couv26538273

fiche technique

Titre VO: Theseus no Fune

Auteur: Toshiya Hagashimoto

Traducteur: Ryoko Akiyama

Lettrage: Anne Demars

Editeur: Vega

Genre: manga, seinen

Parution: 2019

Pages: 200

Prix: 8 €

 

résumé

Tokyo, de nos jours… la vie d’un père bascule lorsque sa femme meurt lors de l’accouchement de leur enfant. Face à sa vie et perturbé, le père part à Hokkaido, terrain de son enfance. Mais alors qu’il retrouve les traces de son passé familial, on apprend que son propre père fut un criminel responsable d’un massacre à Hokkaido. Un mystère entoure cette histoire, qu’il se défie de résoudre.

 

note

3/5

c'était sympa

C'était sympa

 

chronique

  Le Bateau de Thésée est le deuxième titre que je lis des éditions Vega, spécialisés dans les mangas et plus particulièrement les seinen. J'avais pu découvrir Deep Sea Aquarium MagMell que j'avais beaucoup aimé. J'ai pu lire ces deux titres grâce aux masses critiques Babelio. Et le premier tome du Bateau de Thésée a aussi été une bonne lecture!

24 juin 1989. A Oto Usu, dans un petit village, dans une école plus précisément. 21 personnes sont mortes empoisonnées, élèves et professeurs. Un homme a été reconnu coupable, le policier du village, Bungo Sano, mais encore aujourd'hui, il plaide son innocence! Il a laissé derrière lui sa femme, ses enfants et son enfant à naître, livrés à eux-même, qui ont vécu des années sous les menaces, sous les insultes, indirectement accusés et exclus de la société. Shin, qui n'a jamais connu son père et qui vient lui même de devenu père, ne veut pas que son enfant vive les mêmes choses que lui. En ressortant de vieux dossiers, il constate qu'il s'est passé plein d'événements étranges dans le village avant ce meurtre de masse. Il espère alors faire la lumière sur cette affaire et décide de retourner à Oto Usu. Mais il se retrouve alors dans une étrange brume... qui le ramène dans le passé, six mois avant les faits! Shin va être au plus près des événements, des personnes concernées, auprès de sa famille même et plus particulièrement de son père (le prétendu coupable) et va tenter de changer les choses. Mais peut-on vraiment changer le passé?

Je pensais n'avoir à faire qu'à un manga policier mais en fait, pas du tout! Je ne m'attendais pas à ce qu'il y ait une dimension fantastique. Il y a beaucoup de tension dans ce manga, tout du long j'avais cette sensation de malaise. On a l'impression que le rythme est lent mais les pages tournent à une vitesse folle car j'avais toujours envie de connaître la suite. Le mangaka arrive à nous titiller, à nous appâter, à nous donner envie de toujours en savoir plus, à connaître le fin mot de l'histoire et c'est bien joué! On mène l'enquête en même temps que Shin et il y a clairement quelque chose qui n'est pas net!

Je ne savais pas ce qu'était un paradoxe, c'est extrêmement abstrait et je ne suis pas sûre d'avoir tout bien compris. Le bateau de Thésée est le nom que l'on donne à un paradoxe. Voici la réflexion citée dans le manga au tout début: "Le "bateau de Thésée" est le nom donné à un paradoxe. Pour perpétuer le souvenir de Thésée, leur héros, les Athéniens ont entretenu son bateau en remplaçant petit à petit ses planches usées par des neuves, jusqu'à ce qu'il n'y en ait plus une seule d'origine. D'où ce paradoxe... peut-on dire que ce navire est resté le même? Et qu'en est-il si on transpose cette réflexion à l'homme?". En tout cas, j'entrevois le rapport avec l'histoire du manga et le fameux paradoxe "Le bateau de Thésée".

Le graphisme est plutôt chouette, plaisant, parfaitement adapté à un seinen. Certains plans sont très réalistes, notamment au niveau des décors et de la végétation. Et j'ai aimé voir toutes les documentations et les articles de journaux au fil des pages pour enrichir encore plus l'histoire.

Ce premier tome a été une bonne lecture, un tome très introductif mais fort sympathique. Je suis bien intriguée et il me tarde de découvrir la suite!

Un grand merci à Babelio et aux éditions Vega pour la découverte de ce titre!

 

masse critique