Log Horizon, tome 1

Fiche Technique

Auteur: Mamare Touno

Illustrateur: Kazuhiro Hara

Traducteur: Rémi Buquet

Editeur: Ofelbe

Genre: fantasy, aventure

Parution: 2015

Pages: 495

Prix: 19,90 €

 

Résumé

Elder Tale est le jeu en ligne qui rassemble le plus grand nombre de joueurs dans un monde où la nature a repris ses droits.
Mais lors de la sortie de sa douzième extension, tous ceux qui s'étaient connectés se retrouvent prisonniers du jeu.
Ignorant comment ils sont arrivés là et s'ils pourront sortir un jour, beaucoup perdent la volonté d'avancer.
Mais Shiroe, un des joueurs les plus connus et les plus respectés du jeu refuse d'abandonner. Aidé de ses compagnons Akatsuki et Naotsugu, il va tenter de convaincre les "Aventuriers" de ne pas se laisser abattre et de bâtir une nouvelle société dans ce monde virtuel qui est maintenant le leur.

 

Première phrase

Ô aventuriers,
Vous dont les âmes ont des ailes,
Soyez les bienvenus dans le monde imaginaire de Seldeshia.
Un monde peuplé de dragons, de géants, de créatures magiques et de semi-hommes.
Là où souffle un vent frais et odorant, au milieu d'une nature luxuriante.
Là où de nouveaux continents s'érigent sur les anciens.
Explorez ces terres vierges pareilles à autant de feuilles blanches,
Et imprimez-y la trace de votre existence.

 

Note

4/5

J'ai beaucoup aimé3

J'ai beaucoup aimé

 

Chronique

  Log Horizon me tentait depuis que les Éditions Ofelbe avaient prévu de le sortir fin 2015. Et je les remercie grandement, ainsi que Babelio, pour ce roman. Des Éditions Ofelbe, je n'ai lu que le tome 1 de Spice&Wolf et je connais leur autre saga Sword Art Online de par l'animé et la version manga papier, deux sagas que j'aime beaucoup. Quand je me suis penchée sur ce dont parler Log Horizon, ça m'a rappelé aussitôt SAO de par le fait que la trame principale se déroulait dans un jeu en ligne.

Encore une fois, la maison d'édition a fait un remarquable travail. L'objet-livre est sublime avec une couverture agréable au toucher, magnifique, originale. J'ai adoré les dépliants couleur en début et en fin de livre, c'est juste une super idée, une nouveauté sans compter qu'il y a une grande carte annotée pour que l'on puisse se retrouver dans l'univers de fantasy moderne. De plus, il y a des illustrations en noir et blanc disséminées au fil des pages avec même un descriptif complet des personnages en début de chapitre (un par chapitre). A la fin, il y a aussi du bonus afin de mieux cerner l'univers: les différentes classes/sous-classes dans le jeu, et des présentations des chefs de guildes les plus importantes. Et comme pour les autres sagas, les romans se scindent en deux tomes, deux histoires. Un tome 1 où l'on découvre l'univers et les trois personnages principaux surtout et un tome 2 où on commence à entrer dans le vif du sujet.

Pour rappel, les lightnovels sont en fait des romans japonais et non pas des mangas. Ils peuvent ensuite être édités sous d'autres formats: manga papier ou animé, et c'est pour cela que les gens confondent. Il faut donc bien faire la différence. Et je trouve, d'ailleurs, que ça permet de toucher encore plus un large public.

Elder Tale est un jeu en ligne, un MMORPG. Un jeu qui, à la différence de SAO, ne permettait pas d'être soi-même/réellement dans le jeu; Elder Tale est un jeu classique auquel on joue depuis un écran. Mais un jour, eut lieu la Catastrophe, comme les joueurs l'appellent. Les milliers de joueurs qui s'étaient connectés à ce moment-là ont été propulsé dans le jeu, comme si ils y étaient réellement, une immersion totale et plus moyen de se déconnecter, bien sûr. Et ils durent s'adapter, survivre dans ce monde hostile. Certains ne se laissaient pas abattre, les plus anciens notamment et ceux avec un niveau plus élevé, mais d'autres furent vite submergés par la peur et le désespoir. On décompte 30000 joueurs connectés et coincés dans un monde anarchique très dangereux (meurtres, vols, harcèlement, esclavage...). Ils sont comme seuls au monde, sans aide extérieure car c'est silence radio de la part des administrateurs (même si bizarrement, il y a de nouvelles fonctionnalités qui arrivent) et tout est alors aléatoire, à la fois familier et nouveau. Les joueurs ne savent pas ce qui est arrivé, se posent mille et une questions, ne savent pas s'ils pourront un jour sortir du jeu.
Et c'est là que Shiroe, Naotsugu et Akatsuki s'allient pour former une équipe "libre", un trio très soudé dans toutes les situations, chacun ayant un rôle bien défini au sein du groupe. De nombreuses aventures les attendent toutes plus différentes les unes des autres. Avec un but principal: retrouver le Elder Tale d'antan d'avant la Catastrophe, un espoir que le trio et surtout Shiroe chérit. Ils seront aidés par des amis et des guildes afin de rendre ce monde plus beau, plus sûr, l'humaniser et de voir les injustices disparaître. Ce sera long et difficile mais Shiroe et ses amis ne renonceront pas à ce rêve.


