Witch Song, tome 1

Fiche Technique

Traducteur: Aldéric Gianoly

Editeur: Lumen

Genre: fantastique, jeunesse

Parution: 2014

Pages: 458

Prix: 15 €

 

Résumé

Dans les profondeurs de la forêt, à l’abri de la haine des habitants du village voisin, Brusenna mène une existence paisible aux côtés de sa mère. Elle sait simplement qu’elle est une sorcière, une des Gardiennes de la nature qui contrôlent les éléments par la force de leur chant. Quand, un matin, sa mère l’abandonne pour aller combattre un ennemi dont elle ignore tout, le monde de Brusenna bascule.

Jeune et sans expérience, elle se retrouve seule dans un pays ravagé par la sécheresse, où se lève le vent de la guerre. Les Chasseurs ne tardent pas à la débusquer, car elle est désormais la dernière. La dernière des sorcières. Avec une seule mission : survivre. Et un seul allié, le Protecteur chargé de l’amener à bon port.

La dernière des sorcières parviendra-t-elle à empêcher leur chant de s’éteindre ? Sous la plume ensorcelante d’Amber Argyle, suivez Brusenna sur les routes d’un monde menacé, dans une quête où ses choix peuvent sauver ou condamner les Hommes !

 

Première phrase

"Ecrasée de chaleur, Brusenna secoua la tête."

 

Note

 3/5

C'était sympa

C'était sympa

 

Chronique

spoilers

Je tiens tout d'abord à remercier Babelio et les éditions Lumen pour cette charmante lecture. Quel bonheur de trouver ce gros pavé tout neuf avec une couverture sublime dans ma boîte aux lettres! Je me suis aussitôt jetée dessus et je n'ai pas été déçue par ce roman qui est un parfait livre jeunesse qui regroupe fantastique, romance, aventure et une pointe de poésie; un monde où les sorcières ont une place prépondérante: les Gardiennes de la Nature dont le principal instrument de leur magie est leur voix.

La jeune Brusenna est une sorcière de 15 ans, une sorcière qui n'en sait pas beaucoup sur la magie, sur ce qui est en jeu. Les gens du village ont des soupçons quant à ce qu'elle est réellement et ne sont jamais tendres avec elle. Elle vit donc à l'écart dans la forêt avec sa mère Sacra jusqu'au jour où une amie et collègue de sa mère fait irruption dans leur vie et Sacra est obligée de partir, pour retrouver les dernières sorcières encore libres du joug de la Sorcière Noire, qui les a fait toutes disparaître et qui domine les climats et la Nature en général. Finalement, sa mère se fera capturer à son tour et Brusenna, après des tentatives d'enlèvement par des chasseurs de sorcières à la solde d'Espen, finira par partir, en compagnie de son chien Bruke dans le but de retrouver sa mère, de délivrer les autres Gardiennes et de sauver le monde, et se découvrira un allié de tous les instants en la personne de Joshen, un jeune écuyer qui ne la laissera pas indifférente. Tous trois vivront de fabuleuses aventures autant que dangereuses sur un chemin semé d'embûches, chemin qui mènera Senna vers sa destinée...

Les personnages sont attachants comme Joshen, beau et fort, qui veut vraiment tout faire pour protéger Senna jusqu'au bout, l'éternel amoureux qu'il est; Pogg, le Mettlemot, petit être qui parle, de la famille des grenouilles, avec le cœur sur la main; sans compter le chien de Senna, Bruke, qui lui aura été fidèle jusqu'à la fin (un chien comme on aimerait en avoir un comme lui!). Les méchants sont en fait nombreux: il y a Wardof et Garg, deux chasseurs de sorcières, un duo improbable qui m'a beaucoup fait rire avec un Wardof qui ne reculera devant rien pour parvenir à ses fins; Espen, la Sorcière Noire qui règne sur les terres et les mers, que je n'ai pas trouvé assez crédible, assez présente (on ne la voit vraiment qu'à la fin du livre lors de l'affrontement) malheureusement, pour moi, ce n'était pas une vraie méchante, en tout cas pas comme je mes aime; et une nation entière qui déteste les sorcières qui ont a un rôle important en fait au sein de l'histoire même si on ne le découvre qu'à la fin. Quant aux Gardiennes, j'attends vraiment les prochains tomes pour vraiment me faire un avis à leur sujet.

