Alexandre ou les rêves d'un conquérant

 

De la Macédoine à la Grèce, la naissance d'Alexandre est un grand événement. Sa renommée arrive bientôt jusqu'en Occident. Si l'enfant vit assez longtemps pour monter en selle, il sera celui qui dominera le monde comme un faucon tient dans ses serres une tourterelle.

 

 

_ [...] Quant à Alexandre à la tête de l'armée grecque, qu'il rende le royaume de Nicolas et répare le désastre qu'il a commis sur ses terres. S'il refuse, il peut être certain qu'il mourra avant la fin de l'année! Et comme il n'est qu'un enfant, voilà ce que je lui envoie: un mors de cheval, une balle, une baguette d'alisier et un écrin d'argent renfermant de l'or. J'y ajoute une lettre lui expliquant la signification de tous ces présents! La baguette, c'est pour le corriger car il n'est qu'un gamin qui n'en fait qu'à sa tête; son orgueil démesuré risque de le mener trop haut et plus dure sera sa chute; la balle: pour qu'il joue; c'est de son âge! Le mors: pour le maîtriser puisqu'il se comporte comme un jeune cheval fou, et l'écrin avec l'or, pour lui montrer qu'il doit s'incliner devant ma puissance, m'obéir et me servir.

_ Le roi de Perse est sage: il connaît la signification de ses objets et me révèle l'avenir! Cette balle me prédit la conquête du monde, rond, comme elle, et entouré de mer. Les baguettes d'alisier signifient que je devrai combattre tous ceux qui me résisteront; et le mors de cheval que tous se soumettront à moi. Et pour l'écrin: les compagnons, dont l'amitié m'est aussi précieuse que l'or, me suivront et m'aimeront toujours.

 

Une chose que l'on voit en rêve se brisait si facilement, n'est jamais bénéfique. L'oeuf est une chose fragile qui se casse facilement. Le serpent qui en sort, si cruel et redoutable, c'est un fou qui voudra faire la guerre, conquérir les pays, y régner par la force et placer sous sa coupe toutes les terres sauvages. Mais aucun de ses désirs ne se réalisera, ceux qui devaient l'aider ne le feront pas. Il devra s'en retourner comme le serpent qui revient en arrière.