr3974CIgu1vlv3avo1_500

tumblr_pr3974CIgu1vlv3avo2_540

tumblr_pr3974CIgu1vlv3avo3_540

Le moment le plus cute du jeu! <3 Un peu de mignonitude pour adoucir ce monde cruel!