Un escalier vers le paradis

Fiche Technique

Auteur: Sylvie Brunel

Editeur: JC Lattès

Genre: aventure, contemporain

Parution: 2014

Pages: 443

Prix: 18,50 €

 

Résumé

Un voyage peut-il vous transformer à jamais ? Partis pour le Grand Escalier, au coeur de l'Ouest américain sauvage, dix cavaliers se trouvent confrontés à des épreuves inattendues. Tous et toutes sont venus réaliser un rêve, mais pour trouver le paradis, il faut parfois côtoyer l'enfer.
Légendes indiennes, heurt des cultures, mais aussi hymne à la force des femmes et à l'amour du cheval, ce roman plein d'humour et de tendresse nous emporte dans une épopée initiatique.

 

 

Première phrase

"Anne avait reconnu ses compagnons de voyage à l'aéroport de Los Angeles, dans la salle d'embarquement pour Las Vegas."

 

 

Note

4/5

     stitch j'ai beaucoup aimé

 J'ai beaucoup aimé

 

 

Chronique

spoilers

Je remercie Babelio et les Éditions JC Lattès pour cette charmante lecture. J'ai été très surprise de m'être laissée embarquer parce que d'ordinaire, ce n'est pas trop le genre de livres que je lis.
J'ai d'ailleurs beaucoup aimé la plume de l'auteur, agréable et fluide. Il y avait beaucoup de descriptions (ce qui n'est absolument pas gênant), de l'humour... Certains chapitres sont écrits du point de vue d'un personnage (à la troisième personne du singulier) et on en apprend donc plus sur lui, sur son passé, sur le pourquoi de cette échappée sauvage, ce qu'il pense des autres personnages etc...

J'ai été comme plongée dans le Grand Ouest Américain, où la terre est encore bien imprégnée du passé avec les derniers vestiges d'une nation quasi réduite à néant; où les paysages sont grandioses, magiques, teintés de mystères; où la communion avec la nature est entière; où l'amour du cheval n'a pas son pareil; où les lieux mythiques se succèdent comme Monument Valley, Bryce Canyon ou bien le Grand Canyon.

Les personnages sont décrits physiquement au début et on a le droit aux premières impressions d'Anne, le personnage le plus intéressant, le plus travaillé aussi, ce qui nous donne un premier aperçu (flatteur ou pas) des membres qui composent le groupe de touristes français au nombre de 11 (presque entièrement constitué de femmes... oui, il semblerait que l'équitation soit devenu au fil du temps un domaine pour les femmes), tous des étrangers les uns pour les autres qui vont être obligés de cohabiter pendant plusieurs semaines (ce qui ne s'annonce pas de tout repos!) où chacun a sa propre vision du cheval, à ses attentes du cheval, de ce voyage. J'ai même eu l'impression d'être immergée au sein du groupe un peu comme si moi aussi je participais à cette expérience unique. Il m'aura fallu quand même un temps d'adaptation au début, le temps de découvrir les personnages assez nombreux, de ne pas m'emmêler les pinceaux avec les prénoms. Sur une feuille à part, je me suis même fait un mémo sur les persos (que je n'ai plus eu besoin par la suite). Voilà, donc mes premières impressions sur chaque personnage (bien sûr, tout cela va changer au fil de l'histoire mais je ne dirai rien sur mes impressions sur eux à la fin du livre pour ne pas trop "spoiler"):

Sylvain: qui se tient à l'écart du groupe, pas bavard pour un sou
Bénédicte: simple, un peu timide au départ, assez attachante avec son amour des chevaux, solitaire qui ne demande qu'un peu d'attention (elle m'a plu aussitôt)
James: l'un des guides, le cow-boy type, "très famille", conservateur, un vrai passionné des chevaux
Joseph: le cousin de James, le deuxième guide, sévère, qui joue de son charme tant qu'il le peut encore
Zack: le père de James, un peu bourru, peu porté sur l'hygiène
Sophie: un canon ambulant, croqueuse d'hommes, insupportable
Bianca: hautaine, individualiste, agaçante
George: le bellâtre bavard, séducteur, taquin
Anne: au passé douloureux, effacée, celle que l'on suit principalement, qui fuit son passé pour tenter de tourner la page
Jean-Louis et Geneviève: un couple âgé, lui le rigolo de service, cash, qui dit toujours ce qu'il pense; elle ne m'a pas fait grande impression faute d'élément sur le personnage au début
Karine: la mère de Zoé, la tante d'Alix, qui s'est laissée aller, le travail ayant prit le pas sur sa vie de femme, que sa qualité de femme
Zoé et Alix: deux ados rebelles moqueuses, la première étant orgueilleuse, l'autre peu bavarde, très discrète.

Avant de parcourir les plaines et les paysages de l'Ouest, il faut d'abord trouver le cheval le mieux adapté pour chaque personne (ils n'ont pas tous le même niveau d'équitation), ce qui se révélera ardu. Ce qui est bien aussi c'est que les chevaux aussi ont leur propre personnalité, ce sont des compagnons de voyage indispensable, importants au sein de l'histoire. Le groupe va aussi rencontrer des autochtones navajos (indiens); j'ai trouvé aussi sympa toutes les petites anecdotes, histoires sur les indiens, les chevaux, les légendes locales, la communauté mormone (d'ailleurs, Zack, James et Joseph sont mormons); des liens vont se tisser tout au long de l'histoire et des tensions vont également s'installer. C'est donc un groupe qui en jette avec lequel on ne s’ennuie pas, on passe même par divers stades: rire, pitié, révolte...

La grande chevauchée commence et déjà, tout ne se passe pas comme prévu les problèmes surviennent (même si les guides essaient de pourvoir à leurs besoins du mieux possible): les chutes, la difficulté du terrain, les obstacles naturels à franchir, les douleurs, penser aux chevaux avant soi-même, la fatigue, l'hygiène au minimum, la promiscuité, les réveils tôt, les températures changeantes, l'éloignement de la civilisation, l'absence de technologie, le camping rustique, les pique-niques frugaux...

En fait, je me suis rendue compte qu'ils souffrent tous plus ou moins de solitude, qu'ils ont pour certains un passé douloureux, pour d'autres, quelque chose à cacher. Et c'est tout du long, qu'une guérison flagrante va se manifester (de confidences en confidences). Le groupe devient au fil des pages plus soudé, les persos sont de plus en plus attachants, des personnages que j'ai aimé, d'autres moins et ceux qui ne m'avaient pas fait grande impression, j'ai appris à les apprécier en fin de compte comme Bianca et Zack.


L'épilogue m'a permis de savoir ce qu'ils sont tous devenus, un an après les événements tragiques survenus dans le Grand Canyon. Ce voyage les aura tous profondément changé, aura transformé leurs vies de façon radicale; ce voyage aura tout remis en question, leur aura permis de faire un grand pas en avant, une marche après l'autre vers la quiétude, une nouvelle vie... vers le paradis.

Une lecture que je ne regrette pas, une lecture surprenante et agréable, un voyage initiatique au cœur du Grand Ouest encore sauvage des plus intéressants auquel j'ai participé en compagnie d'Anne, Sylvain, Zoé, Bianca et des autres.

 

 

Challenges

Challenge 2014, Les 26 livres

Challenge 2014, Les 400 points