Bride Stories, tome 2

Fiche Technique

Auteur: Kaoru Mori

Traducteur: Yohan Leclerc

Adaptateur graphique: Clair Obscur

Genre:manga, seinen

Parution: 2011

Pages: 196

Prix: 7,65 €

 

Résumé

Amir, qui ignore encore que son père a pour projet de la marier à un autre homme, s’habitue peu à peu à sa nouvelle vie aux côtés de Karluk et de sa famille.
Hélas, après avoir vu ses émissaires renvoyés sans ménagement, le clan de la jeune femme n’a pas l’intention d’en rester là : cette fois-ci, c’est toute une troupe de cavaliers qui font irruption dans le village, et ils comptent bien ramener Amir avec eux… quitte à employer la force !

 

Note

3/5

C'était sympa

C'était sympa

 

Chronique

spoilers

Encore une fois, je ne peux que souligner la beauté de la couverture, qui attire l’œil et qui annonce un contenu à la hauteur.
Les dessins sont toujours aussi superbes, le détail fait toute la différence. Mention spéciale pour les tenues d'Amir qui sont absolument sublimes et bien confortables, ainsi que les costumes traditionnels en Mongolie avec les parures, les coiffures, les broderies...

La bonne humeur règne chez les Mongols. Il s'agit d'une vraie communauté, un héritage transmis de génération en génération.
Comparé au premier tome, j'ai trouvé qu'il y avait nettement plus d'action, que les rivalités entre clans étaient terribles. La relation entre Amir et Karluk s'est renforcée. Ils tiennent vraiment l'un à l'autre, ils sont si mignons tous les deux. Parfois, j'ai eu presque l'impression de voir un frère et une sœur, plutôt qu'un mari et une femme. J'ai aussi eu du mal avec la chevelure noire d'Amir, je ne sais pas pourquoi depuis le début du manga, je l'imaginais plutôt blonde (mais comme c'est dans la partie orientale du monde, il est normal que les femmes aient plutôt une chevelure foncé). La première partie était palpitante et tout c'est essoufflé ensuite, et j'ai aussi trouvé quelques incohérence, par exemple sur le fait que les prisonniers n'ont plus fait d'apparition dans la seconde moitié du tome alors que sont-ils devenus au juste?
Et la fin du tome 2 va permettre d'amorcer la suite qui se poursuivra dans le tome 3, qui sera centrée sur l'étranger occidental Smith.

J'ai retrouvé une Amir pétillante, souriante qui s'est bien intégrée à son nouveau peuple. Elle participe aux activités tel que la fabrication du pain; elle se plaît à découvrir une autre culture, elle a une telle soif d'apprendre, c'est remarquable; elle surprend toujours les gens avec sa façon d'être, les petites touches de sa propre culture qu'elle amène avec lui. Dans ce tome-ci, Amir va se faire une nouvelle amie en la personne de Pariya, une jolie jeune fille aux yeux clairs et à la chevelure de jais. Son caractère difficile fait fuir de futurs prétendants au mariage, cela peut se comprendre étant donné qu'elle n'hésite pas à dire ce qu'elle a sur le coeur. Les choses se gâtent lorque la famille d'Amir débarque. Amir, sur le coup, est heureuse de les revoir sans connaître leurs véritables desseins. La tension tombe lorsqu'ils demandent à Karluk, le jeune mari d'Amir, s'il lui a fait un enfant (ce qui n'est pas le cas), ce qui les arrange bien ainsi le mariage peut être annulé. Ils ordonnent à Amir de rentrer à la maison avec eux. Karluk se montre alors très courageux pour un garçon de 8 ans en protégeant sa femme de 20 ans. Les Hargals ont besoin d'elle pour qu'elle épouse un meilleur parti pour une sceller une alliance plus profitable pour leur clan. Son mari, sa nouvelle famille et ses amis vont faire tout leur possible pour empêcher son enlèvement. Ils rentrent au village pour prévenir tout le monde du danger, village qui se soulèvera tout entier contre les Hargals. C'est un affrontement violent, mais les Hargals sont fiers et ne disent pas leur dernier mot (seul le frère d'Amir et ses cousins ne sont pas enthousiasme car Amir devrait épouser un homme à la terrible réputation mais ils n'ont pas trop le choix). Ils envahissent le village en pleine nuit mais ils tombent dans une embuscade des villageois. Une humiliation totale pour les Hargal, Amir qui est très attachée à son bien aimé, un combat sans merci pour la récupérer d'un côté et de l'autre la protèger. L'oncle d'Amir refuse d'abandonner et j'ai trouvé Karkuk très brave en lui tenant tête. Amir est sauvée et les membres de sa famille arrêtés. Par la suite, la relation entre Amir et Karluk va changer. Elle sera plus distante avec lui, ne le laissant pas la toucher; mais en réalité, cela annonce le début d'un très beau mariage (elle sera aux petits soins pour lui, force est de constater qu'ils s'entendent vraiment bien malgré la grande différence d'âge, l'harmonie règne entre eux deux.) Dans la dernière partie du tome, un étranger arrive au village porteur d'une nouvelle du "monde"; une partie sera centrée sur la petite Tileke et son apprentissage de la couture aux motifs féminins (de jolies choses et pas des animaux); et l'étranger Smith qui séjournait parmi eux, après avoir longuement étudié leurs us et coutumes, décide de partir...

 

Du même monde

Manga: 7 tomes (saga en cours)