Top ten tuesday

Ce rendez-vous a tout d'abord été créé par The Broke and The Bookish, puis repris en français sur le blog Frogzine.

 

Les 10 phrases tirées de la page 81 de vos 10 dernières lectures

1. La Guerre du Lotus, tome 1 : Stormdancer de Jay Kristoff

"La longue-vue ronronna en s'allongeant encore, tandis que l'objectif interne cliquetait pour faire la mise au point sur le mur de flammes."
"Mal à l'aise, il regarda par-dessus son épaule en direction de l'artificier, puis revint à Yukiko, l'air amusé."
"Par les tambours de Raijin, je ne vous avais pas vue!"
"Mais cela fait des années qu'ils vandalisent les plantations de lotus dans le Nord."
"Chaque fois qu'un champ partait en fumée, les vieilles du village parlaient des Kagé et faisaient des signes de protection contre le mal."
"Elles disaient que les Kagé venaient dans la nuit pour emmener les filles et fils désobéissants."
"Yukiko se leva avec souplesse et regarda par-dessus le bastingage, se protégeant du soleil bas avec une main en visière."
"Cette épine dorsale de cailloux jetés là par les tempêtes et qui s'étiraient au nord de Shima était désignée sous le nom de défilé d'Iishi."
"Les Iishi étaient les dernières étendues sauvages de Shima."
"Si les légendes disaient vrai, elles étaient hantées par les morts sans repos et les démons des enfers profonds."

2. Waterfire, tome 1 : Deep Blue de Jennifer Donnelly

"Quelqu'un avait dessiné un smiley sur son torse au rouge à lèvres."
"Une bande rose courait à travers ses cheveux noirs taillés en brosse."
"Il avait une grosse chaîne en or autour du cou et un tatouage sur le bras."
"Tandis qu'elle les observait, un poisson bossu plutôt repoussant nagea jusqu'à Yaz et lui donna un petit coup sur le menton."
"Tandis que Madhi continuait de ronfler, Yazeed complimenta le poissoin dans un murmure pour sa magnifique chevelure blonde."
"Livide, Neela frappa les deux garçons d'un coup de queue."
"Yaz, vieille rascasse, où étais-tu passé?!"
"Yazeed, retire ces boucles d'oreilles ridicules!"
"Elle parlait d'une voix calme, mais Neela percevait le trouble dans ses yeux."
"Elle avait espérer cacher à Sera les frasques de son cousin, espéré aussi qu'il se tiendrait à carreau le temps de leur séjour."

3. Chroniques Lunaires, tome 3 : Cress de Marissa Meyer

"La navette lunaire vint se loger sous leurs yeux dans le deuxième collier d'amarrage du satellite."
"Elle nous a trahis, murmura Cinder, secouant la tête avec une expression incrédule."
"S'ils n'ont pas repéré le RP au radar, il y a une chance pour qu'ils ne nous aient pas vus."
"Ils vont bien se douter que la navette de Thorne n'est pas sortie de nulle part!"
"Tous les deux se tournèrent vers Cinder, et la jeune fille comprit avec un choc qu'ils s'en remettaient à elle."
"Seulement, ce n'était pas une décision facile à prendre."
"Ses mains étaient tellement crispées sur le dossier du fauteuil qu'elles se mirent à trembler."
"Cinder, fit Scarlet en lui posant une main sur le bras."
"Iko, prépare les réacteurs pour..."
"La navette de Thorne revient vers nous."

4. Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire, tome 6 : L'Ascenseur pour la peur de Lemony Snicket

"Les enfants Beauxdraps avaient ce regard-là, et les enfants Baudelaire en eurent le coeur brisé."
"Klaus et Prunille à leur tour passèrent les bras entre les barreaux."
"Duncan quitta le fond de la cage pour venir toucher ses amis."
"Et les cinq enfants s'étreignirent à travers la carcasse de fer, mi-pleurant, mi-riant, bouleversés de s'être retrouvés."
"Mais comment avez-vous fait pour savoir que nous étions là?"
"Vous êtes dans un passage secret au 667, boulevard Noir, répondit Klaus."
"On était juste en train d'essayer de découvrir ce que trafique Gunther _ oui, c'est le nouveau nom d'Olaf Face-de-rat, ces temps-ci."
"Chaque fois qu'il nous voit, c'est plus fort que lui, il faut qu'il fanfaronne."
"Gunther veut nous emmener clandestinement, pour aller nous cacher sur une île, une île connue de lui seul où personne n'ira nous chercher."
"Il compte nous tenir prisonniers là-bas jusqu'à notre majorité _ jusqu'à ce qu'il puisse faire main basse sur les saphirs Beauxdraps."

