couv34305903

fiche technique

Auteur: Shannon Dunlap

Traducteur: Frédérique Le Boucher

Editeur: Robert Laffont

Collection: Collection R

Genre: romance, contemporain, drame

Parution: 2019

Pages: 320

Prix: 17,90€

 

résumé

Cette histoire est vieille comme le monde. Elle parle d'amour.

IZZY a toujours voulu suivre des études de médecine‚ mais son emménagement à Brooklyn est venu perturber ses plans‚ d'autant plus qu'elle a l'impression de s'éloigner de sa famille et surtout de son frère jumeau‚ qu'elle comprend de moins en moins.
TRISTAN lui‚ est un jeune prodige des échecs qui vit chez sa tante sous la protection de Marcus‚ son cousin délinquant. Il rêve de devenir Grand Maître‚ mais ce n'est pas facile d'échapper à sa condition dans ce quartier pauvre de Brooklyn...

La nuit fatidique où IZZY et TRISTAN vont se rencontrer les fera basculer dans une histoire aussi ancienne et irrésistible que l'amour lui-même.
Mais la vie est souvent cruelle avec ceux qui s'aiment.

 

note

2/5

Bof

ça passe

 

chronique

  Cela faisait longtemps que je n'avais pas lu de romance contemporaine. ça change un peu de ce que je lis en ce moment, à savoir principalement des lectures de SFFF (lectures de l'imaginaire). J'attendais beaucoup d'Izzy + Tristan mais ça ne l'a malheureusement pas fait avec moi.

Je connais l'histoire de Tristan et Iseult dans les grandes lignes, le roman original est d'ailleurs dans ma PAL. Et ce roman n'est en rien une réécriture moderne de ce classique. Les seules références à ce couple mythique sont les prénoms des deux personnages principaux et la fatalité de leur couple. C'est tout. Je n'ai fais aucun autre rapprochement entre les deux couples.

Izzy + Tristan, c'est l'histoire d'un coup de foudre entre deux jeunes gens que tout oppose, qui viennent de deux univers différents mais qui s'attirent comme des aimants. Ils vont vivre leur amour secrètement, par peur de faire du mal à leurs proches et pour se préserver des avis des autres. Et comme pour les vrais Tristan et Iseult, leur histoire d'amour est aussi belle que tragique.

Je ne me suis aucunement attachée aux personnages, je suis restée insensible du début à la fin et même ce qui est arrivé à la fin ne m'a pas fait versé de petite larme! ça ne m'a fait ni chaud ni froid. C'est fort dommage!

J'ai eu du mal avec le style d'écriture de l'autrice. C'est extrêmement moderne, très détaillé, écrit à la première personne, avec un certain patois, il y a un langage assez cru et certains termes ne m'ont pas plu. C'est à la fois fluide et compact, c'est très étrange. On a une alternance de chapitres/points de vue: le point de vue de la Dame (Izzy), le point de vue du Cavalier (Tristan) et le point de vue de la Tour (Brianna), ce qui est une bonne idée vu que les échecs ont une grande place dans l'histoire. Parfois, le personnage s'adresse au lecteur et c'est plutôt pas mal.

Une lecture qui m'a assez déçue, je m'attendais à tellement mieux, à être complétement chamboulée mais rien de tout cela. Ce n'est pas non plus une mauvaise lecture, je ne me suis pas ennuyée mais voilà, je n'en garderai pas de souvenirs, je pense.

Merci à Babelio et aux éditions Robert Laffont, à la Collection R pour l'envoi de ce roman.

 

masse critique