couv37372793

Fiche Technique

Titre VO: Itaitashii Love

Auteur: Kiriko Nananan

Traducteur: Corinne Quentin

Adaptation graphique/Lettrage: Kaoru Sokizumi

Editeur: Casterman

Genre: manga, seinen

Parution: 2008

Pages: 230

Prix: 21,30€

 

Résumé

 Homme ou femme, personne, dans son existence, n’échappe à ce moment où fatalement, l’amour fait mal... Il suffit de l’odeur d’un parfum pour faire resurgir le souvenir d’un ancien amant, volage et magnifique. Il suffit de croiser l’homme qu’on a tant aimé autrefois, pour retrouver ses sentiments d’antan. Il suffit encore de songer à ce corps que l’on donne en pâture contre de l’argent, pour se dégoûter soi-même. Et il suffit parfois de la promesse d’un amour éternel, pour que notre petit monde vacille...

 

Note

 2/5

Bof

ça passe

 

Chronique

  J'ai emprunté ce manga sur un coup de tête pour un challenge, la couleur jaune ayant été l'élément recherché. Je n'ai pas cherché à en savoir plus, je voulais être surprise et découvrir le travail de cette mangaka que je ne connaissais absolument pas.

Ce tome regroupe plusieurs petites histoires au nombre de 18. Une histoire/un chapitre. Certaines sont plus longues que d'autres (maximum deux chapitres) et peuvent être séparées par d'autres histoires mais je n'ai pas compris pourquoi.

L'amour est mise en scène, sous toutes ses formes, les bonnes comme les mauvaises (les mauvaises surtout). Il s'en dégage beaucoup de nostalgie, de tristesse et de douleur mais je ne me suis pas vraiment apitoyée sur le sort des personnages. On y parle de l'amour bien sûr, de ruptures (amicales et amoureuses), de prostitution, de différences d'âge, de regrets, de problèmes de couple, de souvenirs, de jalousies, de l'éloignement, de retrouvailles, de monotonie...

Il y a des scènes de sexe évidemment mais rien de choquant, la majorité étant sous-entendues. On ne voit pas grand chose en somme, tout est dans la finesse et la subtilité.

Ce manga m'a rappelé les histoires, quelque peu l'ambiance et le graphisme du grand Kazuo Kamimura dont j'admire le travail. Le graphisme m'a donc plu dans l'ensemble. Simple mais efficace, avec un sacré contraste entre le noir et le blanc. Le design des personnages n'est pas vraiment recherché, j'ai d'ailleurs eu du mal avec les faciès des personnages. Les personnages sont sur le devant de la scène au détriment du décor et du fond.

Je ne dirais pas que j'ai été déçue, c'est juste que les histoires sont bien trop courtes, ce n'est donc pas creusé en profondeur. J'aimerais vraiment découvrir les autres œuvres complètes de cette mangaka pour me faire un meilleur avis, ce sera donc à l'occasion.

 

Weekly Book Color Challenge

 

Extraits

"Faire l'amour pendant la nuit et marcher côte à côte le jour, c'est différent. Marcher côte à côte le jour, c'est le preuve qu'on aime et la preuve qu'on est aimé. Faire l'amour sans amour, c'est comme rester vierge."

 

barre_separation

 

"J'aurais voulu avoir des histoires intéressantes à raconter. Comme dans les téléfilms, tu vois. Mais c'est justement parce que ce qui s'y passe n'arrive jamais dans la réalité que j'ai rien à raconter. Dans la vie, il ne se passe jamais rien, ou alors à une si petite échelle que c'est sans intérêt. Pourtant, je continue à attendre. J'espère toujours que des choses bien vont arriver."

 

image-6