Buffy, saison 8, tome 1 : Fusion

Fiche Technique

Auteur: Joss Whedon & Dave Stewart

Illustrateur: George Janty

Editeur: Panini Comics

Genre:BD, fantastique

Parution: 2008

Pages: 118

Prix: 12 €

 

Résumé


La Bouche de l’Enfer n’est plus, un nouveau conseil de chasseurs de vampires se forme afin de défendre le monde contre les forces démoniaques. Leur guide: Buffy Sommers, la tueuse originale. Dans cette huitième saison, Sunnydale, point de convergence des énergies maléfiques, voit le retour d’un vieil habitué dans le large cercle des ennemis... Elevée au rang des séries cultes, nombreux sont les fans qui ont regardé le cœur serré le dernier épisode clôturant la septième et ultime saison.

 

Note

 3/5

C'était sympa

C'était sympa

 

Chronique

spoilers

  Quel plaisir de retrouver l'héroïne qui a combattu les forces du Mal pendant mon adolescence! Buffy était un modèle pour moi. Mon héroïne préférée. Petite, sous-estimée mais extrêmement forte, qui ne recule pas devant les obstacles même si sa mission de Tueuse lui pèse.
Depuis le temps que je voulais savoir ce qu'il s'était passé après la saison 7, ce que le monde allait devenir avec des Tueuses qui se réveillaient un peu partout, prêtes à recevoir leur héritage ancestral, je suis contente de pouvoir enfin le découvrir. C'est fou, tellement de choses ont changé. Déjà, c'est étonnant que Buffy n'est pas pris sa retraite vu qu'il y a des milliers de Tueuses pour la remplacer, elle aurait pu profiter d'une vie à peu près normale, se la couler douce mais le livre n'aurait pas pu s'appeler Buffy contre les vampires.  Alex est devenu Observateur comme Giles; l'Initiative est bien décidée à éliminer l'armée de Tueuses; Dawn souffre de gigantisme et les Tueuses doivent apprendre à combattre à plusieurs et plus seule comme avant. Le QG fait face à une attaque massive quand Willow débarque à la rescousse et  un vieux souvenir désagréable va ressurgir dans sa vie et on découvre que Buffy a deux doubles à différents endroits du monde pour brouiller les pistes.
Parlons des dessins. Ils sont très ressemblants aux acteurs qui ont prêté leur visage aux personnages. Il y a beaucoup de couleurs, c'est très vif, ça saute aux yeux. Il faut aimer, le style est assez spécial.