Kenshin Le Vagabond, tome 8, Sur le chemin de Kyoto

Fiche Technique

Titre VO: Rurouni Kenshin

Auteur: Nobuhiro Watsuki

Traducteur: Wako Miyamoto/Olivier Prézeau

Lettrage/Adaptation graphique: Bakayaro!

Editeur: Glénat

Genre: manga, shônen

Parution: 1999

Pages: 192

Prix: 6,90 €

 

Résumé

Au milieu du siècle dernier, le Japon s'apprête à entrer dans l'ère Meiji, passant sans transition du Moyen Age à l'industrialisation. Les samouraïs n'ont plus leur place dans cette société moderne où les guerriers sont moins utiles que les commerçants. Sans emploi, n'ayant plus le droit de porter le sabre, confrontés aux fusils et aux canons, les samouraïs vont peu à peu disparaître pour entrer dans la légende.

 

Note

5/5

coup de coeur3

Coup de coeur

 

Chronique

spoilers

  Je peux enfin me consacrer à l'un de mes shônen favoris après une si longue coupure et c'est un réel plaisir! Ce manga tient vraiment toutes ses promesses!

# Spoilers [A la fin du tome 7, Kenshin s'était décidé à partir pour Kyoto dans le but d'arrêter le dénommé Shishio, l'assassin qui lui a succédé et qui veut reprendre le contrôle du pays. Et ses compagnons qui ont été laissé derrière n'apprécient vraiment pas cette situation: Sano est dégoûté de ne pas avoir pu y aller pour combattre à ses côtés, Kaoru est anéantie par le chagrin et le jeune Yahiko essaie de ramener ses deux amis à la raison. L'état de Kaoru empire alors que Sanosuke se prépare à partir pour Kyoto. Mais étrangement, bien qu'il ne l'apprécie absolument pas, Saîtö essaie de le dissuader, rappelant que le point faible de Kenshin sont ses amis. Et il a raison en un sens, ils sont trop "faibles" pour ce qu'il va advenir. Mais Sano est une tête brûlée et partira quand même, ne voulant pas être considéré comme un poids mort. Seulement, Saîtö insiste et se désarme même pour qu'ils en viennent en main, pour lui montrer que même avec ses poings, il ne fera que gêner Kenshin au vu des terribles adversaires qui les attendent à Kyoto. Et force est de constater que Sano a vraiment un bas niveau pour le moment, c'est dur à admettre mais c'est pourtant vrai bien qu'il ait plus d'un tour dans son sac. Finalement, Saîtö abandonne, ça ne sert à rien de continuer à palabrer, à se battre puisque Sanosuke est bien décidé. Ce dernier, dans un sale état, se met en route après avoir demandé à Yahiko de ramener Kaoru auprès de leur sabreur préféré. Les femmes du restaurant et amies de Kaoru viennent à son chevet pour la pousser à se ressaisir, à sortir de son lit, à se nourrir. Et Megumi (amie et rivale de Kaoru) vient mettre son grain de sel dans l'histoire et elle n'y va pas par quatre chemins autant en paroles qu'en gestes. Mais ça a l'effet escompté, ne laissant ni l'une ni l'autre insensible à la situation. Yakiko finit tôt de la rebooster en lui disant qu'elle est la seule à qui le vagabond ait fait ses adieux, signe qu'elle était importante pour lui et que peut-être, elle pourra le faire revenir à Tokyo. Mais alors que les deux prennent la route, Megumi qui se charge de veiller sur le dojo se retrouve à nouveau face à face avec Aoshi Shinomori qui avait été un grand méchant dans les premiers tomes, un ennemi qu'avait vaincu Kenshin et ce dernier cherche donc Battosaï (pour se venger?). En tout cas, Megumi prend peur mais heureusement?, Saîtö débarque et donne l'information que l'Oniwabanshû veut, l'ayant fait dans un but bien précis bien sûr. Aoshi se met donc en route pour Kyoto lui aussi et va se mettre à dos des hommes de Shishio alors que ce dernier n'est pas très loin à jauger cet homme dont il aimerait profiter du talent.
On retrouve ensuite Kenshin, juste quelques temps après qu'il ait fait ses adieux à Kaoru. Ce dernier tombe sur Saîtö qui lui avoue qu'ils vont être deux sur l'affaire Shishio et devoir s'entraider. Mais Kenshin a des réticences, non pas parce qu'ils étaient ennemis et qu'ils ne s'apprécient pas des masses, mais parce que l'épopée sera semée d'embûches et que des civils risquent d'être impliqués. Ils vont donc prendre des chemins différents mais seront sûrs de se retrouver là-bas. Kenshin redevient vraiment un vagabond, qui erre avec un but et qui va devoir dormir à la belle étoile. D'ailleurs, en pleine nuit, en forêt, Kenshin tombe sur des bandits qui veulent s'en prendre à une jeune fille de 16 ans mais qui n'est absolument pas sans défense. C'est une vraie furie qui connaît les arts martiaux, avec un caractère bien trempée, doublée d'une voleuse. C'est ainsi que Kenshin fait la connaissance de Misao qui cherche ensuite à lui prendre son sabre, son seul bien. Et Kenshin refuse bien sûr de se battre contre une fille, c'est contraire à son credo et ne peut laisser un vol impuni aussi. Et Kenshin n'en peut plus de cette fille insupportable. Elle va lui avouer qu'elle est à la recherche de quelqu'un d'important pour elle et Kenshin comprend de qui il s'agit. Mais comment lui dire que cet homme a disparu et que ses compagnons ont été tués? Et les deux vont être pris à partis par un grand groupe de bandits armés qui tiennent à se venger d'elle mais heureusement, Kenshin et son sabre inversé sont là!
Sur le chemin, elle essaie alors de lui tirer les vers du nez, en vain et Kenshin essaie de la semer surtout pour sa protection. Il la pousse à les oublier car ça vaut mieux, mais elle ne renonce pas pour autant car cette gamine est folle amoureuse de son héros. Il la prévient des dangers qui la guette si elle reste un peu trop près de lui.
Pendant ce temps-là, Sano se perd de plus en plus et tente de s'entraîner un maximum pour être plus fort. A Tokyo, Megumi est tellement inquiète à cause des menaces pour Kenshin qu'elle faillit à son rôle de médecin. Quant à Yahiko et Kaoru, ils ont pris un bateau et force est de constater que Kaoru est redevenue elle-même.
Sur la route, Misao continue d'essayer d'arracher les vers du nez de Kenshin, qui l'ignore royalement pour ne pas avoir à lui dire la triste vérité. Mais parallèlement, elle se rend compte qu'Aoshi et lui ont quelques points communs, et elle voit donc en lui quelqu'un de bien. Et ils vont tomber sur un homme mourant qui veut qu'ils protègent son petit-frère et le village qui est aux mains des hommes de Shishio. le jeune garçon raconte alors sa triste histoire: les policiers tués, un village abandonné par le gouvernement, l'augmentation du nombre d'hommes de Shishio. Kenshin ne peut laisser ce garçon se venger seul et ce qu'il va trouver dans ce village est terrible: les parents massacrés et pendus du garçon choqué et fou de chagrin. Et les hommes de Shishio débarquent. En périphérie, les deux jeunes sont attaqués mais sauvés par... Saîtö! (Toujours là au bon moment celui-là!). Et ce dernier n'est pas très content de voir Kenshin perdre du temps ici alors qu'il devait aller à Kyoto directement.] Spoilers #


