couv3088923

Fiche Technique

Titre VO: Empress of Rome

Auteur: Kate Quinn

Traducteur: Catherine Barret

Editeur: Presses de la Cité

Genre: historique, romance

Parution: 2013

Pages: 529

Prix: 22€

 

Résumé

Empire romain, Ier siècle de notre ère, sous le règne de Trajan. Fougueux et obstiné, le jeune Vix, ancien gladiateur, revient à Rome en quête de gloire. Fille d'un sénateur, l'insaisissable Sabine a soif d'aventure. Tous deux se connaissent depuis l'adolescence, et nourrissent une passion réciproque. Mais si elle aime s'amuser avec le beau Vix, Sabine rêve d'un grand destin – ce que le garçon ne pourra jamais lui offrir, contrairement à Hadrien, le futur empereur, auquel elle est promise.
Alors que Rome se prépare à de grands changements, les deux amants, happés chacun de leur côté par le tourbillon de l'histoire, sauront-ils se retrouver ?

 

Note

4/5

J'ai beaucoup aimé3

J'ai beaucoup aimé

 

Chronique

  La Maîtresse de Rome (qui est en fait le tome 1) avait été mon plus gros coup de cœur quand j'étais adolescente, je le qualifiais comme mon roman préféré de tous les temps. Aujourd'hui, je ne sais pas s'il le serait encore, je n'aurais probablement pas le même ressenti si je le relisais aujourd'hui car avec le temps et la maturité, les goûts peuvent changer. Ce tome 2 est sans nul doute le plus vieux livre de ma PAL (une relique), je l'avais acheté aussitôt après ma lecture du premier mais je ne m'étais jamais lancée dans la suite car souvent après un gros coup de cœur, j'ai peur de me passer à autre chose ou d'être déçue! Pour un challenge personnel, je me suis décidée à le sortir enfin de ma PAL et je n'ai pas été déçue!

On a deux protagonistes principaux, à savoir Vix alias Vercingétorix (pas le Vercingétorix que nous connaissons de l'Histoire), le fils d'Arius et Théa (les héros de La Maîtresse de Rome) et Sabine, fille de la terrible Lepida (la grande méchante _ si je puis dire _ de La Maîtresse de Rome) dont les destinées vont s'entremêler.

Vix et Sabine m'ont plu dans l'ensemble  mais ils m'ont pas mal agacé au fil de ma lecture. Vix est trop impétueux, pas sérieux, trop porté sur les femmes (sur ce point-là, il m'a particulièrement écœuré); Sabine est égoïste et plus d'une fois, j'ai eu l'impression qu'elle se servait de Vix alors qu'elle prétendait l'aimer; l'un et l'autre n'étaient absolument pas fidèles dans leur amour même s'il y avait plein de freins à leur relation: elle qui est marié à un homme très important, ennemi de Vix; leur différence de statut social, entre autres choses... Sinon, Titus est le personnage que j'ai le plus apprécié, un jeune homme absolument parfait, vrai en toute chose. Quant à l'impératrice Plotine, elle n'a pas assez "intrigué" à mon sens bien qu'elle ait accéléré les choses vers la fin pour que son protégé devienne Empereur de Rome.

J'aime tellement la plume de Kate Quinn! C'est fluide, précis avec un univers qui n'est pas si "complexe" alors que c'est un roman plutôt historique, il est presque aisé de s'y retrouver avec les noms et les termes qui ne sont pas si faciles à retenir au premier abord. On a le point de vue de plusieurs personnages: Vix, Sabine, Titus, Plotine (en majorité), écrit à la première personne du singulier à chaque fois, style que je préfère dans un roman pour être au plus près du personnage.

C'est une fiction mais l'autrice a gardé des personnages ayant vraiment existé, des faits historiques ainsi que des événements et des lieux réels même si bien sûr, elle a dû broder tout autour pour nous offrir ce roman.

Il y a bel et bien une suite mais elle n'a toujours pas été traduite en français, ce qui m'inquiète un peu, je dois dire car le roman original date de 2015. Bref, j'ai beaucoup aimé ma lecture même si ce n'est pas un coup de cœur comme ce fut le cas pour le premier, une lecture très prenante que j'ai savouré en la lisant assez lentement. Je n'ai plus qu'à espérer la traduction du troisième et dernier tome de la saga mais en attendant, je vais pouvoir patienter avec le HS Les Héritières de Rome!

 

Du même monde

Romans

1. La Maîtresse de Rome

1,5. Les Héritières de Rome

2. L'Impératrice des Sept Collines

3. Lady of the Eternal City

 

Extraits

"J'aime bien tes défauts. Mais je suppose qu'on choisit rarement ceux dont les défauts sont assortis aux nôtres. On préfère toujours la personne qui nous convient le moins, n'est ce pas ?"

 

Il était assis en tailleur, son glaive sur les genoux, la lueur du feu mettant des reflets dorés dans ses cheveux bruns-roux, et les muscles jouaient en rythme sous la peau de ses bras nus tandis que la pierre à aiguiser passait et repassait sur la lame. C'était tout un art, Sabine le savait maintenant, d'affûter une épée. Il fallait d'abord enlever les moindres traces de rouille avec un petit couteau, puis passer la pierre pendant un bon moment - à coups allongés sur le tranchant, à petit coups sur la pointe. Puis huiler la lame et la frotter tendrement avec un chiffon doux. Ceux qui imaginent qu'un dur à cuire n'est pas capable de s'occuper d'un bébé n'ont jamais vu un légionnaire entretenir son épée, songea Sabine en prenant place à côté de Vix.

 

Un jour, un grand sage m'a dit quelque chose à propos des ennuis. Quoi qu'on en fasse, on en a toujours, alors, autant faire tout ce qui est possible.

 

La vie de gladiateur était courte, mais on savait qui on était. Se battre ou mourir. En comparaison, ma vie actuelle n’avait rien de simple. Je n’avais aucune idée de ce que je devais faire de toutes les années qui m’attendaient.