Vampire Knight, tome 14

About

Auteur: Matsuri Hino

Traducteur: Xavière Daumarie

Lettrage: Lara Iacucci

Editeur: Panini

Genre:

manga6 shojo1

Parution: 2011

Pages: 192

Prix: 6,95 €

 

 

Résumé

Alors que Yûki plonge plus profondément dans la mémoire de Kaname, elle réalise combien souffre son ami. Si cela déstabilise la jeune vampiresse, le retour de Zero complique encore plus la situation.

 

 

Il était une fois

"ça remonte à un passé très lointain."

 

 

Ma note: 5/5

J'ai beaucoup aimé

J'ai beaucoup aimé

 

 

Chronique

spoilers

 Dans le tome 13, il y avait eu un enchaînement de révélations qui ont totalement bouleversé la saga, tout ce que je savais depuis le début.

J'avais découvert que Kaname n'était pas le "vrai" frère de Yûki, qu'il était son ancêtre, le fondateur du clan Kuran, l'un des tous premiers vampires du monde et le dernier existant; que le vrai frère de Yûki était mort bien avant sa naissance, tué par son oncle Rido, qui avait ensuite réveillé le maître fondateur de la famille, qui remplaça le vrai Kaname, en changeant de forme, en devenant un nourrisson aux souvenirs infinis.

Dans ce tome-ci, nous continuons brièvement notre percée dans les souvenirs de Kaname en même temps que Yûki (les souvenirs avaient déjà bien pris de place dans le tome précèdent). On y voit ses recherches scientifiques, son affection pour une autre vampire qui avait la même vision que lui à propos de l'Humanité qu'ils aimaient, la triste perte qu'il subit, sa décision de créer des armes anti-vampires avec les cendres de sa bien aimée, lui qui fut l'instigateur de la création de la guilde des Hunters.
Yûki est comme plongée entièrement dans les souvenirs de son fiancé, comme si elle était là, faite de chair et de sang. Le Kaname de ces souvenirs la remarque et ne sait donc pas qui elle est. Yûki reconnaît les armes qu'il détient dont sa propre arme Artémis. Il comprit alors qu'il venait sûrement d'avoir une vision du futur. Kaname devient le dernier vampire originel si je puis dire, et ayant vécu trop longtemps, s'étant refermé sur lui-même, n'ayant plus de but, il décida de sombrer dans un profond sommeil éternel. Jusqu'à ce qu'il soit réveillé et qu'il entre dans la famille Kuran, qu'il reconnaisse la jeune fille rencontrée des siècles auparavant en sa "petite soeur" et qu'il décide de tout faire pour la protèger. Yûki se réveille, paniquée à l'idée que Kaname l'ait quittée, ce qui n'est pas le cas bien entendu. Elle lui est dévouée corps et âme, elle l'aime et ce même si il n'est pas réellement son frère. Yûki se dit aussi qu'elle doit devenir son égale, qu'elle ne doit plus être protégée, s'auto-affirmer. Elle va avoir du mal à ne plus l'appeler "frère", même l'appeler Kaname est dur (puisque son frère portait ce nom). Il lui demande aussi ce qu'elle pense de lui, ce qu'elle voit de lui et elle se montre si honnête, déballe tout ce qu'elle admire chez lui mais aussi ce qu'elle lui reproche. Elle veut tout recommencer à zéro et il accepte avec beaucoup de ferveur. Elle tente de le retenir mais il s'en va pour une énième affaire mystérieuse. Il part tuer un prince de Sang Pur qui a été réveillé, et le père d'Aidô va subir un triste châtiment sous les yeux de son fils et de Yûki. C'est l'incompréhension la plus totale, la douleur les envahit. Yûki part à sa recherche, en vain. Elle est arrêtée par son propre père adoptif, Aidô aussi, à cause du nouveau statut de Kaname: Individu dangereux. Alors quel est le vrai but de Kaname et jusqu'où sera-t-il prêt à aller pour obtenir ce qu'il souhaite?
D'un autre côté, un autre personnage est un peu plus mis en scène. Cette personne continue de jouer, dont les desseins ne sont pas encore très clairs. Il s'agit d'un autre Sang Pur qui ne m'a jamais inspiré confiance (et à juste titre): Sara Shirabuki. Elle fait des siennes, dans son école où elle n'a de cesse de créer des serviteurs vampires en la personne des jeunes et innocentes filles. Takuma est toujours à son service bien sûr, c'est son laquais, il s'occupe un peu des sales besognes (je ne comprends toujours pas pourquoi il reste avec elle...). Elle est étroitement surveillée par les Hunters qui veulent à tout prix l'épingler dès qu'elle aura commis une faute grave. Elle prend le contrôle de l'école, mettant même le personnel sous sa coupe. Elle va jusqu'à voler le cœur d'un Sang Pur endormi pour obtenir plus de pouvoirs... mais jusqu'où ira-t-elle?

La relation entre Yûki et Kaname est toujours aussi mignonne et intense. Zero, lui, n'a pas eu de grand rôle dans ce tome-ci et on voit bien qu'il est toujours obnubilé par Yûki. J'ai retrouvé des visages familiers même si ce n'était que brièvement: Ruka, Siren, Kain (en mission ou messager pour Kaname); le directeur Kurosu, Yagari... (qui harcèlent le pauvre Aidô pour connaître les secrets de Kaname et son possible lien avec Sara.)

C'est un tome G-E-N-I-A-L-L-I-S-S-I-M-E! Je l'ai dévoré d'une traite et ça fait vraiment du bien. Cela faisait longtemps que je n'avais pas lu un manga aussi vite! Je ne vante plus la beauté des dessins de Matsuri Hino, c'est indéniable, il n'y a absolument rien de négatif dans son travail. L'histoire a regagné en intensité, surtout que je n'avais pas spécialement accroché au 13e tome, bien que riche en révélations. Les personnages sont égaux à eux-même, j'ai toujours mes préférences, mes chouchous. Ah! La suite risque d'être encore meilleure et je me dis aussi que la fin de la saga est très proche, de plus en plus proche... alors j'espère que Vampire Knight se terminera en apothéose!

 

 

Du même monde

Manga: 19 tomes (saga terminée)

Animé: 2 saisons, 3e en préparation?

 

 

Challenges

Challenge 2015, les 400 points