Saga, tome 1

Fiche Technique

Auteurs: Brian K. Vaughan & Fiona Staples

Traducteur: Laurent Queyssi

Lettrage: Moscow*Eye

Adaptation graphique: Studio MAKMA

Editeur: Urban Comics

Collection: Urban Indies

Genre:bande-dessinée, SF

Parution: 2013

Pages: 168

Prix: 15 €

 

Résumé

Un univers sans limite, peuplé de tous les possibles. Une planète, Clivage, perdue dans la lumière froide d’une galaxie mourante. Sur ce monde en guerre, la vie vient d’éclore. Deux amants que tout oppose, Alana et Marko, donnent naissance à Hazel, un symbole d’espoir pour leurs peuples respectifs. L’espoir, une idée fragile qui devra s’extraire du chaos de Clivage pour grandir, s’épanouir et conquérir l’immensité du cosmos.

 

Note

4/5

J'ai beaucoup aimé

J'ai beaucoup aimé

 

Chronique

spoilers

   Ce comics m'a été conseillé par un ami, ou plutôt cet ami a fait en sorte de me donner envie de lire cette saga (ça porte bien son nom!) en me montrant la couverture du second tome qui m'a bien plu alors j'ai profité de l'occasion d'aller à la bibliothèque pour emprunter ce premier tome.
Parlons du support d'abord. La couverture est bien dure, c'est du solide, un comics bien épais; la couverture attire le regard grâce au design (couleurs, trait de crayon) et par l'aspect fantastique des personnages; c'est donc un plaisir de tenir ce livre en main et vous en avez pour votre argent.

L'histoire débute sur un accouchement dans un endroit inadapté sur la planète Clivage. Les parents sont très étranges, ce sont des créatures fantastiques à l'apparence humaine mais ils sont issus de deux races bien distinctes (la mère, Alanna a de petites ailes qui ont la texture de celles des libellules, elle est issue de la planète Continent; le père, Marko, a des cornes enroulées de part et d'autres de sa tête et il est originaire de Couronne, satellite de Continent), leur fille, Hazel, possède alors les deux attraits de ses parents ce qui la rend unique. Alanna et Marko sont considérés comme des ennemis par beaucoup de peuples à cause de leur union contre nature ainsi que par l'enfant qu'ils ont engendré. Le Prince du royaume Robot (oui, c'est assez perturbant vu qu'il a une tête de télévision, littéralement!) va être chargé par son père de les retrouver; de même, deux mercenaires sont recrutés par une organisation secrète pour les retrouver également et les éliminer, le bébé devant être ramené vivant à tout prix: l'un est humain (Le Testament) et l'autre une sorte de créature mi-femme mi-araignée, à l'allure horrifiante (La Traque). Ces trois personnages vont mener leur propre enquête chacun de leur côté, personnages qui se "rencontrent" à un moment ou un autre, et l'un d'entre eux sera mis hors du coup définitivement.
Les deux amoureux veulent donc fuir Clivage, quitter la galaxie même étant donné le nombre d'ennemis à leurs trousses et le moins que l'on puisse c'est qu'ils ont choisi le mauvais moment pour avoir un enfant car la guerre fait rage dans l'espace. Non seulement le couple va devoir affronter de terribles ennemis lancés à leur poursuite, mais il va devoir faire face aux dangers que recèle Clivage. Sur leur chemin, ils se découvriront des alliés prêts à tout pour les aider; notamment Izabel, une jeune fille morte fantomatique qui les guidera jusqu'à un refuge et à la fin, le couple se retrouvera face à des personnes très très importantes...

C'est très science-fiction (logique, surtout que ça se passe dans l'espace), c'est un genre que je ne connais que trop peu alors ça valait la peine de lire ce premier tome. Le comics est vraiment original, "space", peu commun. De plus, l'histoire est en quelque sorte racontée par Hazel, le bébé miracle de Saga, ce qui est pas mal.

J'ai bien aimé la pâte du dessinateur, bien reconnaissable; les couleurs sont multiples, la palette est dense, on en prend donc plein la vue et c'est agréable.

Les personnages ont des aspects différents, étranges pour la plupart; Alanna et Marko sont toujours à se casser l'un l'autre mais cela se sent et se voit qu'ils s'aiment vraiment alors je n'ai pas pu m'empêcher de les apprécier avec leurs problèmes, leurs disputes, leurs réconciliations... ils sont presque humains, normaux et l'alchimie est forte entre eux surtout que Alanna est la seule capable d'arrêter son compagnon quand il devient trop violent, qu'il va trop loin; en effet, Marko devient une vraie machine de guerre dès qu'il dégaine son sabre pour défendre sa femme et sa fille. Hazel est l'objet de toutes les convoitises dans l'histoire à cause de son métissage et je pense qu'elle doit être encore plus exceptionnelle, qu'elle doit posséder des pouvoirs ou je-ne-sais quoi, donc à voir par la suite.
Les autres personnages, les trois chasseurs sont intéressants, chacun à leur manière: le Prince Robot IV désirait seulement mener une vie normale, fonder sa propre famille mais il est obligé d'accomplir la mission qui lui est dévolu, il est intelligent et violent alors mieux vaut ne pas le me contrarier; le Testament est celui qui est le plus humain et ne peut s'empêcher de lutter contre les injustices (il tentera de sauver une petite fille qui est une esclave sexuelle sur une planète dont je ne me souviens pas le nom mais où il ne faut absolument pas allé!); quant à la Traque, elle est réputée pour être la meilleure dans son domaine.

Le bestiaire est varié (monstres, chat géant moche à souhait qui détecte les mensonges, des hippocampes qui parlent, des enfants fantômes, des choses pour lesquelles je n'ai pas de noms).

Par moment, les personnages parlent dans une autre langue (ça ressemble à de l'espagnol) et je trouve que c'est dommage de ne pas avoir une petite traduction quelque part même si globalement, on comprend ce qui est dit.

Il y a des scènes de sexe alors ce n'est pas un comics à mettre entre toutes les mains, parfois c'était de vraies horreurs visuellement, ça peut choquer.

J'ai été assez surprise moi-même d'avoir su apprécier ce comics, ce fut une intéressante découverte, l'histoire est prenante et originale, les dessins sont accrocheurs alors je pense que je me procurerais la suite dès que possible.

 

Challenges

Challenge 2015, les 400 points

 

Du même monde

Comics

4 tomes (saga en cours)