Lorsque nous vivions ensemble, tomes 1, 2 & 3

Fiche Technique

Titre VO: Dosei Jidai

Auteur: Kazuo Kamimura

Traducteur: Thibaud Desbief

Adaptation graphique: Eric Montésinos

Editeur: Kana

Genre: manga, seinen

Parution: 2009

Pages: environ 700

Prix: 18 €

 

Résumé

Tokyo, au début de la libération des mœurs des années 70, Kyôko et Jirô vivent en couple bien que non mariés. Elle est graphiste dans une agence de pub. Lui est illustrateur débutant.

 

Note

3/5

c'était sympa

C'était sympa

 

Chronique

  Kazuo Kamimura est un grand mangaka et mérite à être encore plus connu. J'avais envie de sortir de ma zone de confort, de lire quelque chose qui n'est pas dans mon registre manganesque habituel et je me suis donc penchée sur ce titre qui est, à mon sens, un ovni, un manga pas si facile à appréhender mine de rien.

Nous suivons deux jeunes gens japonais, Kyôko (21 ans) et Jirô (23 ans) dans les années 70, les deux ayant une passion et un travail en rapport avec l'art. Deux personnages qui se sont installés ensemble très tôt tant ils étaient tombés amoureux l'un de l'autre mais ne sont pas encore mariés (ce qui n'était pas bien vu). Nous découvrons leurs hauts et leurs bas, les bons et les mauvais moments de leur couple, les rapprochements et les éloignements, leurs questionnements (sur le mariage, sur un enfant...) et leurs incertitudes. C'est incroyable à quel point ils se sont fait du mal l'un à l'autre et parfois, je ne les comprenais vraiment pas du tout.

C'est un manga qui fait réfléchir, je trouve. On peut se retrouver dans certaines scènes, dans le quotidien du couple. Le mangaka fait passer beaucoup de messages sur plusieurs thèmes: les moeurs de la société, la sexualité, la vie à deux, les sentiments amoureux, sur la mort, la maternité etc... Il y a des images fortes qui appelle à la réflexion, à la compréhension parce que l'auteur a vraiment joué sur les métaphores par le dessin, chose qui est vraiment intéressante mais pas toujours facile à interpréter.

C'était souvent dérangeant avec des choses glauques, des choses qui m'ont rendu mal à l'aise et d'autres vraiment malsaines comme la scène avec l'inceste mère/fils, le prêtre qui fait des choses pas très catholiques devant La Joconde, les viols, les tentatives de suicide, le garçon qui massacre les oiseaux et qui garde le cadavre de sa sœur sous sa couette, l'agression sexuelle dans le train et j'en passe! Seul le tome 2 est assez soft bien que très dur psychologiquement (malheurs, malheurs, malheurs!). Il y a donc beaucoup de scènes explicites, ce n'est donc pas à mettre entre toutes les mains.

Le graphisme est vraiment très spécial. Le trait est très noir, très profond. J'ai cette impression de dessin brut, sans retouche, fait à l'instinct sur l'instant et rapidement. C'est spécial mais néanmoins beau. Il y a une certaine poésie dans le manga autant par le graphisme que par des citations. Mais tout passe par le dessin. Et parfois, les images valent mieux que les mots.

De belles briques qui m'ont fait peur au début mais en fait, ça se lit très vite, ça se savoure et une fois dans l'histoire, difficile de la quitter. L'histoire est majoritairement basée sur des malheurs, tout n'est pas très rose et c'est souvent très déprimant. Et pourtant, j'ai plutôt bien apprécié ma lecture et j'aimerais beaucoup découvrir d'autres oeuvres de cet auteur.

 

Du même monde

Manga

3 tomes (saga terminée)

 

Extraits

9782505005827-12764-large-lorsque-nous-vivions-ensemble-tome-1-tome-1

kamimura-manga3