Le graphisme est encore une fois terrible! Un trait de crayon vraiment reconnaissable entre mille et les scènes d'action sont belles, bien visibles et compréhensibles et il faut encore s'attendre à beaucoup de violences et de morts horribles.

Saîtö m'a vraiment surpris dans ce tome-ci en essayant de dissuader les amis de Kenshin, son ennemi de toujours, d'aller risquer leur vie en le rejoignant au front. Cela prouve vraiment qu'il n'a pas un si mauvais fond. Quant à Sanosuke, j'admire vraiment sa ténacité, son envie d'être plus fort, de pouvoir être au niveau de Kenshin. J'ai vraiment eu de la compassion pour Kaoru qui vit vraiment un chagrin d'amour mais heureusement, ses amis sont là pour lui faire ouvrir les yeux. Et Megumi montre enfin un visage un peu plus humain car elle aussi a des sentiments. Entre en scène un ancien personnage absolument trop badass, trop classe, un autre des mes chouchous: Aoshi (un être torturé qui a vu tous ses compagnons périr sous ses yeux). Et aussi la venue d'une petite nouvelle du nom de Misao qui apporte un peu plus de dynamisme à l'histoire, une petite tornade qui ravage tout sur son passage en somme! J'ai même appris que Misao avait été crée à la base pour remplacer Kaoru auprès de Kenshin en quelque sorte, un personnage plus pétillant pour garder Kenshin sur le droit/bon chemin comme le fait Kaoru d'habitude, et sans pour autant créer un triangle amoureux (ce qui est génial!). Je ne voyais pas ça sous cet angle donc belle surprise de l'apprendre. En plus, ce duo fonctionne merveilleusement bien!

Je suis en plein dans mon arc préféré de tout le manga, le plus long, le plus palpitant et le plus intéressant avec beaucoup d'intrigues, des personnages vraiment très importants, renommés, forts, qui ont marqué leur temps et qui promettent des combats épiques à l'avenir!

Encore un tome excellent où il se passe tellement de choses, qui se densifie, avec une tension qui ne cesse de grimper, avec des personnages qui gagnent toujours un peu plus en profondeur. J'ai vraiment hâte de découvrir la suite car elle promet!

tumblr_ni0687XsPU1tgk4fzo1_400

 

Du même monde

Mangas: 28 tomes (saga terminée)

Romans: 2 tomes (saga terminée)

Animé: 95 épisodes (série terminée)

Films: Rurouni Kenshin (2012 ), Rurouni Kenshin, Kyoto Inferno (2014), Rurouni Kenshin, The legends end