Vampire Knight, tome 1

 About

Auteur: Matsuri Hino

Traducteur: Xavière Daumarie

Lettrage: Lana Iacucci

Editeur: Panini Manga

Genre:

manga2 shojo

Parution: 2004

Pages: 202

Prix: 6,95 €

 

 

Résumé

Dans le collège Cross, étudiants humains et vampires cohabitent secrètement. Yuki, avec l’énigmatique Zero, doit s’assurer que cette cohabitation reste pacifiste. La jeune fille souhaite un futur dans lequel Hommes et vampires puissent coexister sans se combattre. Une conviction dictée aussi par les sentiments qu’elle éprouve pour le noble Kaname, le chef charismatique des vampires du collège. Un garçon qui, un jour, lui a sauvé la vie...

 

 

 

Il était une fois

 "Tu es perdue, petite fille?"

 

 

 

Du même monde

Manga: 19 tomes (saga terminée)

Animé: 2 saisons, 3e en préparation?

 

 

 

Chronique

spoilers

Je poursuis mon avancée dans le monde fascinant des mangas. J'ai décidé de commencer par ceux qui ont le plus de succès aux dernières nouvelles, pour savoir si, moi aussi, je me place dans la case "fan". Après One Piece et Fairy Tail, mes deux favoris, et quelques autres comme Ranma 1/2, Inu-yasha et Princesse Mononoke, je débute avec Vampire Knight. (en parallèle, je suis aussi l'animé, qui semble parfois avoir des scènes qui n'existent pas dans le manga).

Les dessins sont plutôt agréables, y a du boulot derrière, c'est sûr. J'ai tout particulièrement apprécié le détail des yeux.

Enfin, une histoire de vampires à la sauce japonaise. Même si c'est du déjà-vu, du réchauffé: les yeux rouges, les vampires qui ne supportent pas la lumière du jour, le triangle amoureux (on se croirait presque dans Twilight...) etc... Parlons des vampires. Ils sont jeunes en apparence, incroyablement beaux et savent en jouer pour arriver à leurs fins, ils ont aussi quelques pouvoirs comme la manipulation de la glace, du feu... ils se contrôlent, surtout grâce à leur chef, Kaname. Mais parfois, c'est inévitable, il y a des accidents...

Le lieu où se déroule l'histoire est une école. Oui, c'est un peu la Vampire Academy par ici. Les vampires et les humains coexistent sans que ces derniers ne soient au courant qu'ils côtoient des buveurs de sang (tiens, ça rappelle encore une fois Twilight). Leurs rencontres sont très rares car les vampires ont cours la nuit et les humains... vous avez compris. Le secret de l'existence des vampires au sein de l'Academy doit être préservé et c'est deux jeunes personnes qui en sont chargés car évidemment, ils sont au courant, de part leur passé respectif. La première: Yûki, une jeune fille, une humaine plutôt dynamique (ça va, je l'aime bien), drôle parfois, petite mais capable de tenir tête à un vampire. Le second: Zero (je craque!), beau comme un dieu, au passé difficile, brisé, froid et tellement mystérieux. J'adore quand ils se chamaillent, ces deux-là. Mais je n'arrive pas à comprendre s'ils se voient comme des frère et soeur ou si cela peut être plus que ça entre eux. De plus, leurs opinions sur les vampires divergent. Yûki veut croire au pacifisme des vampires, surtout que celui qu'elle aime secrètement en est un, Kaname, qui lui a sauvé la vie lorsqu'elle était enfant (la tendresse qu'il a envers elle me fait fondre), Zero, lui, c'est tout le contraire. D'ailleurs, quel est le secret de Zero, qu'il cherche tant bien que mal à cacher? J'avais déjà ma petite idée au début du tome et elle s'est confirmée à la fin. Vous l'aurez deviné? Pas la peine que je le dise? Bon. Son secret est révélé à Yûki, à laquelle il s'en prend car il ne se contrôle plus. Kaname est furieux (jaloux sûrement) mais très au courant de ce qui arrivait à Zero. Ce dernier, normalement, devrait rejoindre la "Nightclass", ce qui ne l'aurait pas enchanté mais alors pas du tout. Finalement, il va rester dans la "Dayclass" à condition que Yûki l'arrête si jamais il ne devait plus se contrôler...

Donc une bonne surprise. Je vais continuer à lire cette série qui promet car... je suis "à croc"!

 

Ma note: 5/5

Coup de coeur

Coup de coeur