Kenshin Le Vagabond, tome 7, Un jour de mai

Fiche Technique

Titre VO: Rurouni Kenshin

Auteur: Nobuhiro Watsuki

Traducteur: Wako Miyamoto/Olivier Prézeau

Lettrage/Adaptation graphique: Bakayaro!

Editeur: Glénat

Genre: manga, shônen

Parution: 1999

Pages: 192

Prix: 6,90 €

 

Résumé

Au milieu du siècle dernier, le Japon s'apprête à entrer dans l'ère Meiji, passant sans transition du Moyen Age à l'industrialisation. Les samouraïs n'ont plus leur place dans cette société moderne où les guerriers sont moins utiles que les commerçants. Sans emploi, n'ayant plus le droit de porter le sabre, confrontés aux fusils et aux canons, les samouraïs vont peu à peu disparaître pour entrer dans la légende. Kenshin est l'un de ces guerriers perdus. Grand maître de sabre il est devenu un vagabond errant sur les routes du Japon. Mais son esprit chevaleresque et son courage vont faire de cet ancien mercenaire un justicier aimé et respecté.

 

Note

5/5

coup de coeur4

Coup de coeur

 

Chronique

spoilers

  Cela fait très longtemps que j'ai laissé Kenshin Le Vagabond de côté, non pas parce que je n'aimais pas ou plus _ parce que ça reste un manga coup de cœur _, mais parce qu'il manquait des tomes à la médiathèque, me laissant donc bloquée. Du coup, j'ai dû me mettre aux scans pour pouvoir avancer et j'aurais dû le faire bien plus tôt!

#Spoilers [Kenshin est préoccupé par de vieux souvenirs et il en fait part à Kaoru et Yahiko. A propos des Shinsen-Gumi, une armée au service du gouvernement de l’Ère Edo, basée à Kyoto. Des experts du sabre disciplinés qui veillaient au maintien de l'ordre. Mais ils disparurent après avoir été vaincus par l'arrivée des armes modernes, des armes à feu autrement dit. Il fait part aussi à ses amis qu'il n'a jamais réussi à battre certains capitaines de division sans jamais perdre contre eux non plus. C'est même plutôt inquiétant de l'apprendre quand on sait à quel point Kenshin est redoutable. Mais c'est du passé... du moins, on aimerait bien que ça le reste mais évidemment, rien ne va se dérouler comme on le souhaiterait.
Sanosuke, qui attendait ses amis au dojo, fait la rencontre d'un homme étrange, assez flippant, du nom de Saïto. Qui ne semble pas être ce qu'il prétend. Ce que voit immédiatement Sano. Ce dernier est venu pour Kenshin et au lieu de ça, va s'en prendre à Sano à la place. Et ce dernier est bien surpris de la force, de la vitesse, de la dextérité de son adversaire, si bien qu'il se retrouve dans un état préoccupant, encore plus lorsqu'il revient à la charge ne s'avouant pas encore battu. C'est un avertissement pour notre vagabond. Qui de son côté, est bien ailleurs, perdu dans ses pensées, préoccupé. Et il y a de quoi quand ils arrivent tous au dojo, avec Megumi qui s'est jointe au groupe. Ils retrouvent Sano grièvement blessé et inconscient! Devant cet état de fait, Kenshin fait vite le rapprochement. Il se souvient de qui a fait ça de par les dégâts, de la blessure infligée, de la technique sûrement utilisée. Sanosuke a été soigné par Megumi, c'est un miracle qu'il ait survécu mais il reste inconscient.
On apprend que Saïto est un ancien capitaine d'une division des Shisen-gumi! Ceux qu'a affronté Kenshin, jadis! La tête de Kenshin est mise à prix et c'est à Saïto de le tuer en tant que tueur à gages dans l'ombre (car il est une sorte de policier). Et il n'a pas les faveurs de la grosse brute qui devrait lui servir de coéquipier pour cette mission mais ils arrivent à trouver un terrain d'entente.
Kenshin est en pleine réflexion. Pourra-t-il le vaincre avec son sabre à lame inversée? Avec sa promesse de ne plus jamais tuer? Kenshin agit bizarrement avec les autres, cachant ses préoccupations alors qu'il se rend au rendez-vous imposé. Mais ce n'est pas Saïto qu'il va devoir affronter en premier car ce dernier s'est rendu tout autre part... au dojo! Ce dernier patiente, prétextant attendre Kenshin car sa vie serait en danger. Kaoru et Yahiko restent inquiets et méfiants.
Heureusement pour Kenshin, cet adversaire est moindre, du menu fretin pratiquement, une diversion qu'il réalise vite. Peu importe les coups qu'il prend, les astuces pour essayer de le tuer, Kenshin s'en sort toujours! Il rentre et tombe donc sur son ancien ennemi qui a bien changé selon lui. Quant à Saïto, il est déçu de ce qu'est devenu Battosaï au fil du temps, un ancien assassin qui refuse de tuer, qui s'est affaibli en voulant protéger la veuve et l'orphelin. Mais Kenshin se sent assez fort pour protéger ses amis mais s'ils sont encore en vie, c'est parce que Saïto le leur a permis. Il le met dans une situation bien claire, comme quoi, ils sont et seront toujours en danger à cause de lui. Mais Kenshin reste lié à son serment de ne plus jamais tuer. Kaoru est inquiète pour celui qu'elle aime secrètement et le lui fait savoir.
Et le combat commence! Saïto est méconnaissable, plein de fureur et redoutable au sabre. Yahiko et Kaoru assistent à cela, impuissants, stressés, inquiets pour leur ami dont l'adversaire est terrifiant, sans doute le pire qu'il ait eu à affronter ces derniers temps, un adversaire qui arrive à lui porter un sacré coup sanglant. Kenshin est clairement plus limité que son adversaire et son regard fait bien peur à Kaoru. L'assassin refait surface peu à peu. Il est dans un sale état mais continue à se battre, déterminé. Surtout, il ne faut pas qu'il céde à sa part d'ombre en lui! Ses amis ont de plus en plus peur car c'est la voie qu'il est en train de prendre! Kenshin arrive à casser le sabre de son ennemi. Kaoru panique, il faut les arrêter! Mais Sano qui s'est réveillé la met face à la réalité: ce n'est plus un combat fait à l'Ere Meiji mais un combat dans le passé à l’Ère Edo! Le combat est terrible! Aucun des deux ne veut céder! Même à en combattre à mains nues!
Heureusement, ils sont arrêtés dans leur élan par le préfet de police, accompagné par le ministre de l'intérieur! En gros, on apprend qu'en fait, Saïto avait été envoyé réellement pour tester les capacités de Kenshin à l'heure d'aujourd'hui (leur rivalité a fait que ça a dérapé), qu'il est un espion en fait, qu'il travaille bien pour le nouveau gouvernement. Un combat inachevé, une promesse d'une prochaine fois. Le nouveau gouvernement semble avoir des projets pour Kenshin. Et ce n'est pas pour rien s'ils avaient besoin de savoir si il était toujours aussi fort. Un complot se joue contre Kyoto et plus généralement le nouveau gouvernement de cette nouvelle ère. Un complot mené par un certain Shishio. En somme, le successeur de Battosai l'assassin au temps d'Edo. Visiblement, les rumeurs sur sa mort étaient fausses. Jadis, ils ont tenté de l'assassiner avant qu'il ne devienne complètement incontrôlable. Il aurait survécu à ses graves blessures et aux flammes qui ont ravagé son corps. Ce dernier a déjà réuni autour de lui une petite armée de fous, de combattants en tout genre. Kenshin est donc le dernier espoir du Japon pour l'arrêter. Ses amis sont bien sûr contre. Ils lui laissent alors un délai pour réfléchir à cette appel à l'aide. Et vient l'échéance. Les autres espèrent que Kenshin refusera. Il part donc seul pour donner sa réponse. Mais tout ne va pas se passer comme prévu: Mr. Ôkubo va être assassiné par un mystérieux jeune homme qui est au service de Shishio. C'est le choc pour Kenshin comme pour tout Tokyo. Kaoru attend impatiemment Kenshin mais elle va vite déchanter en comprenant qu'il a pris sa décision. Elle essaie de le faire changer d'avis mais c'est peine perdue. Kenshin part non seulement parce qu'il le faut, mais aussi pour protéger ses amis de lui, de l'assassin au fond de lui. Ce sont donc des adieux bien profonds... Une Kaoru dévastée et un Kenshin qui redevient un vagabond.] Spoilers #

