Assassin's Creed, tome 6 : Black Flag

Fiche Technique

Auteur: Oliver Bowden

Traduction: Claire Jouanneau

Genre: historique, aventure, jeu vidéo

Edition: Milady

Parution: 2013

Pages: 430

Prix: 8,20 €

 

Résumé

"J'étais hypnotisé par l'homme cagoulé. Médusé par cet émissaire de la Faucheuse qui, faisant fi du carnage autour de lui, avait attendu son heure, patient, imperturbable, pour fondre sur sa cible."

C'est l'âge d'or de la piraterie et du Nouveau Monde. Attiré par les promesses de fortune de ces temps troublés, Edward Kenway, fils cabochard d'un marchand de laine, rêve de prendre la mer en quête de gloire.
Le jour où la chaumière familiale est attaquée, il juge le moment opportun pour fuir sa vie de misère. Très vite, il devient l'un des plus redoutables pirates de son temps.
Mais la convoitise, l'ambition et la traîtrise sévissent dans son sillage et, lorsque Kenway découvre l'existence d'un terrible complot qui menace tout ce qui lui est cher, la vengeance devient son unique but.
C'est ainsi qu'il va se retrouver propulsé au coeur de la lutte séculaire qui oppose les Assassins et les Templiers.

 

Première phrase

 "Un jour, j'ai tranché le nez d'un type."

 

Note

 5/5

J'ai beaucoup aimé

J'ai beaucoup aimé

 

 

Chronique

spoilers

  Le livre est découpé en plusieurs parties. Je vais faire ma critique en me basant sur ces dernières. Dans la première partie, ce que j'ai trouvé bien, c'est de découvrir la vie d'Edward Kenway avant qu'il ne s'embarque pour les Caraïbes et qu'il ne devienne un pirate redoutable, sa rencontre avec sa femme Caroline, son voeu de devenir corsaire et son amitié avec les illustres pirates Edward Thatch dit Barbe Noire et Benjamin Hornigold. C'est un personnage que je trouve vraiment égoïste au premier abord qui ne rêve que de gloire et de richesse. On est très loin d'Altaïr, Ezio (Edward avait été décrit sur la toile comme ressemblant le plus à Ezio (je ne parle pas du physique mais de tout le reste) mais ce n'est pas vrai du tout.) ou même Connor (le petit-fils d'Edward justement).

Dans la deuxième partie, on découvre un monde empli de violence. Eh oui, c'est pas joli-joli l'âge d'or de la piraterie avec les maladies, la débauche, les mutineries, le sang qui gicle à tout va, le rhum... mais toutes ces descriptions donnent un vrai côté réaliste, on a vraiment l'impression d'y être, de vivre la scène au détail près. Cette deuxième partie annonce également l'histoire même du jeu vidéo avec quelques passages passés sous silence (car trop de descriptif ou inintéressants) et, où Edward devient finalement pirate, luttant aux côtés de ses amis, pères fondateurs de la piraterie. Il va également y voir un peu plus clair, s'intéresser un peu plus à la lutte entre les Assassins et les Templiers.

ac_iv_3nganx

Dans la troisième partie, je n'ai pas grand chose à dire... si. Que j'aime beaucoup les personnages de James Kidd alias Mary Read et Barbe Noire (j'aurais aimé en apprendre beaucoup plus sur ce dernier, qu'il soit encore plus présent dans le livre). Dans la dernière partie, Edward est enfin devenu ou presque un Assassin. Il a changé. Au fil du temps, des épreuves, des pertes qu'il aura subi et à l'annonce d'un meilleur avenir. Un bon point positif. Appréciables aussi, les derniers chapitres qui concernent son retour en Angleterre (passage absent du jeu).


 

Du même monde

Romans

1. Assassin's Creed : Renaissance

2. Assassin's Creed : Brotherhood

3. Assassin's Creed : La croisade secrète

4. Assassin's Creed : Révélations

5. Assassin's Creed : Forsaken

6. Assassin's Creed : Black Flag

 

BD

1. Assassin's Creed : Desmond

2. Assassin's Creed : Aquilus

3. Assassin's Creed : Accipiter

4. Assassin's Creed : Hawk

5. Assassin's Creed : El Cakr

 

Jeux Vidéos

1. Assassin's Creed

2. Assassin's Creed 2

3. Assassin's Creed : Brotherhood

4. Assassin's Creed : Révélations

5. Assassin's Creed 3

6. Assassin's Creed 4 : Black Flag

7. Assassin's Creed : Rogue

8. Assassin's Creed 5 : Unity

9. Assassin's Creed 6 : Syndicate

 

+ Comics & Romans graphiques