Les Coeurs Fêlés

Fiche Technique

Titre VO: Sisters in Sanity

Auteur:Gayle Forman

Traduction: Marie-France Girod

Genre: drame, faits réels

Edition: Oh! Editions

Parution: 2011

Pages: 222

Prix: 6,10 €

 

 

Résumé

Brit, 16 ans, en pleine rébellion adolescente, est envoyée par son père dans une institution pour adolescents difficiles (enfermée pour guérir d'une maladie qu'elle n'a pas), Red Rock, aux méthodes aussi musclées que cruelles. Organisée par niveaux de brimades, encourageant la délation, la méthode a pour objectif de briser les caractères rétifs et fait vivre un enfer aux pensionnaires. Dans ce cauchemar sans issue, éperdue par son impuissance, Brit manque de sombrer. Mais l'amitié secrète (car interdite) qui se noue avec trois jeunes filles enfermées ici elles aussi pour des raisons disproportionnées lui redonne l'espoir... et la force de résister. Une force difficile à puiser en soi quand on a 16 ans.

 

 

Première phrase

 "Ce devait être une excursion au Grand Canyon et je n'avais aucune envie d'y aller."

 

Note

4/5

J'ai beaucoup aimé

J'ai beaucoup aimé

 

 

Chronique

Dur, dur de faire une critique d'un livre après une deuxième lecture car le ressenti n'est plus le même et il n'y a plus de surprises non plus. Néanmoins, l'avis sur le livre peut changer et c'est le cas pour celui-ci.

Première lecture: pas très emballée par l'histoire, un ennui presque.

Deuxième lecture: remise en question du livre, plus de réflexion de ma part à propos des nombreux sujets à controverse présents dans le livre.
Cette deuxième lecture m'a permis d'ouvrir un peu mes mirettes; elle s'est révélée agréable et appréciable.

L'histoire est une pure fiction mais elle s'inspire de faits réels car, oui, les camps de redressement pour adolescents existent. Certains sont très durs, leurs programmes peuvent se révéler inhumains et cela me révolte comme les enlèvements en pleine nuit, les thérapies, les sessions collectives où l'on s'acharne sur une victime de toutes les manières possibles (aussi bien physique que moral) jusqu'à ce qu'elle craque et avoue tout... (Cela me rappelle même
un film: Suffer Island. Même état d'esprit que les Coeurs Fêlés mais en bien plus cruel.) Mais le pire, ce sont les "éducateurs" et les parents qui pensent que c'est pour le bien de ces jeunes filles alors qu'elles n'ont aucune tare, aucun problème qui nécessite ce genre de traitement. De plus, Brit et ses amies sont plus qu'attachantes et touchantes. On rie, on pleure, on rêve et on se révolte avec elles.