5. Confessions d'un automate mangeur d'opium de Fabrice Colin & Mathieu Gaborit

"Il pivota et me montra un aéroscaphe dont les portes de l'habitacle étaient marquées du blason de la ville de Paris."
"Inspecteur, je n'envisage pas de quitter les lieux sans elle."
"C'est que vous n'avez guère le choix."
"D'un geste courtois mais ferme, il me remit sur mes pieds et me conduisit par le bras jusqu'à l'engin où deux policiers m'ouvrirent les portes de la cabine."
"Lorsque je grimpai dans l'aéroscaphe, ma soeur avait disparu, happée par la foule rouge et or des pompiers et des agents de la police fluviale."
"Par la suite, tandis que le dirigeable survolait les toits, il me vint à l'esprit que cette nuit pouvait être la dernière de ma carrière, qu'une arrestation pour meurtre me vaudrait, dans le pire des cas, le renvoi immédiat de Sainte-Anne ainsi que la fermeture définitive du panoptique."
"Il posa son chapeau sur une pile de dossiers, souffla sur un buvard où traînaient quelques cendres et sortit d'un tiroir une petite machine à écrire."
"Sans un mot, il glissa une feuille à l'intérieur puis, les lèvres plissées, se renfonça dans son fauteuil."
"Bien, fit-il avec un sourire engageant, votre nom, monsieur?"
"Théophraste de Barrias Archimbault."

6. Dulmaa de Hubert François

 

"A partir de notre dernier point connu, la ville de Tsagaan Nuur, de notre vitesse et de la direction estimée, nous pûmes déterminer la zone probable dans laquelle nous nous trouvions."
"C'est à cheval entre Mongolie et Russie."
"Si on a passé la frontière, gros soucis."
"Qu'est-ce qui pourrait nous arriver? demanda Petra."
"Va savoir, une arrestation, quelques jours pour obtenir des visas russes à prix d'or?"
"Mon père avait vécu ça une fois avec Ovoo, mais du côté chinois."
"Celui lui avait coûté une nuit au poste frontière, cinq cent euros de "visa" et pas mal d'influx nerveux."
"En plus, ressassait-il après son retour, nous n'étions même pas du mauvais côté!"
"Ce sont les Chinois qui sont venus nous chercher."
"Le connaissant, il avait probablement raison et savait le tracé de la frontière au mètre près."

7. Tous nos jours parfaits de Jennifer Nivel

"Tu veux savoir où j'irais, moi, si je pouvais?"
"Où tu irais si tu pouvais aller n'importe où, alors?"
"Il se penche sur son guidon, plongeant son regard dans le mien."
"J'irais à Hoosier Hill avec une jolie fille.''
''Nous laissons nos vélos à l'orée des bois, traversons la route et suivons le sentier de terre."
"Il y a des gens qui viennent des quatres coins du monde pour la voir!"
"On a parcouru la moitié de la planète pour voir le point culminant de l'Indiana."
"Nous nous faufilons entre les arbres nus, écartant les branches qui nous fouettent le visage."
"Finch est en tête et je suis plus absorbée par la contemplation de ses cheveux soyeux et par sa démarche, fluide et libre, que par le paysage."
"Point culminant de l'Indiana, Hoosier Hill, 383 mètres."