Le graphisme m'avait tellement manqué! Le trait de crayon du mangaka est si reconnaissable que je ne pourrais pas me tromper en ayant ses œuvres sous les yeux, surtout par rapport aux personnages si distincts. C'est agréable, c'est très détaillé, très mature.

Il y a toujours cette petite touche d'humour que j'aime dans ce genre de mangas! Et j'apprécie être plongée en pleine politique, tenue en haleine par des complots très complexes et fascinants. J'attends toujours la romance entre Kenshin et Kaoru, je vois bien que la jeune fille a des sentiments pour lui mais est-ce réciproque? Mais je me doute bien que ce ne sera pas pour tout de suite, mais j'ai bien hâte que cela arrive! Quand à Megumi et Sanosuke, ils sont moins mis en avant, ils sont secondaires au contraire de Yahiko qui a été beaucoup plus présent dans ce tome.

Avec les combats, on en prend plein la vue, comme toujours! C'est dynamique, compréhensible (pas toujours mais peu importe), tout pour marquer que l'on a affaire à des experts en combat, des experts en sabre... des êtres hors du commun.

Trop heureuse de retrouver mon Kenshin adoré! Et aussi Kaoru, Sano, Megumi et Yahiko! Ils m'avaient tellement manqué! De plus, un nouveau personnage fait son apparition, un personne qui était devenu un de mes préférés via l'animé alors c'était génial de pouvoir le rencontrer dans le manga: Saïto!

Avec l'arrivée de Saïto, s'amorce un tout nouvel arc, un très long arc, sûrement le meilleur de toute la saga avec le méchant des méchants, le méchant que j'apprécie et déteste à la fois: Makoto Shishio. Un personnage absolument charismatique!

J'ai été assez embêté au début de reprendre l'histoire après des années, je me souvenais vraiment que de la base de l'histoire et des personnages principaux et de quelques secondaires mais pas de la dernière intrigue en cours. J'ai donc dû me référer à mes chroniques, à mes résumés et finalement, ça a été tout seul, la reprise a été facile! J'étais vite dans le bain!

Kenshin Le Vagabond est sans nul doute l'un de mes shônens préférés. Je suis fan de tout: des mangas, de l'animé, des films live même et je compte bien lire ce manga jusqu'au bout car il en vaut vraiment la peine!

tumblr_nan8idGjdn1qzke78o1_500

 

Du même monde

 Mangas: 28 tomes (saga terminée)

Romans: 2 tomes (saga terminée)

Animé: 95 épisodes (série terminée)

Films: Rurouni Kenshin (2012 ), Rurouni Kenshin, Kyoto Inferno (2014), Rurouni Kenshin, The legends end