Bien que les personnages soient multiples et variés, plus ou moins importants au fil des tomes (Marielle, chef d'une guilde aux cheveux verts, dynamique et rigolote; Nyanta, homme-chat qui parle et gentleman; Serara, jeune druide sauvée par le trio; les Jumeaux Tohya et Minori, des jeunes recrues que Shiroe avait pris sous son aile avant la Catastrophe; etc..) et que les trois persos principaux soient intéressants, je n'ai pas réussi à réellement m'attacher à eux. Je n'ai pas eu de coup de cœur pour un perso en particulier, les deux seuls qui m'ont peut-être plus marqué sont Akatsuki et Nyanta.
Il y a trois personnages principaux: Shiroe, Naotsugu et Akatsuki, qui vont former une sacré équipe.
Shiroe est le personnage principal, celui que l'on suit le plus. Il est de la classe des Enchanteurs, donc plus en position de soutien pour ses compagnons, un expert en sort et en stratégie, très connu dans le jeu, extrêmement intelligent (d'ailleurs, il a vraiment un air intello). En fait, j'ai vraiment eu beaucoup de mal avec lui, à le cerner, il a à la fois un problème de supériorité et d'infériorité, c'est vraiment un personnage complexe, néanmoins, j'ai apprécié le fait qu'il veuille à tout prix gérer les choses dans ce monde.
Naotsugu est un Gardien, un protecteur en armure au bouclier toujours en première ligne pour encaisser le max d'impacts. Un gaillard au grand cœur, le bon copain, rigolo de service, le gars un peu lourd qu'on adore avoir près de soi, très taquin et pervers à souhait (chose que lui reproche très très souvent la jolie Akatsuki). C'est un rude gaffeur mais avec un bon fond. Lui et Shiroe sont très liés, amis depuis très longtemps dans le jeu.
Akatsuki rejoint les deux garçons peu de temps après la Catastrophe. C'est une fille Assassin, redoutable aux combats et très discrète. Elle est vraiment mignonne et très petite alors qu'elle a à peu près l'âge de Shiroe et c'est souvent un sujet de moquerie. Elle apporte la petite touche féminine dans le trio, ce qui est bienvenue (même si Akatsuki n'aime pas l'être ^^). Elle est très fidèle à Shiroe qu'elle appelle Maître.
Shiroe est celui sur lequel on peut se reposer, il est aussi le médiateur (ou presque) entre Naotsugu et Akatsuki qui se chamaillent beaucoup. C'est une relation amicale et pleine de respect.

Il y a une alternance de point de vue à la troisième personne du singulier. Des points de vue aléatoires mais le point de vue de Shiroe est majoritaire.
Le style d'écriture de l'auteur est vraiment agréable, c'est fluide avec des descriptions à gogo très représentatives, tout est absolument détaillé/expliqué (techniques, magie, économie etc...)
J'avais vraiment besoin de calme pour m'immerger pleinement dans l'histoire car c'était quand même très complexe à comprendre, surtout que je n'étais pas très familiarisée avec les jeux de rôle et le vocabulaire est vraiment très riche. Il faut alors un temps d'adaptation.
Tous les codes d'un jeu de rôle médiéval-fantastique sont bien réunis: acquisitions d'objets, achat d'armes, points d'expérience, zones neutres, pourvoir jouer en solo ou en groupe, présence de PK...
L'ambiance est toute particulière, assez sérieuse et plus sombre, peut-être plus adulte, contrairement à SAO. L'univers est riche, foisonnant. Un univers où la Nature a repris ses droits. Il y a donc un bestiaire (vouivres, griffons, plantes carnivores...) mais peut-être trop en arrière-plan.
Et en parlant de SAO, il y a des similitudes mais surtout des différences. Les deux sagas gardent chacune leur âme, leur propre originalité. Je dirais que Log Horizon est plus basé sur la réflexion avant l'action et se concentre surtout sur la coopération entre personnages/guildes, les stratégies...

Log Horizon m'a beaucoup plu par de nombreux aspects, a su se démarquer de son concurrent direct mais néanmoins, ma préférence va à Sword Art Online quand même. Si un jour l'occasion se présentait, je lirais sans doute la suite de Log Horizon.

tumblr_mw10o9hb291skw6elo1_500

 

Du même monde

Log Horizon

Romans

 10 tomes (saga en cours)

 

Mangas

La brigade du vent de l'ouest

 4 tomes (saga en cours)

 

Animé

 2 saisons (50 épisodes)

 

masse-critique-babelio

 

Extraits

CAM00006

CAM00007

CAM00008

CAM00009

CAM00010