fruits-basket,-tome-3-51907

Momiji: Je veux me baigner avec elle!
Yuki: Arrête de dire des bêtises. J'espère que tu n'es pas venu pour embêter Tohru.
Momiji à Tohru: Alors je peux venir dormir avec toi cette nuit?
(Yuki et Kyô: "Il n'a rien compris du tout!!")

 

 

Haru: Est-ce que Yuki et Kyô se battent tous les jours?
Tohru: Non... mais ils se cherchent des noises en hurlant tous les jours.
Haru: Hum... ils ont enfin pu créer un début d'amitié.
Tohru: QUOI?! ?
Haru: Tu sais, avant, c'était vraiment terrible entre eux...
Tohru: Terrible?
Haru: Mais je crois qu'ils ont un peu changé. Avant, ils étaient très tendus en permanence, et ils émettaient une sorte d'aura qui semblait signifier: "ne t'approche pas de moi!". Mais visiblement, tout a changé. Je pensais qu'ils se frappaient tous les jours à sang... c'est inattendu... mais c'est certainement grâce à toi... c'est certainement parce que tu es à leurs côtés...

 

 

 

Shiguré: Tu sais, Hatsuharu a bien raison! Seuls les imbéciles ne changent pas d'avis! Il faut parfois savoir céder...
Kyô: Qu'est-ce que tu racontes?! Tu crois, toi aussi, que Yuki et moi, on peut devenir amis?! "... si on se connaissait mieux..."? Laisse-moi rire! Sa présence me gêne dès qu'il s'approche de moi!! Si tu savais comme je le déteste, ce sale rat!! Je ne veux pas que ça change!! Je veux rester comme ça!!
Shiguré: Tu dis ça comme si c'était une obligation de détester Yuki! Mais... dans tes yeux, je peux lire ta peur de savoir si oui ou non, vous pourriez devenir amis.

 

 

 

Haru: Je lui ai raconté à quel point je t'aimais...
Yuki: Pourquoi est-ce que tu as été lui raconter une chose pareille?! Si Tohru prend ça au sérieux, qu'est-ce qu'elle va penser?
Haru: Mais je suis sérieux!
Tohru: Euh... écoutez... c'est gentil de t'inquiéter pour moi, mon petit Yuki chéri!
Yuki: N'écoute pas tout ce que Hatsuharu peut te...
...
Tohru: Tu vois, Hatsuharu... je suis bonne à rien...
(Haru: "Il s'est transformé juste parce qu'elle lui a parlé un peu affectueusement...")

 

 

 

Shiguré : Comment va-tu Hatori ?! Voici mon cadeau de la saint Valentin pour toi !
BRLAMM (la porte se referme)
Shiguré : Je plaisantais ce sont des chocolats de la part de Tohru !
Hatori : Imbécile!

 

 

Momiji: On a un peu de temps! Tu veux aller prendre un bon bain?
Tohru: Et comment!
Momiji: On y va ensemble?
Tohru: Oui!
Kyô: De nous quatre, c'est toi le plus débauché!!!
Momiji: Mais quoi?!!!

 

 

 

Tohru: Une station thermale... je ne sais pas si ma mère aurait accepté que j'aille dans un tel endroit sans elle... est-ce que j'ai le droit d'y aller?!
Shiguré: Euh, Tohru... tu ne vas pas à Paris, ou à l'autre bout du monde!

 

 

Yuki: Les gens qui comprennent les pensées de Shiguré sont très rares... par exemple... autrefois, quelqu'un a dit qu'il était comme une vague. Une vague qui arrive, pour aussitôt s'en aller. Cette vague nous chatouille les pieds mais quand on veut s'en saisir, elle s'est déjà retirée... son existence même est insaisissable! ... Je trouve cette description bien trop flatteuse. Pour moi, il est comme une méduse qui erre entre les vagues!
Tohru: Ah bon? ("Quelle image...")

 

 

Shiguré: Alors? Tu n'as rien fait à Tohru, j'espère!
Kyô: Qu'est-ce que tu insinues, imbécile?! Je ne suis pas comme toi, moi!
(Tohru: "C'est incroyable... Kyô prend vraiment tout au pied de la lettre...")

 

 

 

Haru: Je vais l'appeler... où est le téléphone?
Tohru: Oh là làààà...
Kyô: Ne te balade pas tout nu! T'as pas honte?!

 

 

Haru: Chers lecteurs, ce que je viens de faire est très dangereux. Ne faites pas comme moi car, en tombant ainsi, toute autre personne que Kyô aurait été gravement blessée...
Kyô: Mais moi aussi, j'ai mal!! Moi aussi, je peux mourir comme tout le monde! Regarde mon sang qui coule!!
Yuki: ça alors... Haru... ils viennent nous voir les uns après les autres... Tu as séché les cours aujourd'hui? Tu n'es pas sérieux!
Kyô: Eh! Vous vous en moquez que je sois blessé?!!

 

 

Kyô: Ne pense pas que tu pourras toujours rester aussi cool! Un jour, tu seras bien forcé de me dire "je m'excuse"!!
Yuki: ... je m'excuse...
Kyô: Non, pas comme ça! Ne t'excuse pas avec cet air-là!!
Yuki: J'ai vraiment honte pour toi, de faire un tel scandale devant ce petit supermarché...
Kyô: De quoi?!! Sors dehors, si t'es un rat!
Yuki: Je suis déjà dehors, chat stupide...

 

 

 

Kyô: ... Je vais y aller!
Tohru: Hein? Ah! C'est toi, Kyô! ... tu as bien dormi?
Kyô: Je vais venir avec vous à la station thermale...
Tohru: Ah?
Kyô: Je n'ai pas de cadeau pour toi, pour la Saint-Valentin... à la place, j'accepte de supporter Yuki un certain temps. Enfin, peut-être que ça t'est égal que je vienne ou pas!
Tohru: Mais... mais... au contraire!! ça me ferait très plaisir!! Je veux absolument que tu viennes avec nous!! Je suis contente!! Merci... vraiment merci!

 

Haru: Kyô... depuis quand es-tu devenu une lavette?! ... J'ai honte pour toi!
Kyô: Et toi, quand tu deviens "Black", t'es sérieusement emmerdant!
Haru: La ferme! Si tu m'énerves encore plus, je m'occuperai aussi de ta petite copine ici présente!
Kyô: De quoi?! T'es complètement malade!
Haru: Je vais m'occuper d'elle comme il faut... oui... encore mieux que tu ne le penses!!
(Kyô: [...] "Qu'est-ce qu'il veut dire par "s'occuper d'elle comme il faut?"?! Je ne comprends pas pourquoi il veut mêler Tohru à notre querelle! ...Elle n'a rien à voir avec cette histoire! Une fille dans une bagarre entre garçons... c'est ridicule! Ridicule... mais... (en pensant à elle) moi aussi, je vais finir par me mettre en colère!!!"