8. The Book of Ivy, tome 1 de Amy Engel

"Je cours presque jusqu'aux marches et j'ouvre la porte, posant la tête contre le battant une fois qu'elle s'est refermée derrière moi."
"Il y a un avantage à être Mme Lattimer : on trompe facilement la plupart des gens."
"Ils pensent que parce que j'ai changé de nom, ils savent à qui va ma sympathie."
"Comme si quelques semaines pouvaient effacer toute une vie."
"Je me hâte dans les rues, impatiente d'arriver au marché avant que les étals soient tous fermés pour la nuit."
"Des murmures se font attendre dans mon sillage, comme au téléphone arabe, où le chuchotement est transformé en un nouveau message sans queue ni tête."
"De mon côté de la ville, j'étais connue mais on ne parlait pas de moi."
"Je faisais partie de la vie des habitants, j'étais la fille du fondateur."
"Ici, je ne suis qu'une curiosité, et c'est une sensation détestable."
"Dites-lui que j'ai trouvé où ils les gardent."

9. La Passe-miroir, tome 1 : Les Fiancés de l'Hiver de Christelle Dabos

"Plusieurs jours s'écoulèrent encore sans qu'Ophélie recroisât Thorn dans la sale à manger ou au détour d'une coursive."
"Tandis que sa tante échafaudait déjà de nouvelles stratégies amoureuses, Ophélie grignotait les coutures de ses gants."
"Les dangers évoqués par Thorn étaient-ils bien réels ou avait-il juste cherché à l'effrayer dans l'espoir qu'elle s'en retournât chez elle?"
"Elle s'enferma dans les toilettes du dirigeable, ôta ses lunettes, plaqua son front sur le hublot glacé et n'en décolla plus pendant un long moment, son souffle déposant sur la vitre un voile de plus en plus épais."
"Alentour, le dirigeable crissait, gémissait, craquait tandis qu'il amorçait des manoeuvres d'amarrage en pleine tempête de neige."
"Ophélie s'enfourna dans deux manteaux, un gros bonnet, des moufles en plus de ses gants et donna plusieurs tours à son interminable écharpe.
"Impassible sous sa pelisse d'ours, battue par les rafales, la longue silhouette de Thorn s'engagea sans hésitation dans la tourmente."
"Quand Ophélie s'avança à son tour sur la passerelle, elle eut l'impression d'avaler de la glace à pleins poumons."
"Les croûtes de neige qui recouvraient ses lunettes l'aveuglaient et les cordes de la passerelle glissaient sous ses moufles."
"Chaque marche lui coûtait; il lui semblait que ses orteils se pétrifiaient sur place, au fond de ses bottines."

10. L'Affaire Baskerville, tome 1 : Une étude en soie de Emma Jane Holloway

"Alors pour quelles raisons aurait-il pu être impliqué dans la mort de Grace?"
"Il avait l'embarras du choix chez les débutantes aux dots bien garnies et enchaînait les maîtresses comme les maillons d'une guirlande de papier coloré."
"Mais malgré le fait qu'elle l'aimait bien et qu'elle avait même le béguin pour lui, pouvait-elle lui faire confiance?"
"Refermant la porte derrière elle, Evelina retrouva sa chambre à coucher, le coeur lourd et l'esprit envahi par la confusion."
"Les seuls mouvements étaient ceux de l'éclat vacilland des bougies, les seules odeurs celles des cosmétiques et du vieux cuir de ses livres."
"Il lui avait appris à voltiger en selle, à manier les couteaux et à marcher sur la corde raide au-dessus de la piste recouverte de sciure."
"Un jour, alors que Nick et elle se trouvaient au seuil de l'âge adulte, Evelina avait surpris une conversation entre les anciens du cirque."
"Mamie Cooper avait avoué sa peur que l'étrange énergie qui provoquait des étincelles entre les deux jeunes gens puisse gagner en puissance."
"Elle l'avait qualifiée de magie sauvage, imprévisible par définition du fait des devas qui affluaient vers elle tels des papillons se jetant sur du nectar."
"Les effets pouvaient s'avérer bénins ou mortels mais une telle concentration de pouvoir était impossible à cacher."

 

PS: J'avais emprunté la majorité de ces livres à la bibliothèque, du coup, je ne les avais plus sur moi et j'ai donc dû me référer aux ebooks. Donc si vous voyez que pour un même livre lu, les pages et phrases ne correspondent pas, c'est tout à fait normal. :)