couv65382839

fiche technique

Auteur: Eric Vuillard

Editeur: Acte Sud

Genre: biographie, historique, drame, essai

Parution: 2016

Pages: 176

Prix: 6,80 €

 

résumé

On pense que le reality show est l'ultime avatar du spectacle de masse. Qu'on se détrompe. Il en est l'origine. Son créateur fut Buffalo Bill, le metteur en scène du fameux Wild West Show. Tristesse de la terre, d'une écriture acérée et rigoureusement inventive, raconte cette histoire.

 

note

2/5

Bof

ça passe

 

chronique

 Tristesse de la terre est un livre que je voulais découvrir depuis longtemps. Et comme j'ai une fascination pour les peuples amérindiens, que j'essaie de lire le plus possible de livres sur ce sujet (fictions ou non) en ce moment, il tombait à point nommé. D'ailleurs, je ne sais même pas comment situer ce livre. C'est à mi-chemin entre un roman, un essai et une biographie. C'est entre les trois. Bref, ayant besoin d'une lecture assez courte, je me suis enfin penchée sur ce titre, pensant vraiment aimer mais j'ai un avis assez mitigé au final.

Un peuple en souffrance, qui a tout perdu et qu'on rabaisse encore et encore, comme si les Blancs ne leur avaient pas déjà assez fait de mal. Que de préjudices, tout est fait pour qu'ils tombent dans l'oubli, même les grandes figures du passé. Le Wild West Show est appelé "spectacle" mais pour moi, ce n'est qu'une mascarade, que de mensonges, tout cela pour plaire au public du monde entier, au détriment de la vérité, du malheur des Amérindiens.

On a tous entendu le nom de Buffalo Bill, au moins une fois. Mais pourquoi est-il connu? Qui est-il? Pour ma part, je ne savais absolument rien sur lui. Et c'est un personnage qui ne m'a pas plu, même si je veux bien le croire, il a été pas mal dépassé par les événements. Seulement, il en a bien profité de toute cette notoriété. Mais voilà, tout a un prix.

Dans ce court livre, on parle bien sûr de Buffalo Bill et de son fameux spectacle "Wild West Show" (grand événement de sa vie) mais aussi du grand chef sioux Sitting Bull, de la bataille de Little Big Horn, du massacre de Wounded Knee.

Il n'y a pas de dialogues, c'est un état de faits. L'avis de l'auteur transparaît à travers ce qu'il raconte, il nous partage son regard sur les choses. J'ai ressenti tellement de cynisme et d'amertume de la part de l'auteur, ce que je comprends tout à fait. Moi-même, j'ai été révoltée et j'ai eu honte franchement.

En bref, petite déception. Après, je n'en attendais pas forcément grand chose. Ce n'était pas spécialement passionnant même si c'est vrai que certains sujets m'ont fait réagir.

 

extraits

Les Peaux Rouges étaient considérés comme les débris d'un monde ancien et le mot d'ordre était désormais qu'ils devaient s'assimiler.

 

La destruction d'un peuple se fait toujours par étapes, et c,acune est, à sa manière, innocente de la précédente.