Sillage, tome 6, Artifices

Fiche Technique

Auteurs: Morvan & Buchet

Concepteur graphique: Trait pour Trait

Editeur: Delcourt

Genre: BD, SF

Parution: 2003

Pages: 48

Prix: 14,50 €

 

Résumé

Si sa navette n'avait pas été sabotée, Nävis ne serait pas tombée sur cette planète où des Mekkas persécutent depuis toujours le peuple Gunjinn. Elle ne se serait jamais mêlée à leurs Hembras qui, sous prétexte de protection, vivent dans une certaine forme de soumission. Et elle n'aurait pas eu à parcourir ce monde en ruine truffé de pièges à la recherche de Snivel, enlevé par le plus froid des ennemis qu'elle ait jamais eu à combattre. Enfin, elle n'aurait jamais pensé qu'on puisse pousser le cynisme à un tel paroxysme, en jouant avec la vie des gens comme s'ils n'étaient que de simples artifices.

 

Note

3/5

c'était sympa

C'était sympa

 

Chronique

spoilers

  J'ai replongé avec bonheur dans Sillage, pour y suivre à nouveau les aventures de ma chère Nävis.

#Spoilers [J'ai retrouvé Snivel le robot et Nävis en mauvaise posture dès le début de l'histoire. Ils se crashent sur une planète hostile mais ils vont vite être aidés par de drôles de petits bonhommes, mais séparés l'un de l'autre.
Ils sont tombés en pleine guerre entre deux entités bien distinctes. Notre petite humaine va aider l'un des hommes qui l'a protégé avec bravoure, Berdsq. Elle en apprendra plus sur ce qu'il se passe: les Gunjinn sont persécutés par les Mekkas, une sorte de peuple robotisé qui ont ravagé la planète, les forçant à vivre reclus sans pouvoir vivre librement. Ils sont tout de même aidé par quelqu'un mais la question est par qui?
Snivel, quant à lui, a été fait prisonnier par les Mekkas et comment dirais-je...? Il se fait... disséquer! Lui aussi va en apprendre beaucoup plus: qu'une entité crée par les Gunjinn les a supplanté et s'est mise à penser et agir par elle-même (non, on n'est pas dans Terminator!). Cette entité intelligente apprend du même coup qu'il existe d'autres planètes, d'autres populations à éradiquer pour ses propres intérêts personnels.
Nävis et Berdsq rejoignent les résistants Gunjinn et la jeune fille va être forcée de cohabiter un temps avec les femmes du peuple, de faire la ménagère, ce qui est très loin de ce qu'elle est, disons-le! Elle doit faire le ménage, coudre, s'occuper des enfants, préparer les repas, etc... et elle est ici aussi pour... procréer! Nävis en a ras la cacahuète qu'on la traite comme une bonniche, qu'on la traite de "laideron" (parce qu'elle n'est pas de la même espèce) et comme d'habitude, elle va être au cœur de l'action. Elle va faire bouger les choses au sein du peuple Gunjinn, montrant aux femmes qu'elles ne sont pas des "poulinières"!
Accompagnée de Berdsq, elle part enfin libérer Snivel et récupérer son vaisseau, toujours aux mains de l'ennemi. L'humaine dont les ondes mentales sont indétectables reste "invisible" aux yeux de l'ennemi. L'entité est alors en plein imprévu et est en mode panique! Nävis et son nouvel ami profitent de cette invisibilité pour faire des ravages dans le camp ennemi. Dans leur antre, ils découvrent de leurs propres yeux que leur sauveur, celui qui aidait les Gunjinn n'est autre que leur bourreau! Et Nävis va se retrouver face à un Snivel métamorphosé! Une partie de lui est bien présente mais l'entité a pris le contrôle de son corps. Le robot ne peut qu'aider son amie par la voix et son intelligence. C'est en s'attaquant à l'unité centrale qu'ils réduisent l'ennemi à néant. Une fois de plus, tout est bien qui finit bien!] Spoilers#

A chaque tome, un nouvel univers, une nouvelle planète, de nouveaux personnages et donc dépaysement total, je ne peux jamais savoir à quoi m'attendre!
J'ai trouvé que Nävis avait bien grandi physiquement parlant, elle fait beaucoup plus "femme" et d'ailleurs, même intellectuellement! Elle est plus réfléchie, elle a de fortes croyances et elle n'hésite jamais à dire ce qu'elle pense! Elle est trop badass, quoi!
Les planches sont toujours aussi sublimes, les couleurs bien choisies; au bout de 6 tomes, je me serais bien adaptée, familiarisée avec ce style de graphisme.
Un super tome, je ne me lasse jamais de me plonger dans Sillage! C'est une valeur sûre!

 

Du même monde

Sillage

18 tomes

 

Les chroniques de Sillage

6 tomes

 

+Hors-séries...