Pour parler un peu de l'héroïne, Brusenna (qui se fera appellée Senna par la suite) est débrouillarde, jolie, têtue (elle met Joshen dans tous ses états!), intelligente mais j'ai trouvé qu'elle manquait beaucoup trop de confiance en elle et parfois, je la trouvais agaçante à force de toujours se rabaisser et égoïste. Elle est pleine d'empathie pour les Hommes, les Animaux et les Végétaux. Ce que j'ai aimé aussi chez elle, c'est qu'elle se sait inférieure à Espen, incapable de la vaincre mais qu'elle fera tout pour y arriver.

J'ai trouvé la relation entre Joshen et Senna toute mignonne, pure et simple avec la gêne et les rougissements du début; ce qui était un partenariat au début devint de l'amitié, avant de se changer en amour réciproque. C'est ce que j'aime quand la relation entre deux personnages changent de façon progressive. Il aura donc fallu pratiquement la fin du livre et un incident pour que leurs sentiments soient partagés officiellement.

Dans l'histoire, il y a du vu et revu: une méchante sorcière, des sorcières qui ont des alliés et des ennemis dans les populations, une héroïne plongée brutalement dans un monde totalement différent qui va se découvrir de plus grands pouvoirs mais qui va "grandir" au fil des pages et qui est la seule à pouvoir vaincre le Mal. N'empêche que ça marche! Pourquoi changer une recette qui fonctionne bien dans beaucoup de romans? Moi, ça ne me gêne jamais, mais je devais le dire.

J'ai trouvé que le monde de Witch Song n'est peut-être pas aussi enchanteur que je l'aurais imaginé mais ce n'est qu'un tout petit regret. Je m'attendais peut-être à un peu de plus de créatures imaginaires même si Pogg, le Mettlemot, petit être qui parle, de la famille des grenouilles, est un rude phénomène. Quant aux sorcières, c'est une nouvelle facette que l'on voit d'elles dans ce roman. Ici, elles sont en union parfaite avec la nature grâce à leurs chants mélodieux.

Bon, il y a quelques longueurs aussi, comme le début (le temps que tout ce met en place), cela arrive souvent dans les romans mais ce n'est pas la chose qu'on retient le plus ici. Par contre, j'ai commencé vraiment à être à fond dans l'histoire au moment où Brusenna se met en route, en direction du Refuge des sorcières, là où elle pourrait être en sécurité, hors de portée de la Sorcière Noire. J'ai trouvé aussi sympa que quelques chapitres soient consacrés aux deux chasseurs de sorcières, Wardof et Garg, qui m'ont bien fait rire. C'était jouissif à chaque fois que Wardof s'énervait contre lui-même, contre son acolyte ou contre tout ce qui pouvait empêcher sa main-mise sur Senna.

J'aurais peut-être préféré que le roman se termine sur le combat Espen/Senna en l'élaborant un peu plus pour garder le gros morceau final pour le second tome. Mais qui suis-je pour en décider? :) Je me contente de cette fin, qui est très bien, je ne le nie pas du tout.

Ps: Une carte est présente au début du roman. Quoique simple, elle est bienvenue et nous permet de nous repérer dans le monde de Witch Song.


Je ne savais pas qu'il y aurait une suite à la base lorsque j'ai choisi ce livre, mais ce sera avec plaisir que je me procurerais la suite. Maintenant, j'ai hâte de retrouver le couple Joshen/Senna, de découvrir comment Senna va s'intégrer au sein des Gardiennes, de connaître un peu mieux les nouveaux alliés des sorcières, et de savoir que leur communauté arrivera à faire plier leurs vrais ennemis.