Un cristal entre les pierres

Fiche Technique

Auteur: Rebecca Stratton

Editeur/Collection: Harlequin

Genre: romance

Parution: 1983

Pages: 158

 

 

Résumé

Peut-on imaginer rien de plus beau que le domaine de la Bonne Terre ? Une vieille maison enfouie sous les roses, des jardins merveilleux, des champs d'ananas...
Wendy devrait être ravie de son séjour à Hawaii, dans la demeure familiale de son fiancé Richard. Alors, pourquoi se sent-elle si désemparée ? Pourquoi éprouve-t-elle cette impression d'irréalité, lorsqu'elle songe à son mariage ? Comme s'il s'agissait d'un jeu imaginé par deux enfants...
Visiblement, c'est aussi ce que pense Adam, le demi-frère de Richard.

 

 

Première phrase

"Wendy Grahame était décidée à ne pas montrer son anxiété à l'homme assis à son côté."

 

 

Note

 2/5

Bof

   Bof

 

 

 

Chronique

spoilers

  Une histoire simple, ça se lit vite, on imagine le lieu, les personnages et l'histoire dans le moindre détail, un peu comme si on regardait un film. Efficace et plaisant, même si les personnages m'ont un peu beaucoup déçu sur certains points. Bref, un bon moment de détente, une lecture en rien gâchée.

C'est l'histoire d'une jeune femme, Wendy, amoureuse et fiancée (au bout de 3 mois?!) qui part à l'étranger pour rencontrer sa belle famille avec son fiancé, Richard. Les différentes classes sociales sont plutôt bien représentées ici. Et elle va vite tomber sous le charme de son beau-frère, Adam. Elle est tiraillée entre les deux. Sera-t-elle fidèle ou succombera-t-elle à la tentation? Seconde réponse, bien sûr. Comme c'est prévisible dans ce genre de livres... Elle souffre et ne sait plus trop quels sont ses sentiments pour son cher et tendre qui la délaisse beaucoup trop souvent. Un égoïste, celui-là. Au fond, l'histoire est bien ficelée, engageante mais les personnages m'ont un peu beaucoup
agacé parfois, un en particulier. Wendy est bien trop naïve, rêveuse (mariage et tout ça). Adam, lui, la traite comme si elle était encore une petite fille ("ma chérie, ma pauvre petite fille"). Mais le pire, c'était Richard qui n'est pas beaucoup mieux que les autres. Un petit garçon qu'il est! Avec caprices et tutti quanti, on lui donnerait le bon dieu sans concession et il sait jouer de son charme. Il peut être aussi trop indécis, changeant d'avis comme de chemises, facilement manipulable. Donc le seul bémol: les personnages.

 

 

Challenges

Challenge 2014, Les 400 points