Kenshin le Vagabond, tome 5 : L'avenir du Kenjutsu

Fiche Technique

Titre VO: Rurouni Kenshin

Auteur: Nobuhiro Watsuki

Traducteurs: Wako Miyamoto/Olivier Prézeau

Adaptation graphique/Lettrage: Bakayaro!

Editeur: Glénat

Genre: manga, shônen

Parution: 1999

Pages: 183

Prix: 6,90 €

 

Résumé

Au milieu du siècle dernier, le Japon s'apprête à entrer dans l'ère Meiji, passant sans transition du Moyen Age à l'industrialisation. Les samouraïs n'ont plus leur place dans cette société moderne où les guerriers sont moins utiles que les commerçants. Sans emploi, n'ayant plus le droit de porter le sabre, confrontés aux fusils et aux canons, les samouraïs vont peu à peu disparaître pour entrer dans la légende. Kenshin est l'un de ces guerriers perdus. Grand maître de sabre il est devenu un vagabond errant sur les routes du Japon. Mais son esprit chevaleresque et son courage vont faire de cet ancien mercenaire un justicier aimé et respecté.

 

Challenges

Challenge 2014, Les 400 points

Note

 5/5

Coup de coeur1

Coup de coeur

 

Chronique

spoilers

  Je trouve ça super sympa que le livre débute par un hors-série consacré à Yahiko, le jeune disciple de l'école Kamiya, qui n'avait pas vraiment eu l'occasion jusqu'à maintenant de se mettre en avant, de faire ses preuves tout simplement. Un bon point.

Yahiko a un comportement très étrange depuis quelques temps; il s'absente très souvent et manque plusieurs entraînements. Kenshin, Sanosuke et Kaoru vont le suivre en cachette (il n'y avait qu'eux pour faire ça!) et vont se rendre compte qu'il n'hésite pas à se mettre en danger pour sauver les plus faibles (une jeune fille surtout!), se montrant courageux contre d'anciens samouraïs malhonnêtes. Kenshin et les deux autres restent dans l'ombre car c'est le combat de Yahiko (même si, en douce, sans qu'ils aient à intervenir directement, ils lui donneront un coup de pouce!). Yahiko s'en sort très bien à ma grande surprise et l'on sait pourquoi il cherche à se faire un peu d'argent de poche... et même si Kaoru et Sano se moquent de lui, moi je trouve ça bien, cela prouve que Kenshin a une bonne influence sur les gens qui l'entourent.

Ensuite, on reprend l'histoire principale, commençant en douceur. Nos héros rendent visite à un dojo voisin et l'on soulève plusieurs fois l'avenir incertain du kenjutsu dans l’Ère Meiji car il y a de moins en moins de pratiquants et c'est devenu un art non dangereux réellement (les gens se servant principalement de sabres en bois). Une énième fois, un adversaire de taille fait son apparition, défiant et battant à plate couture le maître du dojo. Kenshin est toujours demandé pour un combat mais cela ne l'intéresse guère vu qu'il ne veut plus tuer. Après un rapide combat sans vainqueur, Raijûta invitera Kenshin pour lui demander de rejoindre son école composée exclusivement des meilleurs samouraïs, pour rétablir l'ancien kenjutsu. Ça avait l'air bien dit comme ça mais le problème, c'est que l'ancien kenjutsu sert à tuer, ce à quoi a renoncé notre héros préféré. Sa réponse est alors évidente, ce qui ne va pas plaire à Raijûta qui lancera ses samouraïs contre lui (ils ne valent même pas une piquette en fait!). J'ai trouvé également amusante cette petite rivalité entre Yahiko et le disciple de Raijûta, qui risque même de changer de camp par la suite...

 

Du même monde

Manga: 28 tomes (saga terminée)

Romans: 2 tomes

Animé: 95 épisodes (série terminée)

Films: Rurouni Kenshin (2012), Rurouni Kenshin :  Kyôto Taika-hen (août 2014), Rurôni Kenshin: Densetsu no Saigo-hen (septembre 2014)