sillage,-tome-3---engrenages-9267-250-400

Fiche Technique

Auteurs: Morvan & Buchet

Conception graphique: Trait pour Trait

Editeur: Delcourt

Genre: BD, science-fiction

Parution: 2000

Pages: 54

Prix: 14,50 €

 

Résumé

Toujours employée comme agent par Sillage, Nävis est envoyée sur une planète où une nouvelle espèce dominante est apparue, et ô surprise, ils ressemblent étrangement à des humains! Nävis arrive alors sur la planète en pleine période de troubles politiques et de terrorisme. Elle va finir par découvrir des choses qui seraient susceptibles de lui fournir des infos sur son passé... si elle échappe à la police politique locale...

 

Note

3/5

C'était sympa1

C'était sympa

 

Chronique

spoilers

  Ce tome 3 de Sillage m'a un peu déstabilisé au début car il y a deux lieux différents: celui que l'on connaît principalement dans l'espace, au sein du convoi spatial Sillage et une autre planète à une époque assez moderne ("victorienne"?), lors d'une révolution avec des personnages humanoïdes se rapprochant beaucoup de la physiologie de Nävis, notre héroïne même s'il y a des différences physiques (blanc de peau, avec la bouche/nez/contour des yeux tout noirs si bien qu'on croit qu'ils portent un casque).

Une mission est alors donnée à Nävis qui accepte aussitôt en sachant que l'espèce à rencontrer lui ressemble quelque peu. Elle apprend alors tout ce qu'il faut à savoir sur la planète: un froid polaire qui y règne; une autre créature y vit: les Püntas à la morphologie animale mais à l'intelligence, au mode de vie quasi humain; que du coup, les deux espèces ennemies ont plus de points communs qu'ils ne le pensent. Il s'agit donc d'une mission d'infiltration pour la jeune femme pour glaner un maximum d'informations et de réponses à certaines questions.

Nävis revêt donc un camouflage spécial, vivant (blanc et noir) pour se fondre dans la masse et le résultat est bluffant, plus vrai que nature. Et elle va sauver le leader de la révolution, Clément Vildieu, un jeune homme survolté et idéaliste. Etant inconscient, elle en profite pour récupérer sur lui un échantillon de peau et une seringue avec un liquide jaune à l'intérieur inconnu qu'elle fait parvenir au convoi. Grâce à elle, ils se sortiront de plusieurs mauvais pas, ils doivent aussi montrer de quoi ils sont capables pour faire partis d'une expédition un peu spéciale vers un chantier secret. Un rapprochement rapide va se faire entre les deux, rapide car il faut dire qu'elle attendait depuis longtemps de rencontrer quelqu'un comme elle et puis, c'est un sujet du sexe opposé. Mais ils sont aussi très différents et très souvent en désaccord. Nävis est tolérante depuis le début et n'aime pas voir souffrir les peuples opprimés qui vivent dans la misère, et c'est ce qu'elle ressent pour les Püntas. Mais finalement, cela passe et Clément devient en quelque sorte, le temps de la mission, le compagnon de l'humaine.
Suite à un désaccord avec les autres membres de l'expédition (qui sont vraiment ignobles et cruels au passage), Nävis et Clément font cavaliers seuls. Ils sont d'ailleurs aidés et accueillis par des Püntas en cours de route. Ils leur apprennent que le chantier secret cacherait un véritable être humain!
Ils s'infiltrent dans la base et découvre que cet homme se conservait lui-même en se cryogénisant mais qu'au fil du temps, cela le rendait amnésique si bien qu'il devait se laisser une vidéo "mémoire" pour lui-même. Son but: rentrer chez lui, sur Terre. Pour cela, il a créé une espèce artificielle très évoluée afin qu'elle puisse l'aider. Il a donc fait joujou avec le bistouri et salit la génétique en la créant à partir de ses gènes et d'une Pünta prisonnière. Cet homme n'a récolté que ce qu'il a semé à la fin; Nävis quitte son premier amour et retourne sur Sillage, malheureuse alors que Clément a accédé au pouvoir afin de changer les choses sur sa planète.

L'intrigue, par rapport aux deux précédents tomes, est un peu plus complexe, je trouve. On entre un peu plus dans les thèmes politiques, scientifiques etc...
Nävis est de plus en plus attachante. Son humanité prime sur tout, ressort bien dans cet univers.
Le côté science-fiction est vraiment poussé à son maximum. Je me demande encore et toujours où les auteurs de cette BD, de cette histoire ont bien pu trouver toutes ses idées... c'est incroyable!
Encore un très bon tome. Sillage ne cesse de me surprendre.

 

Du même monde

 Sillage

18 tomes

 

Les chroniques de Sillage

6 tomes

 

+Hors-séries...

 

Challenges

Challenge 2015, les 400 points