Jeanne des falaises

Fiche Technique

Auteur: Catherine Ecole-Boivin

Editeur: Presses de la Cité

Collection: Terres de France

Genre:

romance, drame

Parution: 2015

Pages: 286

Prix: 19 €

 

Résumé

La belle Jeanne n'aime rien tant qu'arpenter les falaises sauvages de sa terre puissante, battue par les vents, caressée par les marées. Soumise depuis toujours aux ordres de sa mère, veuve inconsolable, et contrainte aux travaux des champs, Jeanne, d'une nature passionnée, s'évade grâce à ses lectures, à son amitié pleine de fantaisie avec Lara la voisine, et surtout à son amour pour Germain... Elle qui sera initiée par sa mère, accoucheuse à l'occasion, aux mystères de la vie n'enfantera jamais. Car il lui est défendu d'épouser Germain.
Alors, dans le secret de leur presqu'île, les deux jeunes gens vont écrire leur singulière histoire...

 

 

Première phrase

"Je m'appelle Jeanne, ou Terre d'amour, c'est selon qui me nomme."

 

 

Note

3/5

C'était sympa

C'était sympa

 

 

Chronique

spoilers

  Un grand merci à Babelio et aux éditions Presses de la Cité pour cette agréable lecture.
Je tiens à dire que la couverture est très jolie, soft, les couleurs sont douces et apaisantes. Parfois, il est bon d'avoir une couverture simple qui attire l’œil, cela est très engageant pour la lecture qui va suivre.

Alors, dès la première page lue, ma première impression a été positive. J'adhérais déjà.
Le roman est écrit à la première personne du singulier, ce qui m'a permis de me rapprocher un peu plus de Jeanne. De plus, son histoire est racontée sous la forme de mémoires, les propres mémoires de Jeanne, une Jeanne centenaire.
Il y a très peu de dialogues, un minimum sinon ce n'est que du récit. Évidemment, puisque cette histoire est relatée sous forme de mémoires.
La plume de l'auteur est fort agréable et fluide; il y a de belles paroles qui sonnaient agréablement à mes yeux, à mes oreilles; chaque chapitre est titré, je trouve que c'est mieux, cela nous permet de savoir de quoi il sera question dans ce chapitre.
J'ai vraiment eu l'impression d'être dans une autre époque, un autre lieu. Il y a beaucoup de dates, mais ça m'a permis de me repérer dans le temps.
Au début, je pensais que ce livre se passerait au XVIIIe siècle, je m'imaginais bien cette époque en lisant le résumé et pourtant, j'ai eu la surprise de voir que non, que cela se passait au XXe siècle, pendant les deux Guerres Mondiales (bien relatées).
Une part de moi a été touchée par les malheurs de Jeanne, par son amour interdit avec Germain. Une belle histoire d'amour, pure et simple.
Beaucoup de paroles de Jeanne m'ont touché, ça ferait de belles citations. J'ai noté celle-ci notamment: "On ne naît pas libre, même si l'on marche sans chaînes." Cette citation est parfaite pour montrer le thème du livre, pour rappeler qu'en ce temps, les parents avaient tout droit sur leurs enfants y compris sur leur destin.

La Jeanne centenaire nous conte son histoire, revient sur les points importants de sa longue vie. La vie de ses parents avant et après leur rencontre; sa naissance; l'amour qu'elle porte à sa terre natale qu'elle ne souhaite pour rien au monde quitter; la mort de son père; l'après-guerre de 14-18 (avec les maladies, les pertes, le chagrin...); sa mère qui n'a jamais plus jamais été la même depuis le décès de son mari; son amitié avec le jeune Germain; leur amitié qui va se transformer progressivement en amour, en attirance; le jour où elle devient femme; son apprentissage en tant que sage-femme; son questionnement sur le fait d'être une femme, une mère; son examen qu'elle réussit haut-la-main; le départ de Germain au loin pour trouver du travail; les mères qui choisissent la voie de leurs enfants à leur place; sa passion pour l'écriture (aime le vieux français, écrit dans des journaux intimes); son amour des livres (des histoires d'amour, qui finissent bien); les falaises dont elle a fait son refuge secret; son admiration pour certaines femmes de son entourage, la part féministe de la société du temps jadis; les longues années sans son bien-aimé; leur adolescence séparés l'un de l'autre; la demande en mariage de Germain; leurs rendez-vous secrets; l'attente du retour de son amoureux de son service militaire; la cruauté de la vie; sa mère qui ne pensait qu'à elle; ses travaux dans la ferme familiale; ses liens avec ses deux grand-frères; les secrets répétés de sa mère (dont à propos de la demande en mariage de Germain); lui qui renonçait à elle; elle qui l'attendait impatiemment, sans savoir; les mensonges; la vérité qui éclate, douloureuse; l'amour qui survit à tour; la Seconde Guerre Mondiale qui éclate; l'occupation allemande; le départ des membres chers à son cœur pour le front; l'un de ces frères qui subit le même sort qu'elle (pas de mariage, travail à la ferme obligatoire), frère dont elle est très proche; Jeanne qui finit vieille fille à cause de sa mère; une demande en mariage à 35 ans par un homme rencontré sur les falaises; le refus de sa mère encore une fois (qui compte bien la garder pour elle seule); le retour de Germain, leur amitié; sa liberté à la mort de sa mère; la perte de l'amour, le vrai; sa vieillesse; les souvenirs; l'amour dans la mort...

tumblr_ljh3rzAQlx1qg39ewo1_500

En refermant le livre, j'étais vraiment satisfaite de ma lecture mais j'avais quand même une petite déception, peut-être que j'en attendais beaucoup plus en lisant le résumé. Ce fut une belle découverte et ça m'a permis de sortir un peu des sentiers battus, de découvrir un autre genre littéraire.

 

 

Challenges

Challenge 2015, les 400 points

Challenge 2015, les 26 livres

masse-critique-babelio