couv19639180

Fiche Technique

Titre VO: Kame no naku koe

Auteur: Keiko Nishi

Traducteur: Miyako Slocombe

Editeur: Akata

Genre: manga, shojo

Parution: 2018

Pages: 192

Prix: 6,99€

 

Résumé

Makoto est un fonctionnaire de province on ne peut plus ordinaire. Sa seule passion est de dessiner en secret... des mangas pour filles ! Mais quand un jour Kureha, jeune lycéenne plutôt triviale, tombe sur ses planches et commence à les lire, leur quotidien va basculer. Cette dernière, complètement enthousiasmée et émue par ce qu'elle vient de lire, embarque Makoto de force dans une drôle d'aventure : en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, les voilà partis en direction de Tokyo, pour présenter le travail de Makoto à un éditeur ! C'est le début d'un voyage qui changera à jamais leurs vies...

 

Note

1/5

Je n'ai pas aimé3

Je n'ai pas aimé

 

Chronique

  Quand je choisis un manga à la médiathèque, j'y vais au feeling. Je peux être attirée par un titre ou par une couverture. En revanche, j'évite de jeter un œil au graphisme et de lire le résumé, je préfère me lancer dans la lecture sans rien savoir, et être agréablement surprise. Malheureusement, ça ne peut pas fonctionner à tous les coups et je tombe sur des mangas qui ne me plaisent pas. ça a été le cas avec Voyage au bout de l'été.

Makoto est un jeune fonctionnaire qui a un peu honte d'avoir pour passion de dessiner des mangas pour les filles, les fameux shojos. Sa vie va basculer quand il va rencontrer Kureha, une lycéenne très différentes des autres. Elle va être sa première lectrice et elle va être touchée par son œuvre, ayant passée par toutes les émotions. Elle va le pousser à se lancer car son manga mérite d'être publié et lu. Sur un coup de tête, ils vont partir tous les deux pour Tokyo. Tout ne va pas se passer comme prévu quand l'éditeur va croire qu'elle est l'auteure et lui seulement son accompagnateur! Par-delà, ils vont apprendre à se connaître et chacun va profondément changer la vie de l'autre.

Il y a une assez grande différence d'âge entre les deux personnages et je ne sais pas, ça m'a un peu gêné (lui a 27 ans et elle en a 16). Dans le manga Takane et Hana de Yuki Shiwasu (qui est un manga coup de cœur), les deux protagonistes ont la même différence d'âge et pourtant, ça ne me choque pas (il faut dire que Takane est très peu mature!). Makoto fait beaucoup plus adulte, déjà dans la vie active, il est assez timide et solitaire, peu sûr de lui alors que Kureha est une fille enthousiaste, exubérante, qui n'a pas sa langue dans sa poche. C'est le jour et la nuit, un duo atypique mais je ne me suis pas attachée à eux. De plus, il y avait des passages consacrés aux membres de la famille de Kureha, ayant chacun des problèmes bien spécifiques. J'ai eu du mal à comprendre qu'ils étaient de sa famille et j'ai trouvé ça inutile et brouillon.

Il faut aimer les graphismes simples au possible, le côté vintage des vieux mangas. ça manquait de relief, de profondeur, de détails pour moi. C'est très épuré, dans les tons gris et blancs. Il y avait aussi trop de cases qui se ressemblaient, qui étaient inutiles.

C'est une déception. Je me suis vraiment ennuyée et plus d'une fois, j'ai failli abandonner ma lecture. Je n'ai pas été sensible à l'histoire qui n'a en soi pas de réel intérêt et le graphisme n'a pas aidé. Je ne peux donc pas recommander ce one-shot.

 

Extraits

Makoto: C'est à ce moment-là que j'ai lu pour la première fois un manga pour filles. Au fil des pages, j'ai découvert un univers qui prônât l'acceptation des individus tels qu'ils sont...
Kureha: Ben oui, c'est ça, les shojos!

 

barre_separation

 

Kureha: T'es amoureux de moi, non?
Makoto: Non. Vous êtes... comment dire... comme un être fictionnel. Vous pourriez être vivante ou morte, ça ne changerait rien.

 

planches-voyage-ete