Dragon Ball Z, première partie : Les SaïyensAbout

Auteur: Akira Toriyama

Traducteur: Fédova Thalal

Lettrage: GB One

Editeur: Glénat

Genre:

manga1 shonen1

Parution: 2008

Pages: 176

Prix: 7,60 €

 

Résumé

Songoku a bien grandi. Après avoir vaincu Piccolo Junior lors du Tenkaichi Budokai, le célèbre tournoi d’arts martiaux, il était parti épouser Chichi pour lui donner un fils, Songohan. Père et fils vivent dans l’harmonie et le bonheur, jusqu’au jour où débarque un extraterrestre du nom de Raditz. Possédant une queue de singe, il se présente à Songoku comme son frère aîné, et lui demande de le suivre pour l’aider à envahir d’autres planètes et accomplir son destin. Mais Songoku refuse, ce qui provoque la colère de Raditz : pour le forcer à se rallier à lui, il kidnappe Songohan et menace de le tuer. Devant la force de cet adversaire, Songoku n’a d’autre choix que de faire équipe avec son ennemi juré, Piccolo…

 

 

 

Ma note: 3/5

C'était sympa

C'était sympa

 

 

 

Chronique

spoilers

Dragon Ball Z, l'un des mangas de mon enfance. J'aimais bien regarder quelques épisodes même si c'était complètement dans le désordre. C'est un manga culte et j'ai voulu tenter l'expérience en lisant cette saga. Je suis contente de retrouver Son Goku ainsi que son fils très mignon Son Gohan.

Cinq ans ont passé depuis que Son Goku a battu Piccolo et la paix régnait jusqu'au jour où un nouvel ennemi, Raditz, venu de l'espace a débarqué sur Terre, un ennemi à la recherche d'un certain Kakarotto (j'ai tout de suite su de qui il s'agissait et ce n'est pas sans rappeler Superman, vous savez Clark Kent alias Kal-El, son nom extraterrestre enfin, je m'égare, là...). Piccolo fait la connaissance de cet ennemi qu'il craint grandement; le petit Son Gohan s'est perdu en forêt; son père le cherche et le sauve de situations dangereuses avant de l'emmener chez son maître où se trouvent également Krilin, son meilleur ami et Bulma. Tous surpris d'apprendre que Goku a un fils, ils essaient alors d'avoir un maximum d'informations sur lui dans le but de savoir si il serait un être exceptionnel comme Goku. Raditz retrouve Goku, le prenant pour Kakarotto. Il apprend alors des choses de son passé de la part de son maître et de son... grand-frère! Surprise, surprise! Il serait un Saïyen, issu d'un peuple de guerriers galactiques très réputés et conquérants, envoyé sur Terre pour détruire l'Humanité seulement tout ne s'est pas déroulé comme ça aurait dû. La planète Végéta ayant été détruite, les Saïyens ont disparu, il ne reste que quatre individus et veulent conquérir d'autres planètes et ils auraient besoin de Goku. Son Goku s'en fiche royal, sa planète c'est la Terre, les humains sa famille. Refus catégorique de sa part. Raditz veut alors récupérer Son Gohan car il est un héritier des Saïyen et Goku est mis au tapis (c'est dire!) en un coup. Chantage de l'ennemi: détruire 100 humains pour récupérer le fils prodige. L'équipe essaie de trouver une solution quand un allié inattendu fait son apparition: Piccolo. Cela va donc être un deux contre un mais leur ennemi est très retors et très très puissant, et même à deux ils se retrouvent en grande difficulté. Ils essaient tous ce qu'ils peuvent: nouvelles techniques, diversion, attaque de la queue pour l'affaiblir... mais rien ne fonctionne vraiment. Son Gohan se révèle être surpuissant, plus fort que tous (le futur protecteur de la Terre?). Piccolo et Goku reprennent l'avantage et Raditz meurt, seulement il entraîne Goku dans sa chute. A la fin, on voit qu'à l'autre bout de l'univers, deux Saïyens n'ont rien manqué de ce qui s'est passé sur Terre et se préparent à leur futur invasion dans un an. Goku étant mort, qui protègera la Terre? Réponse dans les prochains tomes!

A propos des personnages: Son Goku, fidèle à lui-même, tel que je me le rappellais quoique un peu naïf; Son Gohan, son fils toujours aussi adorable avec son bonnet surmonté d'une Dragon Ball et sa queue de singe; Piccolo qui change de camp, surprenant; le prof toujours aussi pervers; Bulma aussi jolie que dans mon souvenir; Krilin... je n'ai rien à dire sur lui; le méchant est un méchant comme on les aime.

Ce manga est en couleur, ce que je n'aime pas trop, j'aurais préféré l'avoir en noir et blanc mais je suppose que c'est dû au fait qu'il est tiré de l'animé en lui-même (un peu comme Princesse Mononoke le film et Princesse Mononoke le livre). Le petit rappel des personnages en début est bienvenu (surtout que, mon visionnage remonte à très très loin et que je ne me souvenais plus trop des personnages divers). Cette version est plutôt pour enfants (après tout, j'ai pris ce manga dans le rayon pour enfants) car elle est très facile à lire, le visuel est coloré, il y a très peu de dialogues, une succession d'images sans écrit très explicite.

 

 

 

En bref

Dragon Ball Z, un classique, un manga à lire absolument et pas seulement pour les fans du genre. Je ne pensais pas que j'aurais apprécié cette lecture à cause du côté enfantin, de l'histoire simple, des dessins en couleur mais l'histoire a réussi à me captiver, d'où les trois étoiles.

 

 

 

Du même monde

Manga: 5 volumes (Dragon Ball Z) + 42 volumes (Dragon Ball)

Animé: plus de 400 épisodes environ

Film: Dragon Ball Evolution

+ Jeux Vidéos

 

 

 

 

 

Challenges

Challenge manga